Extraits Repères pour la formation : Les Savoirs

... de formation et, ensuite, lors de son inscription à l'examen, grâce à une codification différente selon le champ d'application. ...... Gradateur à angle de phase.


un extrait du document



EXTRAIT du REPÈRES
POUR LA FORMATION
Baccalauréat professionnel ELEEC
"Électrotechnique, Énergie,
Équipements Communicants"
1. LE BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL ELEEC Le baccalauréat Professionnel Électrotechnique Énergie Équipements
Communicants (ELEEC) est totalement inscrit dans la continuité du BEP
Métiers de l'électrotechnique. Il en est le prolongement naturel.
1.1. Tout le métier de l'électricien Ce baccalauréat aborde toutes les compétences professionnelles liées au
métier d'électricien, depuis le point de livraison de l'énergie jusqu'aux
applications terminales de conversion de l'énergie. Le métier de
l'électricien est pris en compte dans sa globalité, la formation n'est pas
centrée uniquement sur les applications terminales. La référence
essentielle à la notion d' «ouvrage » au sens de la publication UTE C-18-
510 est constamment faite dans l'écriture du référentiel. 1.2. Un seul baccalauréat professionnel pour deux champs d'application
différents Il se décline selon deux champs distincts, le champ d'application
habitat/tertiaire et le champ d'application industriel. La distinction entre ces deux champs, dont un est approfondi, se fait au
sein des établissements de formation par la mise en ?uvre d'applications
terminales différentes. Cet approfondissement ne correspond surtout pas à
une « spécialisation » mais à un objectif de développement de compétences
spécifiques lors d'interventions ciblées sur des applications terminales
dédiées. Quel que soit le champ d'application, habitat/tertiaire ou industriel,
l'ensemble des savoirs du référentiel est enseigné. Deux tiers de tous les
savoirs sont traités au même niveau taxonomique, ils constituent ainsi un
tronc commun de connaissances. Seul, le tiers des savoirs, lié à la mise
en ?uvre d'applications terminales spécifiques, est décliné à des niveaux
taxonomiques différents. L'établissement choisit un seul des deux champs, dans le cadre du Plan
Régional de Développement des Formations, en collaboration avec l'ensemble
des partenaires. Il permet l'adaptation de la formation au tissu local. Le
temps imparti à la formation n'étant pas suffisant pour traiter les deux
champs, ce choix est indispensable. Il s'appuie, en particulier, sur le
vivier d'entreprises pouvant assurer l'accueil des candidats lors de leurs
périodes de formation en milieu professionnel. Le candidat choisit son champ d'application, par anticipation lors de son
inscription dans l'établissement de formation et, ensuite, lors de son
inscription à l'examen, grâce à une codification différente selon le champ
d'application. Le diplôme délivré ne fait pas référence au champ
d'application choisi dans la mesure où ce baccalauréat ne comporte ni
option ni dominante. Pour autant, cette différentiation n'est surtout pas un obstacle à une
insertion dans l'emploi ouverte aux deux champs ; habitat/tertiaire ou
industriel. Ce baccalauréat professionnel aborde l'ensemble des savoirs, la
mise en ?uvre de cette distinction selon deux champs d'applications
distincts, n'est donc en aucun cas une « préorientation » à l'emploi. 1.3. Un renforcement du partenariat Dans le cadre du partenariat toujours plus étroit avec l'ensemble du monde
professionnel, une véritable partition de la formation est instituée.
Certaines compétences caractéristiques, clairement repérées dans le
référentiel, sont majoritairement acquises et évaluées en entreprise. La
prise en compte des activités professionnelles réalisées pendant les seize
semaines s'en trouve renforcée et, par voie de conséquence, le rôle du
tuteur qui encadre la formation également. La typologie des entreprises choisies, pour effectuer les périodes de
formation en milieu professionnel, sera déterminante pour poursuivre
l'approfondissement lié au champ d'application retenu. Par contre, pour
renforcer la maîtrise des compétences rattachées au tronc commun de
connaissances, il est fondamental, pendant environ quatre semaines,
d'effectuer une période de formation en entreprise dans l'autre champ.
1.4. De nouveaux savoirs Pour intégrer les évolutions souhaitées, de nouveaux savoirs apparaissent
notamment « la communication et le traitement de l'information » qui
introduisent les courants faibles et leur cohabitation avec les courants
forts. La « démarche qualité » ainsi que les « techniques de communication
et de gestion » deviennent des éléments nécessaires de la formation. Les
notions « d'organisation » et de « relations client », incontournables au
sein de l'entreprise, marquent la spécificité des activités accomplies par
le titulaire du baccalauréat professionnel. Enfin, un enseignement des lois
générales liées à l'électrotechnique est prévu en raison de nécessaires
approfondissements. 1.5. La certification Les différentes épreuves et sous-épreuves permettent la validation de
savoirs et de savoir-faire se rapportant au tronc commun et au champ
d'application pour lequel le candidat est inscrit.
Une seule épreuve écrite permet de valider les connaissances mobilisées
autour de l'exploitation du dossier technique d'un ouvrage. La validation
des PFMP est renforcée par la réalisation d'un dossier de synthèse et d'un
oral de présentation.
Trois sous-épreuves permettent de certifier les contenus attachés aux
compétences du tronc commun. Une quatrième sous-épreuve, liée au champ
d'application retenu, permet de certifier la maîtrise de la mise en ?uvre
d'applications terminales distinctes. 1.6. Conclusion Le baccalauréat professionnel ELEEC doit permettre de répondre aux
nouvelles compétences requises par l'entreprise et favoriser l'insertion
professionnelle. Cette insertion aboutira si la formation dispensée intègre
toutes les dimensions du métier d'électricien tout en tenant compte des
applications spécifiques mais sans tomber dans le travers de la
spécialisation. 2. LA FORMATION 2.1. Répartition de l'horaire des enseignements
Légende TC : tronc commun T : habitat tertiaire I : industriel | |Classe |Groupe |Total |
| |TC |I |T |
|Tertiair|216 |419 |635 |
|e | | | |
|Industri|216 |419 |635 |
|el | | | | Horaires officiels, épreuves CCF incluses |Classe|Groupe|PPCP |Total |
|216 |324 |95 |635 | Niveaux taxonomiques d'acquisition des compétences |Niveau de |Niveau d'apprentissage |Type de savoir |Savoir-faire |
|production | |et savoir-faire |professionnel |
|d'une | |(niveau | |
|compétence | |d'acquisition) | |
| |Savoir |Activité | | |
| |technologique|de | | |
| | |l'apprenan| | |
| | |t | | |
|1 |ACQUÉRIR |La |Savoir que |S'INFORMER et |
|Niveau |et |question |(savoir passif) |RESTITUER |
|d'informatio|Apprendre |et la | |Connaissances sur un |
|n |que... |réponse | |savoir, sur les termes|
| |Connaître le |sont les |Restituer la |composant la |
| |vocabulaire, |mêmes que |connaissance à |discipline. |
| |les concepts |lors de |l'identique | |
| |fondamentaux,|l'apprenti| |Il s'agit de restituer|
| |les règles, |ssage | |un savoir. |
| |les modèles | | | |
| |technologique| | | |
| |s, les normes| | | |
| |... | | | |
|2 |UTILISER |L'élève |Savoir faire |REPRODUIRE |
|Niveau de |et |fournit |(savoir intégré)|des tâches |
|reproduction|Apprendre à |une même | |professionnelles à |
|des modèles |faire |réponse à | |partir d'instructions |
| |Utiliser le |des |Extrapoler une |détaillées, |
| |vocabulaire, |situations|représentation |d'exemples, relatives |
| |les concepts |différente| |à l'exécution |
| |fondamentaux |s mais |transposer une |d'ouvrage, à la |
| |les règles, |présentant|action |fabrication de pièces |
| |les modèles |des | |élémentaires. |
| |technologique|caractéris| |Il s'agit de |
| |s ... |tiques | |transférer un savoir |
| | |communes. | |en savoir faire par |
| | | | |reproduction à |
| | | | |l'identique |
| | | | |Ce niveau englobe le |
| | | | |niveau précédent |
|3 |ORGANISER |La |Savoir faire |APPLIQUER |
|Niveau de |et |question |(savoir actif) |Effectuer des tâches |
|maîtrise des|Apprendre |et la |Interpréter un |professionnelles à |
|outils |pourquoi |réponse |phénomène |partir d'instr
....