Environnement Rapport 24 mai 04 - cci haiti

Des journées de consultations et un atelier thèmatique national, organisés par le GTE du .... des ressources naturelles (voir le point 5.0 Capacité d'absorption et d' exécution). ...... un onduleur, une génératrice de soutien de 2,5 Kw et l'accès à Internet ..... Ministère de la Planification et de la Coopération Externe - examen et  ...


un extrait du document




Tables des matières Remerciements 3
1. Introduction 4
2. Etat des lieux et statistiques de base 5 3. Stratégie en Gestion de l'Energie, Ressources Naturelles et des Risques
6
Priorités, Interventions et Budget 10
4. Capacité d'absorption et d'exécution 11 5. Thématiques transversales 14 Annexe 1 Cadre logique Annexe 2 Budget Annexe 3 Description des activités Annexe 4 Etat des lieux
Annexe 5 Progression de la vulnérabilité et progression de la sécurité
REMERCIEMENTS Le présent Rapport représente l'aboutissement de travaux lancés depuis les
premières semaines du mois de Mai 2004 en vue de proposer un cadre
d'actions susceptible de répondre aux urgences environnementales auxquelles
fait face la société haïtienne tout en jetant les bases d'un développement
durable dans la perspective des Objectifs de Développement du Nouveau
Millénaire. Le MPECE-SEE et le Groupe Thématique sur l'Environnement (GTE) sont heureux
de présenter les résultats de ces travaux réalisés au titre de la
formulation du Cadre de Coopération Intérimaire entre le Gouvernement
Provisoire Boniface/Latortue et la communauté des bailleurs. Fruits d'une étroite coopération et consultation entre instances étatiques,
représentants des bailleurs et d'importantes composantes de la société
civile haïtienne, les propositions contenues dans ce document offrent un
grand potentiel d'amélioration des conditions de vie de la population
haïtienne et d'allègement de la pauvreté par le biais de l'utilisation
rationnelle des ressources naturelles et de l'environnement. Le MPECE-SEE et le GTE souhaitent remercier tous les contributeurs et tout
particulièrement les personnes suivantes, dont la collaboration et le rôle
de noyau dur qu'elles ont joué ont rendu possible la réalisation de ce
produit : M. Joseph Ronald Toussaint ( MPECE-SEE, Consultant Coordonnateur
national), M. Lyès Ferroukhi ( PNUD, Point Focal pour les bailleurs), M.
Pascal Girot (PNUD), M. Jean André Victor ( Personne-ressource pour la
société civile), M. Nadim Khouri ( Banque Mondiale), Mme Suze Y. Lubin (
ACDI), M. Aniket Ghai (PNUE), M. Luc Dubreuil (FAO), Mme Gladys Archange (
Projet PA-PAE/PNUD/SEE), M. Gaston Georges ( Projet PA-PAE/PNUD/SEE) et M.
Ronel Céran ( Projet PADED/PNUD/SEE). Le MPECE-SEE et le GTE remercient également les cadres
techniques/consultants d'autres institutions autonomes étatiques et
Ministères qui ont activement participé aux travaux. Il s'agit de M.
Béthonus Pierre et M. Wilfrid Saint Jean ( Bureau des Mines et Energie), M.
Fernney Piou ( Ministère du Commerce, de l'Industrie et du Tourisme) et de
M.M Jean Pierre-Louis Ogé, Edmond Magny, Claude Dalberg et Serge Antoine du
Ministère de l'Agriculture, des Ressources Naturelles et du Développement
Rural. Le MPECE-SEE et le GTE expriment leur vive reconnaissance à M. Arnaud
Dupuy, Assistant du Représentant Résident du PNUD qui a facilité les
travaux du GTE et dont le dévouement a permis la réalisation des
consultations avec la société civile haïtienne. Enfin, le MPECE-SEE et le GTE sont reconnaissants à toutes les personnes
mentionnées ainsi qu'à d'autres notamment celles de la société civile
haïtienne ayant participé aux trois (3) journées de consultation. Qu'elles
trouvent ici l'expression de leur sincère gratitude.
1.0 Introduction 1.1 Contexte et Mission Le Cadre de Coopération Intérimaire cherche à répondre aux besoins urgents
de la société haïtienne tout en créant les bases institutionnelles pour
permettre d'aspirer aux Objectifs de Développement du Millénaire (ODM).
L'environnement en Haïti reflète pour une bonne part les problèmes
structurels auxquels fait face l'immense majorité de sa population. En
effet , Haïti est un pays en situation d'extrême vulnérabilité face aux
aléas naturels, et en proie à de croissantes menaces complexes, fruit de
l'interaction entre menaces naturelles aggravées par la dégradation de
l'environnement, les taux très élevés de pauvreté et de vulnérabilité
sociale de sa population et des problèmes de gouvernance et de non-maîtrise
de l'espace rural et urbain Le Groupe Thèmatique Envionnement (GTE) s'est penché, au cours de la
mission de formulation du Cadre de Cooperation Intérimaire (CCI) ; sur les
principaux problèmes environnementaux ainsi que sur la gamme de risques
qu'implique la dégradation accélérée du cadre de vie de la majorité des
haïtiens. Cet état des lieux a également permis, grâce à un intense
processus de consultations, de définir les grandes lignes d'action qui
permettent de répondre aux urgences environnementales les plus pressantes
du pays. En particulier; ces lignes d'action peuvent permettre en premier
lieu de capitaliser sur les cadres politiques et stratégies nationales
existantes en Haïti. Elles cherchent, par ailleurs, une mise en cohérence
des interventions diverses avec les politiques agricoles et
environnementales, dans un souci d'harmonisation et renforcement mutuel des
interventions, moyennant des partenariats entre institutions nationales et
structures locales , entre instances publiques et secteur privé/société
civile. 1.2 Aspects méthodologiques Ce groupe, qui a travaillé entre le 3 et le 24 Mai 2004, était composée
d'une équipe de 12 membres issus d'organismes internationaux
(PNUD,PNUE,FAO,BM) et de représentants du gouvernement haïtien (MPECE-SEE)
et de personnes ressources issues de projets de coopération technique et de
la société civile travaillant en Haïti. Au premier abord, le Groupe a
identifié 7 thèmes clés de la problématique environnement s'inspirant du
Plan d'Action pour l'Environnement. Il s'est ensuite réparti en sous-
groupes de travail sur ces themes (eau, assainissement et déchets ;
énergie ; biodiversité ;forêts ;dégradations des terres ; risques de
désastres) dont les résultats des travaux ont permis de formuler l'état des
lieux que nous présentons au chapitre II.
Le GTE s'est par ailleurs appuyé sur de différentes instances de
consultation avec les autres groupes thèmatiques travaillant au sein du
CCI ; ainsi qu'une gamme d'autre acteurs institutionnels, issus autant des
organismes d'Etat comme de la société civile. Une première instance de
consultation, avec les autres groupes thematiques du CCI (agriculture et
sécurité alimentaire,infrastructure,développement local), aura permis de
mieux cerner le champ d'intervention en matière d'environnement et de
définir autant les thèmes exclusifs comme les axes d'intervention en
commun.
Par ailleurs, le GTE a organisé une série d'exercices de consultations
avec, en premier lieu, un groupe thematique élargi qui a permis de
regrouper des techniciens issus d'autres ministères, en particulier le
Ministère d'Agriculture, le Bureau des Mines et de l'Energie et le Minstère
du Commerce, de l'Industrie et du Tourisme. Des journées de consultations
et un atelier thèmatique national, organisés par le GTE du 13 au 17 Mai ont
permis de valider l'état des lieux, ainsi que les éléments de diagnostic
formulés par les équipes et les sous-groupes de travail. 2.0 Etat de lieux et statistiques de base
Le diagnostic rapide réalisé par le GTE a permis de cerner les principaux
problèmes environnementaux en Haïti. Il découle une série de thèmes
critiques auxquels le CCI cherchera à répondre au cours des deux prochaines
années. Il s'agit notamment des problemes liés à l'eau et
l'assainissement, aux energies renouvelables, à la gestion des ressources
naturelles, à la dégradation de la biodiversité et à la gestion des risques
et désastres. Les donnés de base et l´analyse des statistiques qui ont
permis faire l'état des lieux se trouvent dans
l'Annexe IV 2.1 Eau et assainissement
. Problèmes clés à résoudre Haïti est confronté à une dégradation
accélérée de ses ressources en eau, tant du point de vue de sa
quantité que de sa qualité. Cette crise nationale de l'eau se doit
d'une part à une inégale desserte des services en eau (56% de la
population sans accès à un service d'eau), l'un des objectifs de
développement du millénaire. D'autre part, une dégradation accélérée
des ressources hydriques due à une exploitation anarchique contribue
aux pénuries et à la contamination croissantes.
La couverture en assainissement de base est sérieusement déficitaire.
L'absence ou le manque d'entretien des systèmes de drainage sanitaires
des eaux usées domestiques ou industriels ainsi qu'une mauvaise
gestion des déchets, créent des risques biochimiques croissants en
matière de santé publique. (voir Annexe IV)
. Priorités : Améliorer la couverture et la qualité des service en eau,
et s'attaquer aux sources de contamination et dégradation des
ressources en eau, maitriser les aléas en matière de risques
technologiques et biologiques.
2.2 Énergies renouvelables
. Problème clés à résoudre : Les besoins d'énergie primaire en Haïti
sont relativement réduits, mais à haute teneur en biomasse - 72%
provient du bois. L'utilisation de charbon de bois comme ressource
principale énergétique est une des causes principales du
....