631 Contrôle 1 de SVT 3ème trimestre

A la suite de difficultés à concevoir un enfant, Monsieur A et Monsieur B issus de 2 couples effectuent un examen : un spermogramme. La concentration de leur ...


un extrait du document




631 Contrôle 1 de SVT 3ème trimestre
Mars 2012
Exercice 1 (9,5 points)
A la suite de difficultés à concevoir un enfant, Monsieur A et Monsieur B
issus de 2 couples effectuent un examen : un spermogramme. La concentration
de leur sperme en gamètes s'avère très inférieure aux valeurs normales. Un
dosage hormonal de la testostérone, de la FSH et de la LH donne les
résultats présentés dans le doc ci-dessous. Exercice 2 (4,5 points)
Les tests d'ovulation et de grossesse sont disponibles en pharmacie sans
ordonnance. Les tests d'ovulation permettent de repérer la période
d'ovulation des femmes désirant avoir un enfant. Les tests de grossesse
permettent de savoir si une femme est enceinte ou non, en cas de retard de
règles. 1- Expliquer quelle hormone est, selon vous, détectée dans le test
permettant de repérer la période d'ovulation. (1) 2- Indiquer, comment évoluent les concentrations des hormones ovariennes
chez une jeune femme après l'ovulation sans fécondation et avec
fécondation. (1) 3- Expliquer quelle hormone est détectée dans un test de grossesse. A
quelle autre hormone produite par la femme ressemble-t-elle beaucoup et
quelle est sa fonction ? (2,5)
Exercice 3 (6 points)
Ex1 :
1-Les 2 patients ont une concentration plasmatique en testostérone de + de
la moitié inférieure à la valeur normale. Le patient A présente des
concentrations en LH et FSH au moins 2 fois supérieures à la normale et le
patient n'a pas de LH ni FSH dans son plasma.
2- LH et FSH= hormones hypophysaires dont la sécrétion est stimulée par la
GnRH hypothalamique.
LH stimule la sécrétion de testostérone par les cell interstitielles.
FSH stimule la spermatogenèse ds les tubes séminifères.
La testostérone stimule aussi la spermatogenèse.
La testostérone exerce un rétrocontrôle sur le CHH. 3- Patient A.
D : Hypophyse sécrète bcp de LH et FSH et pas assez de testostérone.
H : testicule présente un dysfonctionnement vis à vis de la production de
testostérone qui n'exerce plus alors son rétrocontrôle inhibiteur,
entraînant ces taux élevés de LH et FSH.
ou
H : testicule insensible aux hormones hypophysaires. Patient B
D : aucune sécrétion de LH FSH ou en quantité infime.
H : hypophyse déficiente. Donc LH ne stimule plus la sécrétion de
testostérone. 4- Patient A
D : biopsie testiculaire, lésions.
I : cell interstitielles incapables de produire de la testostérone et sans
doute nbx tubes séminifères incapables d'accomplir la spermatogenèse,
malgré un taux de FSH élevé.
( peu de spz ds le sperme de ce patient Patient B
D : tumeur hypophysaire
I : celle incapable de produire la LH et la FSH
Donc sécrétion de testostérone / cell intertitielles est très réduite et
spermatogenèse non stimulée ni par FSH absente et à peine par testostérone
dt la concentration sanguine est trop faible.
( peu de spz ds le sperme de ce patient 5- technique de PMA.
Comme il n'y a pas azoospermie (absence totale de spz) on peut leur
proposer une ICSI. Ex2 :
1- c'est le pic de LH qui déclenche dans les heures qui suivent l'ovulation
donc on peut penser que c'est ce pic qui est recherché ds le test
d'ovulation.
2-
après ov sans féc :
. les taux d'OE et Pg augmentent en même temps que s'effectue a croissance
du corps jaune qui les sécrète jusque vers le 21ème J puis le CJ régresse
les taux d'hormones s'effondrent et ce sont les règles.
Arès ov et avec féc
. les taux d'OE et Pg augmentent fortement sans diminuer jusqu'à la fin de
la grossesse surtout celle de la Pg. 3- Très tôt lors de la nidation une nouvelle hormone apparaît ds le sang
c'est la hCG son taux augmente jusque vers la dixième sem après les
dernières règles. On peut alors penser que le test de grossesse est basé
sur la détection de cette hormone. Elle ressemble sans doute bcp à la LH
qui stimule les sécrétions ovariennes de progestérone. Ex 3 primates nocturnes et diurnes
1- Comparaison des rétines des 2 primates.
(elle ne peut être que qualitative car le grossissement n'est pas indiqué
pour la rétine du p. nocturne)
Par unité de surface le nbre de cônes semble plus élevé chez le Macaque que
chez le Douroucouli. La rétine du D. est donc presque essentiellement
constituée de bâtonnets. 2- D'une manière générale le seuil de sensibilité des photorécepteurs
dépend de la longueur d'onde. Cpdt les cônes ont globalement un seuil de
sensibilité bcp + élevé que les bâtonnets. Ainsi les bâtonnets ont un seuil
de sensibilité de 1 lux à 500 nm env mille fois + faible que celui des
cônes L à 550nm et M à 580 nm , et dix mille fois plus faible que celui des
cônes S à 450 nm.
3- Le Douroucoulis est nocturne. Avec la grande richesse en bâtonnets de sa
rétine, il peut détecter des intensités lum très faibles et repérer la
forme des fruit qu'il consomme. Il ne peut cependant voir les couleurs car
les cônes ont un seuil de sensibilité trop élevé.
Le Macaque est diurne. L'intensité lum est élevée le jour. Les cônes et les
bâtonnets de sa rétine sont stimulés ; Il peut aussi voir le monde en
couleurs grâce à ses cônes.
-----------------------
[pic] [pic] 1 - Comparer les concentrations sanguines de ces 3 hormones des 2 patients
avec un celles d'un homme fertile. (saisir des informations)
(1,5)
2 - Rappeler le rôle de ces 3 hormones chez l'homme ainsi que les organes
qui les produisent (un schéma fonctionnel peut être fait) (restituer des
connaissances) (3) 3 - Formuler une hypothèse quant à l'organe déficient pour chaque patient
(raisonner) (2) 4 - Déduire des examens complémentaires demandés par le médecin l'origine
de l'infertilité chez chacun des patients. (raisonner) (2)
5 - Proposer une technique de PMA pour pallier à l'infertilité de ces 2
hommes. (1) [pic]
....