Guide des membres du jury

En effet, un candidat aux épreuves classiques d'examen peut rattraper un mauvais résultat dans ... Issu du référentiel du Bac Pro Comptabilité (www.cndp.fr )) ...


un extrait du document




[pic] [pic] GUIDE
A L'ATTENTION DES MEMBRES DE JURY [pic] POURQUOI CE GUIDE ?
La majorité des certificateurs de la région Haute Normandie souhaite à
travers ce guide proposer une harmonisation des pratiques de jury recevant
des candidats à la VAE par le partage d'une vision commune de cette
mission. Ce guide s'adresse à ces membres de jury. C'est un outil de sensibilisation
quant à leur rôle, leur posture vis-à-vis du candidat.
RÔLE DU JURY Le jury décide de l'attribution du diplôme, du titre ou du certificat. Pour
cela, il explore la pratique professionnelle du candidat et l'aide à
expliciter les éléments qui n'ont pas été suffisamment développés dans le
dossier. A partir de la description des activités du candidat, il déduit et
évalue ses compétences.
FONDEMENTS JURIDIQUES DE LA VAE La VAE est née de la loi n°2002-73 du 17 janvier 2002 de modernisation
sociale. > Article 133: « toute personne engagée dans la vie active est en droit
de faire valider les acquis de son expérience, notamment
professionnelle en vue de l'acquisition d'un diplôme, d'un titre à
finalité professionnelle ou d'un certificat de qualification figurant
sur une liste enregistrée dans le répertoire national des
certifications professionnelles » > Décret n°2002-615 du 26 avril 2002 relatif à la VAE pour la délivrance
d'une certification professionnelle :
Article 2 : « Peuvent faire l'objet d'une demande de VAE l'ensemble des
activités salariées, non salariées ou bénévoles exercées de façon continue
ou non, pendant une durée totale cumulée d'au moins trois ans et en rapport
avec le diplôme ou le titre pour lequel la demande est déposée. » > « Les périodes de formation initiale ou continue, ainsi que les stages
et les périodes de formation en milieu professionnel ne sont pas pris
en compte dans la durée d'expérience requise ». > Article 134 : « Les diplômes ou titres concernés sont obtenus, en tout
ou partie, par la validation des acquis de l'expérience. » > Article 5 II : « le jury décide de l'attribution du diplôme, titre ou
certification. » « Il se prononce sur les connaissances qui dans un délai de cinq ans à
compter de la notification de décision, doivent faire l'objet d'une
évaluation complémentaire. » GRANDES ETAPES D'UNE DEMARCHE DE VAE S'informer :
Sur les étapes, la démarche, les acteurs
Les candidats reçoivent toutes les informations utiles à la VAE auprès d'un
Point Relais Conseil (*), ou des différents certificateurs. Identifier et choisir la certification :
Le Point Relais Conseil en VAE, ou l'organisme certificateur (**) oriente
le candidat vers une certification en rapport avec son expérience. Faire une demande de dossier VAE :
Toute démarche de VAE doit faire l'objet d'une demande de recevabilité
auprès de l'organisme certificateur. Constituer le dossier de présentation de l'expérience
Le candidat doit prouver que les activités exercées relèvent du référentiel
de la certification visée.
Il s'agira, selon la certification visée, de définir les activités par
écrit et/ou de les démontrer dans le cadre d'une situation de travail
reconstituée.
Le candidat peut bénéficier d'un accompagnement méthodologique (facultatif
mais recommandé) par l'organisme certificateur ou un prestataire. L'évaluation du dossier
L'évaluation du dossier peut s'accompagner d'un entretien devant le jury, à
l'initiative du candidat ou du jury. Le jury constitué notamment de
professionnels évalue les compétences professionnelles du candidat au
regard du référentiel de la certification. La délivrance de la certification :
Le jury prend une décision de validation totale, partielle ou de non
validation.
En cas de validation partielle, le candidat dispose de 5 ans (sauf pour les
diplômes universitaires pour lesquels les unités d'enseignement sont
acquises à vie) pour valider la partie manquante en suivant les
préconisations du jury (formation ou expérience complémentaire...).
En cas de validation totale, la certification est attribuée sans
distinction de la modalité d'obtention. (*) Le Point Relais Conseil en VAE : Il apporte une information et un
conseil fondé sur la vérification de la pertinence de la démarche VAE,
l'analyse de l'expérience et des activités, la présentation des
certifications possibles, l'aide au choix de la certification,
l'orientation vers l'organisme certificateur.
(**) Un organisme certificateur : c'est l'autorité qui délivre les
certifications par la VAE (Unités Territoriales de la DIRECCTE pour les
titres du Ministère chargé de l'Emploi, Rectorat pour les diplômes du CAP
au BTS, Université pour les diplômes d'enseignement supérieur ; DRJSCS pour
les diplômes de la jeunesse, des sports et du secteur sanitaire et
social...) PREPARATION DU JURY Ce qu'un membre de jury doit savoir : > La VAE est une voie d'accès à la certification au même titre que la
formation initiale ou continue. > La composition du jury : celle-ci est déterminée par la loi. Selon les
certificateurs, la composition varie. Il est important que chaque
membre de jury ait connaissance du statut des personnes avec
lesquelles il va partager la décision (professionnels, formateurs...)
et puisse se situer au sein de ce groupe. > Le déroulement de la validation : la validation peut être organisée en
plusieurs temps : lecture de dossier, entretien avec le candidat,
observation du candidat lors d'une mise en situation, comme c'est le
cas pour les Titres du Ministère de l'Emploi. Le jury doit pouvoir se
repérer temporellement dans ce déroulement, et être au clair sur les
objectifs de chacune des étapes. Ce qu'un membre de jury doit s'approprier : > Le référentiel de la certification : Le référentiel d'activités
professionnelles (le RAP) présente toutes les compétences que le
titulaire du diplôme doit maîtriser. Bien connaître ce référentiel
permet au jury de prendre du recul par rapport à sa représentation
personnelle du métier. Il se distancie de sa propre expérience. Le
référentiel est la pierre angulaire, incontournable, de l'évaluation.
Attention
On ne peut exiger d'un candidat à la VAE qu'il maîtrise l'ensemble du
référentiel. En effet, un candidat aux épreuves classiques d'examen
peut rattraper un mauvais résultat dans une matière par une note
brillante dans une autre, par le jeu des coefficients, notamment.
C'est le phénomène de compensation.
> Le dossier individuel du candidat :
Il s'agit du travail de rédaction, de description des fonctions,
activités, compétences et connaissances mises en jeu pour mener à bien
ces activités ainsi que l' environnement professionnel du candidat.
A la lecture du dossier, le jury doit avoir une vision globale de
l'expérience du candidat et de sa maîtrise professionnelle. Celle-ci
doit correspondre au niveau du diplôme auquel il se présente.
> Le dossier jury :
Il contient la grille d'analyse (si existante), la liste des
candidats, leur ordre de passage et les horaires, les procès verbaux.
Exemple de grille
|Unité|Compétenc|Activités |Niveau |Eléments de |Décision |
|s |es du |décrites |de |décision | |
| |référenti|par le |maîtrise| | |
| |el |candidat | | | |
| | | |1 |2 |3 |
|I.5. | |
|Traitem| |
|ent des| |
|opérati| |
|ons en | |
|relatio| |
|n avec | |
|le | |
|personn| |
|el, les| |
|service| |
|s et | |
|les | |
|organis| |
|mes | |
|sociaux| |
| |Correspondance |
| |partielle |
| |Aucune correspondance | La compétence « Traitement des opérations en relation avec le personnel,
les services et les organismes sociaux » est transverse à 4 unités
constitutives du diplôme (dont une partiellement). Posture pendant la session de validation : Accueil du candidat Le jury veille à instaurer un climat de confiance. Il présente le
déroulement de l'évaluation et ses objectifs : compléter les points du
dossier décrits de façon trop imprécise. Il précise que l'évaluation se réalise dans la perspective de vérification
des compétences et non dans une logique d'examen. Il rappelle qu'il n'y a
pas de référence à un système de notation contrairement à l'examen
classique.
Il s'agit d'un travail d'identification des compétences à partir de la
description des activités par le candidat. Attention : Ce n'est pas une évaluation sanction (vérification d'objectifs
atteints, exemple de l'audit) mais une « évaluation dialogue » :
« le point de départ est l'expérience, il faut la faire s'exprimer,
la traduire et la
....