Section 2 - Expérimentations de l'intégration des TIC ... - educaid.be

Écoles bilingues publiques (1971 ? 2002 politique linguistique ouverte aux langues ...... La première cohorte des élèves des ?Écoles Bilingues? a passé les examens de fin ...... La première série se rapporte aux attitudes négatives envers les langues ...... la science de l'habitat, la musique, le théâtre et l'éducation physique, ...


un extrait du document



[pic]
[pic]
Bilan critique en matière d'utilisation pédagogique des NTIC dans le
secteur de l'éducation | | |
Rapport final
Equipe de recherche
Françoise Cros, professeure des universités, centre de recherche sur la
formation (CRF), Conservatoire national des arts et métiers (CNAM), France,
coordinatrice de l'étude,
Marianne Poumay, directrice et responsable académique du Labset de
l'Université de Liège, Belgique, en collaboration avec Jean-François Van
de Poël, chercheur et responsable de projet,
Odile Arbeit de Chalendar, chargée de la coordination Europe et
internationale pour la recherche en TIC, sécurité et nanotechnologies,
Ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, France, (jusque
décembre 2009),
Motonobu Kasajima, expert pour l'APEFE et la CUD du Programme UniversiTIC
de désenclavement numérique des universités congolaises, Kinshasa. Coordination CIEP
Nathalie Forsans, Noelia Ramos et Valérie Tehio, Département d'enseignement
général Coordination APEFE
Luc Ameye, coordinateur de projets Comité de Pilotage AFD
Julien Alexis Hautier (Département Technique Opérationnel), Tanguy Bernard
(Département de la Recherche), Thomas Melonio (Département de la Recherche)
et Pierre-Jean Loiret (Agence Universitaire de la Francophonie) Cette étude a été financée par l'Agence Française de Développement et
coordonnée par le Centre international d'études pédagogiques (CIEP) et
l'Association pour la promotion de l'éducation et de la formation à
l'étranger (APEFE). Les analyses et points de vue présentés dans le présent
rapport engagent l'équipe de recherche uniquement, et en aucun cas les
tutelles, les instances de décision ou la Division Education et Formation
Professionnelle de l'AFD.
[pic] [pic] Table des matières Résumé exécutif 2 INTRODUCTION 5
Contexte de l'étude 5
Objectifs 6
Méthodologie d'ensemble 6
Conditions d'un changement 7 Section 1 - Usage des TIC en éducation : impacts et coûts. Facteurs de
réussite et freins. 9
Chapitre 1 - Eléments de théorie sur les technologies et leurs usages
éducatifs et dans l'apprentissage, évaluation des effets d'une innovation
9
1.1 Comment apprennent les élèves ? 9
1.2 Comment l'e-Learning sert-il cet apprentissage ? 10
1.3 Le rôle clé de l'enseignant et la nécessité de le former 11
1.4 Quels impacts les TIC peuvent-ils avoir sur l'enseignement et
l'apprentissage ? 11
Chapitre 2 - Enseignements tirés de l'expérience internationale
d'intégration des TIC en éducation (OCDE et pays en développement) 15
2.1 Remarques générales 15
2.2 Synthèse sélective des études d'impact. 15
2.3 Problèmes, défis-clé et identification des facteurs de réussite et
d'échec 17 Section 2 - Expérimentations de l'intégration des TIC en éducation dans
les PMAs, notamment en Afrique subsaharienne 25
Chapitre 3 - Enseignements tirés de l'expérience des PMA, notamment en
Afrique subsaharienne francophone, d'intégration des TIC en éducation 25
3.1 Synthèse sélective des études d'impact 26
3.2 Identification des facteurs de réussite et d'échec 29
3.3 Analyses des coûts unitaires 36
Chapitre 4 - Résumé des différentes expérimentations d'intérêt majeur 39 Section 3 - Propositions d'approches stratégiques et opérationnelles 43
Chapitre 5 - Scénarios et modalités de mise en ?uvre et argumentaire en
faveur des approches retenues 43
5.1 Un bilan critique autour de conceptions fondamentales 43
5.2 Scénarios et modalités de mise en ?uvre 46
Chapitre 6- Les modalités de mise en ?uvre (approche gradualiste) 55
6.1 Une approche gradualiste 55
6.2 Un scenario de préférence 56
6.3 Des dynamiques déjà existantes 57
6.4 Des recommandations 57 CONCLUSION 59 Section 4 - Annexes 61
Références bibliographiques 61
Références sitographiques 67
Quelques exemples de fiches de lecture 71
Entretiens 81
Exemples d'activités, de publications et de projets 100
Synthèse des études d'impacts dans les pays de l'OCDE et en développement
109
Synthèse des expériences mise en place dans les pays de l'OCDE et en
développement. 113
Expériences menées dans les PMA 118
Résumé exécutif
De manière globale, l'universalisation de l'éducation de base pose un
double problème : celui de la quantité et celui de la qualité.
Principalement pour ce dernier point, il semble que l'utilisation des
technologies de l'information et de la communication (TIC) soit un recours
possible. Mais à quelles conditions ? Selon quelles procédures ?
L'arrivée des TIC à l'école s'est faite de façon inégale selon les pays,
souvent en ordre dispersé. Il est cependant incontestable que les pays
développés ont mis en ?uvre des innovations dans ce domaine et ont réussit
à opérer des changements pédagogiques profonds qui bénéficient aux élèves.
Ces changements peuvent constituer des exemples pour la plupart des pays du
continent africain. Il est donc légitime que les partenaires financiers et
techniques soient soucieux, dans un esprit d'efficacité de leur aide, de
commanditer une étude faisant le point sur les avancées et les réussites en
matière de TIC en éducation dans le monde - en vu d'en dégager les
invariants, voire les critères permettant une implantation pertinente et
réussie des TIC dans les pays qui en auraient le plus besoin pour atteindre
les objectifs de 2015 prônés par l'EPT.
Cette étude a fait l'objet d'un rapport final (dont nous avons ici le
résumé) qui se présente en trois parties : une première partie souligne les
avantages de l'utilisation des TIC quant aux stratégies d'apprentissage des
élèves et fait part des expériences des pays les plus avancés. Une deuxième
partie opère une revue des nombreuses tentatives mises en place dans les
pays les moins avancés d'Afrique francophone, tentatives dont il faudrait
questionner la cohérence d'ensemble et mettre en perspective avec les
conditions locales des pays étudiés et analyser leur coût, pour aboutir,
dans la troisième partie, à des propositions d'approches stratégiques et
opérationnelles, notamment sous forme de scénarios indiquant les modalités
d'installation progressive et graduelle des TIC dans les systèmes éducatifs
africains.
Les difficultés rencontrées par les pays africains dans le domaine de
l'éducation sont connues. Si la massification de l'école s'est produite,
elle l'a été au détriment de la qualité, notamment en ce qui concerne la
formation des enseignants (très peu payés) et donc de la pédagogie. La
multiplicité des langues parlées, l'absence fréquente de supports
pédagogiques, la ruralité et l'extranéité des systèmes éducatifs existants,
le défaut d'un pilotage performant de l'école rendent encore plus fragile
les possibilités d'installation pérennes des TIC dans l'éducation.
Face à une telle situation, est-il alors pertinent d'envisager
l'implantation des TIC dans l'éducation ? La question de savoir si on doit
ou non utiliser les TIC n'est pourtant plus d'actualité : c'est un fait que
tout pays désirant s'inscrire dans la société de la connaissance le marché
mondial a à prendre en compte les TIC, devenues un maillon indispensable
des échanges - économiques, sociaux, culturels, pédagogiques.
L'un des éléments principaux, pour un usage des TIC visant à améliorer la
qualité dans le secteur de l'éducation, réside dans la prise en compte de
situations d'utilisation facilitant les apprentissages des élèves. Il
semble en effet que certains usages des TIC facilitent chez l'élève un
apprentissage autonome ou en équipe, à son rythme et son niveau, régulé par
l'enseignant et les autres élèves. La confrontation à des tâches complexes,
diversifiées en est accrue et permet une évaluation formative
individualisée.
Par ailleurs, une des clés de voute d'une telle réussite repose sur la
formation des enseignants. En effet, les TIC ne sont pas des outils
cognitifs en soi mais des outils à potentiel cognitif étroitement
dépendants des usages pédagogiques qui en sont faits. De manière plus
large, plusieurs études (BECTA, 2010) sur les TIC font apparaître que c'est
la conjugaison du contexte matériel et du contexte humain qui jouent un
rôle déterminant sur le plan du développement des compétences ou sur celui
de l'engagement dans les études (la motivation), notamment pour les publics
scolaires en difficulté.- ce que le BECTA nomme eMaturity (lorsque tous les
facteurs favorisant l'usage sont réunis les résultats aux examens sont
meilleurs)
Ce propos reste toutefois à nuancer : on pourrait supposer que dans les
pays développés ou en développement, les études sur l'utilisation des TIC
ont conduit à en cerner très clairement les effets, ce qui est loin d'être
le cas ; l'évaluation des effets et impacts de l'implantation d'une
technologie reste des facteurs difficiles à isoler, et les études par
conséquent se révèlent parfois contradictoires (Par exemple, une étude du
Ministère britannique sur les tableaux blancs interactifs (TBI), en 2007,
ne permet pas de se prononcer sur un coût/efficacité soutenable par l'Etat.
L'étude EUN sur l'aspect pédagogique de ces mêmes TBI montre une montée en
puissance de la motivation aussi bien des enseignants que des élèves). Une
analyse très fine des pratiques d'utilisa
....