la vie des sections

Wahrhaft reif zur Universität war ich, trotz des bestandenen Examens, noch .... was - in Grunde genommen - nichts weniger als dieses ist, sehr empfindlicher Natur. ...... Duc de Grammont und Olivier erklärten beide in der Deputierten- Kammer, ...


un extrait du document



Clin d'?il septembre 2015, journal des membres Contenu EDITORIAL 3
ACTUALITE 4
Trois questions à Rolf Summermatter 4
Etude SAMS: premiers résultats 5
Un vent de nouveauté au service Cours 6
Vote électronique: la sécurité avant tout 7
Une assemblée des délégués animée 8
L'allocation d'impotence pour malvoyants et aveugles 10
Mal voir et bien vivre 12
Restructuration de VoiceNet 13
La recherche du héros 14
LES GENS 15
Le positif prend la place 15
LA VIE DES SECTIONS 17
A nous de prendre les choses en main! 17
Sondage en ligne concernant le braille et autres moyens 19
Ainsi démarre une carrière politique 19
Les bienfaits de la parole 21
Pari gagné pour les CFR 24
Succès d'un passionnant atelier 25
Champions du monde 26
Plus qu'un don à la FSA... 27
Penser aux jeunes... 28
Recherche testeurs de randonnées 29
Le GTF habillé de neuf 30
Trucs et astuces 31
Scanner le code d'une carte iTunes 31
Les Romands bienvenus au week-end Apfelschule 31
Partagez vos trucs et astuces 32
Chaque modèle scolaire est pertinent 32
Votre reste de monnaie peut aider! 33
Soirée disco le 31 octobre 33
Concours lecteurs 34
Manifestations 36
Section Argovie-Soleure 36
Section Berne 37
Section Oberland bernois 37
Section Bienne - Jura bernois 38
Section Fribourg 39
Section Genève 40
Section Grisons 40
Section Jura 41
Section Neuchâtel 41
Section Suisse nord-occidentale 41
Section Suisse centrale 42
Section Suisse orientale 43
Section Valais 44
Section Vaud 44
Section Zurich-Schaffhouse 45
ESPACE MEMBRE: 46
La foi était sa source vitale 47
30 ans que ça roule ... la marche! 48
ANNONCE: 49
Donnez plus de sens à votre affiliation à la FSA 49
Lire confortablement avec ClearView C 49
Nouvelle saison BSR Apéro 50
BEKB | BCBE L'espace d'une vie 50
Ramstein Optik 51
Nous avons les auxiliaires qu'il vous faut! 52
Appareil de lecture à vendre 53
Nuit des musées à Lausanne 54
Moyens auxiliaires pour le quotidien 54
Solsana 55
...ET SI LES LUNETTES NE VOUS SUFFISENT PLUS? 56
IMPRESSUM 57 Photo page de couverture:
Au Parlement jurassien, ému et debout, Gabriel Friche prononce son
engagement solennel sous le regard bienveillant des autres parlementaires,
avec pour légende:
Gabriel Friche lors de son engagement solennel au parlement jurassien.
Photo: Photo Presse Bist EDITORIAL Chers lectrices, chers lecteurs,
Andrea Zullo, président de la section Fribourg
Promesse d'être un maillon de l'entraide ou agir de manière visible? C'est
avec fierté que je partage avec les lecteurs le plaisir du service à
l'autre, pour que le plus grand nombre se sente bien et bien accueilli.
L'engagement demande plus que des capacités: une anticipation de notre
futur dans cette société et surtout votre confiance. Trentenaire, la maladie m'a imposé une fin de carrière de cuisinier. Avec
du temps libre, j'ai ?uvré dans le bénévolat et ai servi de belles
personnes riches de vie. Antoine, rencontré par hasard, m'a fait entrevoir
la perspective du comité de la section, puis fait voir que le moment était
venu de vivre plus solidairement mes engagements. Elu, puis réélu, avec la maîtrise naissante des sujets en lien avec les
aveugles et des malvoyants, j'ai accepté la présidence, sachant pouvoir
compter sur la présence engagée, collaborative et fidèle de mes camarades
de comité. Par leur constance et leur satisfaction, nos membres sont un
cadeau spontané qui témoigne de ce «Ensemble, on voit, on vit mieux». En conclusion, je dis ma reconnaissance à toutes et tous mes collègues de
la FSA, si généreusement engagés comme moi, comme nous à Fribourg. Car,
être engagé au sein de sa section est fort bien, mais se sentir appartenir
à la société est meilleur encore. Ce sentiment d'appartenance s'exprime aussi en politique, ce dont parle
Gabriel Friche en page 20. En page 22, découvrez qu'il faut parfois peu
pour démarrer une carrière politique. Ne perdons pas de vue lors des
élections parlementaires du 18 octobre que les générations précédentes nous
ont aménagé les agréments d'aujourd'hui. La FSA a mandaté une étude qui
révèle quel politique s'est particulièrement engagé pour les personnes
handicapées. Les résultats figurent dans l'annexe à ce journal.
Photo: Portrait d'Andréa Zullo, avec pour légende: Andrea Zullo. Photo:
Edith Nüssli ACTUALITE Trois questions à Rolf Summermatter
Interview: Edith Nüssli, rédactrice «Clin d'?il» «Clin d'?il»: Qu'est-ce qui te motive à te lever chaque matin?
Rolf Summermatter: Le matin, la journée est naissante et encore très
fraîche. Tout est nouveau. Je peux m'y lancer avec mes idées, mes pensées
et mes résolutions, et je me réjouis toujours de ce qui va se passer. Qu'apprécies-tu dans ton travail?
Tout! Surtout la possibilité d'avoir des contacts avec des collaborateurs
et des membres, avec des aveugles et des malvoyants, avec les personnes les
plus différentes ainsi qu'avec des institutions, et de pouvoir avec eux
développer quelque chose de nouveau, mettre en ?uvre des idées. En bref,
d'avancer ensemble sur la voie de l'aide à l'entraide. Les idées ne
manquent pas. J'aime aussi la diversité de mon travail et la liberté de la
gérer. A quoi te fait penser le handicap de la vue?
Le handicap visuel est l'une des caractéristiques qu'une personne peut
avoir, qu'elle a. Pour moi, l'essentiel est d'avoir ou d'apprendre la
capacité à se rencontrer tels que nous sommes. Il est alors possible de
travailler ensemble et de faire bouger les choses ensemble. Depuis une année, Rolf Summermatter est chef du Service aux membres et aux
sections. Il veut servir de lien entre la FSA et les sections. Son but est
de soutenir au mieux les sections dans leur travail quotidien.
Ecoutez cet entretien avec lui sur VoiceNet 031 390 88 88, rubrique 2 19.
Photo: Portrait de Rolf Summermatter, avec pour légende: Rolf Summermatter.
Photo: Edith Nüssli Etude SAMS: premiers résultats
Christoph Landtwing, Défense des intérêts Qu'est-ce qui favorise et entrave la réussite professionnelle des personnes
handicapées de la vue? C'est la question principale de l'étude SAMS sur la
vie active des malvoyants. Les premiers résultats seront présentés lors
d'un colloque le 10 décembre. L'an dernier, Clin d'?il appelait à participer à l'étude nationale SAMS sur
la vie professionnelle des aveugles et des malvoyants. Au total, 420
personnes se sont annoncées, pour un résultat de 282 entretiens évalués. En
outre, 58 entretiens portant sur la biographie professionnelle des
participants ont été menés et des groupes de discussion avec des employeurs
et des cadres ont été créés. Les résultats de l'étude seront présentés lors
du colloque «Travailler avec un déficit visuel» le jeudi 10 décembre à
Olten. Organisé par l'Union centrale suisse pour le bien des aveugles
(UCBA), ce colloque est un projet mené conjointement avec la FSA et l'Union
suisse des aveugles. Le plus grand défi se situe en cours de vie active
L'étude montre notamment que la plus grande difficulté se pose aux
personnes atteintes de handicap visuel après 15 ou 20 ans de vie active. Le
directeur de recherche Stefan Spring explique: «Ces personnes doivent se
reconvertir, n'obtiennent que des postes à temps partiel très réduit et
dans des professions qui ne leur sont pas familières, avec un environnement
de travail différent.» L'étude révèle aussi que celles qui parlent
ouvertement de leur handicap sont généralement plus satisfaites de leur
activité professionnelle.
La discussion avec les employeurs démontre l'importance de la phase
d'introduction, qui demande souvent un grand investissement de temps mais
est toutefois nécessaire au bon déroulement du travail.
Tous les résultats seront présentés et discutés lors du colloque. Une
publication de l'UCBA sera mise à disposition afin d'aider les personnes
avec un handicap visuel à réussir leur vie active. Colloque «Travailler avec un déficit visuel», jeudi 10 décembre, Hotel
Arte, Olten.
Prix: 250 francs, inscription jusqu'au 11 novembre, détails:
http://www.szb.ch/fr/nos-prestations/formation-continue/kurse/kurse-
franzoesisch/journee-dinformation/journee-ucba-no-t2.html Un vent de nouveauté au service Cours
Edith Nüssli, rédactrice «Clin d'?il» L'équipe du service Cours est à nouveau complète. Les deux nouvelles
collaboratrices pour la Suisse alémanique s'appellent Heidi Rüfenacht et
Gabi Inäbnit. Avec leurs collègues expérimentées de Suisse romande, elles
assureront la pérennité de l'offre attrayante de cours et de groupes
créatifs. La nouvelle responsable du service Cours, Heidi Rüfenacht, poursuit deux
objectifs: d'une part organiser des offres souhaitées par les membres et
d'autre part, apporter de la stabilité au service. Son équipe est
constituée par Gabi Inäbnit, nouvelle responsable des cours pour la Suisse
alémanique, Nathalie Blanc, responsable des cours pour la Suisse romande,
et Marie-Laure Sanchez, responsable des groupes créatifs pour la Suisse
romande. «Nous sommes une bonne équipe. L'expérience et les idées fraîches
se complètent de manière optimale», se réjouit Heidi Rüfenacht.
Gabi Inäbnit dispose d'une grande expérience dans l'organisation de
colloques et de cours. Sa première tâche a été de reprendre
l'administration des cours actuels et de publier le programme des cours
2016 conjointement avec les organisations partenaires. Elle veut se faire
rapidement une idée de l'offre souhaitée afin d'optimiser encore le
programme et d'en augmenter le nombre de bénéficiaires. Adapter l'offre à la demande
L'une des questions est de savoir si les participants désirent
....