Séquence sur l'étude en ?uvre intégrale d'Arria ... - Site Lettres

S.V.T. : 1 grand classeur souple 21X29.7(dos 2cm). 3 intercalaires ... Prévoir une carte d'identité pour votre enfant, pour l'année scolaire en cours (voyages et sorties scolaires, examens?.) ... Liste des fournitures scolaires ? Niveau 4ème.


un extrait du document



Ce travail a été réalisé par Gaelle LOPEZ-DELDEM, professeur certifié de
Lettres Modernes, pour ses élèves de 4ème du Collège d'Eyguières (13) Séquence sur l'étude en ?uvre intégrale
d'Arria Marcella de Théophile Gautier
La séquence proposée concerne l'étude de l'?uvre intégrale Arria
Marcella pour une classe de quatrième. La brièveté de l'?uvre rend possible
une étude relativement aisée et souple en fonction du niveau de la classe.
L'étude de cette nouvelle permet:
. De réviser les éléments du système narratif en début de quatrième
. D'insérer un réel travail de l'image (illustrations à travers l'étude de
différentes éditions d'Arria Marcella, de photographies de Pompéi - voir
sur le site académique à « collège, langues anciennes » - et adaptation
cinématographique à travers documents filmiques et reconstitution du
drame de Pompéi)
. D'établir un lien interdisciplinaire avec le latin, l'italien, la S.V.T
. D'étudier la nouvelle fantastique
L'édition utilisée pour cette étude est celle du Livre de poche, libretti
n°13645 La première séance : Elle peut être consacrée à l'étude de l'objet-livre, à un examen
attentif du paratexte :
- Travail sur le titre, le sous-titre et leurs présupposés
- Travail sur les premières et quatrièmes de couverture de différentes
éditions d'Arria Marcella. Cette étude de l'objet-livre a pour but de susciter l'envie de lire
chez les élèves. Des hypothèses de lecture sont formulées et créent un
effet d'attente. Lors de cette séance, il est possible de proposer une
méthode d'analyse de l'image : une méthode pour apprendre à décrire l'image
de la première de couverture dans un premier temps et à l'interpréter dans
un second temps, ce qui permettra de sensibiliser les élèves aux notions de
dénotation et de connotation.
La deuxième séance : Pour la deuxième séance, il est demandé aux élèves de lire, au
préalable, les cinq premières pages de l'?uvre intégrale (de la page 15 à
la page 22, ligne 140) et de répondre à des questions préparatoires portant
sur le cadre spatio-temporel de l'histoire, sur les personnages présentés
et sur l'objet décrit aux lignes 20 à 38.
Grâce au relevé de termes géographiques permettant de situer le
récit dans l'espace, on pourra donner une définition de la notion de
couleur locale (que l'on rencontrera à nouveau et qui participera à la
définition d'un récit fantastique en ce que son début est toujours ancré
dans une réalité définie, connue) et réfléchir à ses effets. A partir de la
question sur les personnages présentés, on montrera comment le personnage
d'Octavien est immédiatement mis en relief (par son prénom, par son
comportement et par des moyens grammaticaux précis). Enfin, la valorisation
de l'objet décrit permettra de soulever certaines questions incitant à la
poursuite de la lecture.
L'objectif principal de cette séance est de définir les
caractéristiques spécifiques et d'expliquer les fonctions de cet incipit.
La troisième séance : Elle est consacrée à une étude de la description et plus
précisément de la description spatiale dans les pages 18 à 22. Les
objectifs de cette séance sont de reconnaître les différences entre texte
narratif et texte descriptif, d'appréhender l'organisation d'une
description de paysage et de montrer comment, à travers cette description,
le fantastique s'introduit déjà au moyen, notamment, de personnifications. Il peut être intéressant, au cours de cette étude de la
description, de travailler plus particulièrement le vocabulaire de la vue
puisque c'est le sens privilégié dans cet extrait. (cf les notations de
couleur et de lumière)
En langue, il est possible de réviser la morphologie de
l'imparfait et du passé simple et d'aborder les valeurs de ces temps. Un rapide exercice d'écriture peut être donné : Sujet : Décrivez en quelques lignes un paysage que vous avez aimé ou qui
vous a fasciné(e). Organisez votre description en paragraphes en suivant un
ordre de composition précis. Utilisez des personnifications. Ce travail peut permettre de vérifier si les élèves ont compris qu'une
description est organisée, que ses éléments peuvent être localisés dans
l'espace en privilégiant un axe, soit vertical (de droite à gauche, par
exemple), soit horizontal (de haut en bas...) ou en ménageant un effet de
profondeur (du premier plan à l'arrière-plan). Le vocabulaire travaillé
peut être réinvesti ainsi que les figures de style étudiées. La quatrième séance : Cette séance a comme supports les pages 22 à 31 (jusqu'à la ligne
309) ainsi que le plan de la ville et des images de Pompéi vidéoprojetés.
Les élèves, désormais sensibilisés à la notion d'organisation
d'une description, découvrent une autre façon de mener une description à
travers la visite du site de Pompéi. Des questions préparatoires sont
données aux élèves afin de mettre en valeur l'organisation des lieux en
fonction d'indications chronologiques créant ainsi une impression de
mouvement. Les objectifs sont de définir la description temporelle et
d'approfondir les moyens contribuant à l'installation d'une atmosphère
fantastique. Différents prolongements sont possibles: - Une comparaison de ce passage avec un court extrait de Corinne ou
l'Italie de Madame de Staël (proposant une description de Pompéi) pour
constater la différence au niveau du traitement de la description et de
sa fonction.
- Une comparaison entre le passage concernant la maison d'Arrius Diomèdes
(ce qui permettrait de vérifier auprès des élèves s'ils sont capables
d'identifier le mode d'organisation de la description choisi, cela
permettrait également d'approfondir la réaction d'Octavien préparant la
suite de la nouvelle) et un extrait d'un guide, comme le guide bleu, à
propos de cette villa. Les qualités du texte littéraire sont mises en
évidence.
Remarque : cette différence de traitement de l'information entre un texte
littéraire et un texte non littéraire peut être à l'origine d'un travail
de S.V.T. Le volcanisme est enseigné en classe de quatrième en S.V.T.
Pour identifier les deux types de volcan (effusif ou explosif) au
programme, une évaluation de SVT peut proposer aux élèves un extrait d'un
article du Monde du 29 janvier 2001, intitulé "Eruption du Nyiragongo",
et une lettre de Pline le Jeune à Tacite. Ce dernier texte peut être
repris en latin et/ou en français. D'autres textes peuvent être associés
à cette évaluation (comme un extrait de Preuves de la théorie de la Terre
de Buffon ou Les volcans et leurs secrets de M. Krafft) et peuvent servir
de base, en français, à un groupement de textes sur le discours
explicatif.
En langue, si cela n'a pas été traité dans un groupement de textes
précédant cette étude d'?uvre intégrale, ce cours peut être l'occasion de
réviser les expansions du nom (propositions relatives surtout) en
s'appuyant sur la description de la ville de Pompéi.
La cinquième séance :
Elle est l'occasion d'une évaluation en classe sous la forme d'une
expression écrite dont voici l'intitulé :
Support : Description de Pompéi dans Arria Marcella de T. Gautier Sujet : Choisissez l'une de ces villes italiennes : Rome ou Naples. Après
avoir fait des recherches approfondies sur le site choisi, vous raconterez
à la manière de Théophile Gautier, votre visite de la ville avec un ou une
amie.
Vous décrirez les lieux découverts. Vous organiserez votre
description selon un ordre de composition précis et vous donnerez de
nombreux détails destinés à faire couleur locale. Vous n'oublierez pas de
ponctuer votre devoir de vos impressions.
Précisions : un travail de recherche et une méthodologie ont été donnés
dans un précédent groupement de textes. Ce sujet a été donné en fonction
d'un voyage à Rome et à Naples prévu en fin d'année et en collaboration
avec le collègue d'italien. Il est possible de l'adapter à un site de la
région, connu des élèves.
La sixième séance :
Elle repose sur l'étude du passage de l'ostéria (pages 36 à 42). On
insiste sur le cadre réaliste de la scène en réinvestissant des notions
vues comme celle de couleur locale, sur les notations relatives à la
consommation de vin en faisant remarquer qu'Octavien se distingue une fois
de plus de ses partenaires (ces remarques seront reprises lors d'une
rétrolecture de l'oeuvre pour expliquer l'ambiguïté du dénouement) et on
traite des trois conceptions de l'amour développées, surtout celle exposée
par Octavien. On peut définir le texte explicatif et ses limites en ce
qu'il développe, ici, un point de vue personnel.
On montrera aux élèves les jeux d'échos à l'oeuvre dans le récit :
l'idéal d'Octavien explicité, on comprend mieux son attachement, son arrêt
sur la forme moulée au musée des Studii en début d'oeuvre et l'épisode de
Rome renvoie à celui de Naples : la chevelure nattée renvoie à l'empreinte
trouvée dans la maison d'Arrius Diomèdes.
On peut montrer un tout autre effet d'écho aux élèves grâce à une lecture
cursive de "La chevelure" de Maupassant. La septième séance :
Elle concerne les pages 42 à 51 qui amorcent un tournant décisif au
niveau de l'intrigue.
Les objectifs sont d'étudier l'événement fantastique proprement dit
qui se caractérise par une perte des repères de temps et de lieu, par des
phénomènes inexpli
....