Règlement d'examen - SBSSA

Article 7 : Les correspondances entre les épreuves de l'examen passé selon les ...... L'eau oxygénée (peroxyde d'hydrogène) et les autres oxydants utilisés. ...... Une proposition de note est établie, qui résulte de l'addition de la note obtenue ...


un extrait du document




CERTIFICAT
D'APTITUDE PROFESSIONNELLE
COIFFURE
TEXTES OFFICIELS
RELATIFS AU C.A.P COIFFURE
Arrêté du 11 janvier 1998
Portant définition des épreuves dans les domaines généraux des C.A.P
B.O. spécial n°1 du 18 février 1988 Arrêté du 19 juillet 1991
Portant création du C.A.P
B.O n°31 du 2 septembre 1991 Arrêté du 31 janvier 1994
Modifiant l'arrêté du 19 juillet 1991
B.O n°8 du 24 février 1994 Arrêté de 5 juillet 1994
Portant modification « Economie familiale et sociale »
B.O n°31 du 1er septembre 1994 Arrêté du 28 octobre 1997
Portant modification de l'arrêté du 11 janvier 1998
B.O n°42 du 27 novembre 1997 Arrêté du 22 juin 2007
Portant création du nouveau C.A.P
B.O n°30 du 30 aout 2007
|MINISTÈRE DE L'ÉDUCATION NATIONALE | |
|_____________ | |
|DIRECTION GÉNÉRALE |Arrêté du 22 juin 2007 |
|DE L'ENSEIGNEMENT SCOLAIRE |définissant le certificat d'aptitude |
|____________ |professionnelle coiffure et fixant |
|Service des enseignements et des |ses conditions de délivrance |
|formations | |
|____________ |NOR/MEN E 07 57862 A |
|Sous-direction des formations | |
|professionnelles | |
| | |
|Bureau de la réglementation | |
|des diplômes professionnels | |
| | |
|DGESCO A2-2 N° | |
LE MINISTRE DE L'ÉDUCATION NATIONALE, VU le code de l'éducation et notamment ses articles D 337-1 à D.337-25 ; VU l'arrêté du 17 juin 2003 fixant les unités générales du certificat
d'aptitude professionnelle et définissant les modalités d'évaluation de
l'enseignement général ; VU l'avis de la commission professionnelle consultative soins personnels
du 15 décembre 2006, arrÊte : Article 1 : La définition et les conditions de délivrance du certificat
d'aptitude professionnelle coiffure sont fixées conformément aux
dispositions du présent arrêté. Article 2 : Le référentiel d'activités professionnelles et le référentiel
de certification de ce certificat d'aptitude professionnelle sont définis
en annexe I au présent arrêté. Article 3 : La préparation à ce certificat d'aptitude professionnelle
comporte une période de formation en milieu professionnel de douze semaines
définie en annexe II au présent arrêté. Article 4 : Ce certificat d'aptitude professionnelle est organisé en six
unités obligatoires et une unité facultative de langue qui correspondent à
des épreuves évaluées selon des modalités fixées par le règlement d'examen
figurant en annexe III au présent arrêté. Article 5 : La définition des épreuves et les modalités d'évaluation de la
période de formation en milieu professionnel sont fixées en annexe IV au
présent arrêté. Article 6 : Chaque candidat précise au moment de son inscription s'il se
présente à l'examen sous la forme globale ou progressive, conformément aux
dispositions de l'article D 337-10 du code de l'éducation. Dans le cas de
la forme progressive, il précise les épreuves qu'il souhaite présenter à la
session pour laquelle il s'inscrit. Il précise également s'il souhaite se
présenter à l'épreuve facultative.
Article 7 : Les correspondances entre les épreuves de l'examen passé selon
les dispositions de l'arrêté du 19 juillet 1991 portant création du
certificat d'aptitude professionnelle coiffure et les unités de l'examen
organisé selon les dispositions du présent arrêté sont fixées en annexe V
au présent arrêté. Toute note obtenue aux épreuves de l'examen passé selon les dispositions de
l'arrêté du 19 juillet 1991 est, à la demande du candidat et pour la durée
de sa validité, reportée sur l'unité correspondante de l'examen organisé
selon les dispositions du présent arrêté. Article 8 : La première session d'examen du certificat d'aptitude
professionnelle coiffure, régie par les dispositions du présent arrêté,
aura lieu en 2009. Article 9 : La dernière session d'examen du certificat d'aptitude
professionnelle coiffure organisée conformément aux dispositions de
l'arrêté du 19 juillet 1991 aura lieu en 2008. A l'issue de cette dernière
session, l'arrêté du 19 juillet 1991 est abrogé. Article 10 : Le directeur général de l'enseignement scolaire et les
recteurs sont chargés, chacun en ce qui le concerne, de l'exécution du
présent arrêté qui sera publié au Journal officiel de la République
française. Fait à Paris, le 22 juin 2007 Pour le ministre et par délégation
Le directeur général de l'enseignement
scolaire
Jean-Louis Nembrini
RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES
RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION ANALYSE DE L'ACTIVITE Le titulaire du certificat d'aptitude professionnelle (CAP) coiffure est un
professionnel qualifié, compétent dans les techniques d'hygiène, de soins,
de coupe, de mise en forme et de coiffage de la chevelure. Il assure aussi
le conseil concernant les produits et les services relevant de sa
compétence.
1. Secteurs d'activités
Le titulaire du CAP coiffure exerce sa profession dans différents secteurs
d'activités : - Salons de coiffure ;
- Etablissements et institutions diverses : soins, cure, convalescence,
réadaptation..., armée...;
- Centres d'hébergement, de loisirs et de vacances ;
- Milieux du spectacle, de la mode ;
- Entreprises de production et de distribution de produits capillaires.
2. Fonctions exercées Le titulaire du CAP coiffure exerce différentes activités pouvant être
classées en fonctions : Fonction d'exécution correspondant aux activités :
. Etablissement d'un bilan technique et identification des opérations à
exécuter pour les activités relevant de sa compétence ;
. Hygiène et soins capillaires ;
. Coupe de cheveux faisant appel aux techniques de base ;
. Mise en forme temporaire de la chevelure ;
. Coiffage courant ;
. Mise en forme des postiches, des perruques ;
. Coloration et décoloration des cheveux sous la responsabilité d'un
technicien de la coiffure de niveau IV ;
. Modification durable de la forme du cheveu sous la responsabilité d'un
technicien de la coiffure de niveau IV. Fonction de conseil correspondant aux activités : . Accueil ;
. Installation du client ;
. Identification des souhaits du client ;
. Identification des besoins du client ;
. Présentation des produits et des services adaptés ;
. Conseils personnalisés ;
. Etablissement de fiches techniques de conseils ;
. Argumentation en vue du conseil ;
. Encaissement des ventes des produits et des services ;
. Participation au suivi de la clientèle. Fonction d'organisation et de gestion correspondant aux activités de : . Participation à la gestion du cahier de rendez-vous ;
. Organisation du poste de travail ;
. Mise en ?uvre de techniques d'hygiène ;
. Remise en état, après utilisation, des matériels et du poste de travail ;
. Evaluation des besoins quantitatifs des produits et des outillages pour
les activités de sa compétence ;
. Participation à la gestion du stock (mise à jour du fichier, produits,
déclenchement du réassortiment) ;
. Contrôle des livraisons ;
. Etiquetage et rangement des produits ;
. Participation à la mise en valeur de l'espace de vente (comptoir,
vitrines...) ;
. Mise à jour du fichier clients et participation à son exploitation ;
. participation à la mise en ?uvre d'actions promotionnelles,
publicitaires.
REFERENTIEL DU DIPLOME
Le contenu de ce diplôme est défini sous la forme d'un référentiel, selon
une méthode désormais utilisée pour tous les diplômes professionnels créés
ou rénovés par le ministère de l'éducation nationale.
Qu'est-ce qu'un référentiel de diplôme ? C'est un document qui définit les compétences attendues des candidats à ce
diplôme. Il précise les connaissances et savoir-faire à acquérir à cette
fin et le niveau d'exigence requis. Annexé à l'arrêté créant ou modifiant
le diplôme, le référentiel a un caractère réglementaire.
Comment est-il élaboré ? Il est élaboré en concertation avec les représentants de la profession
concernée au sein de groupes de travail de l'une des dix-neuf commissions
professionnelles consultatives (CPC), rattachées à la direction générale de
l'enseignement scolaire. La rédaction de ce document est précédée de la mise au point au sein de la
même CPC d'un référentiel des activités professionnelles qui analyse
....