examen - Zongo

Exercices de lexicologie unité 3 - corrigés. (inspirés de A. LEHMANN, F. MARTIN -BERTHET, Introduction à la lexicologie, Paris, Dunod, 1998) ...


un extrait du document




Licence Spéciale en Gestion
Finance EXAMENS
Diagnostic financier 1
La Société de Génie (96.1) 1
Solution 2
Neupap (97/1 2.63) 3
Solution 4
Société Belge d'Informatique (98.1 2.37) 5
Evaluation d'obligations 6
Etat Belge (96.1) 6
Solution 6
Evaluation d'entreprise 7
Société Gazière Belge (96.1) 7
Solution 7
Eurosky (97/1 2.38) 8
Solution 8
Alufrance (98.1 1.47) 9
Solution 9
Choix d'investissements 10
Euroelectro (96.1) 10
Eurodog (97/1 1.77) 11
Solution 11
Tricocarpa X deltoïde (98.1 2.05) 12
Plurilever (98.1 1.98) 13
Choix de portefeuille 14
Flouzemaker (96.1) 14
Solution 15
Febac (97/1 2.00) 15
Flouzemaker bis (97.1 1.61) 16
Mme Laboté (98.1 2.29) 17
Solution 18
Diagnostic financier
La Société de Génie (96.1) Mr Laiglon, directeur financier de La Société de Génie (LSG) constate, avec
plaisir, une croissance importante du chiffre d'affaires de l'entreprise en
1996. Il souhaite en analyser les conséquences en matière de financement.
Il estime que l'augmentation du chiffre d'affaires ne nécessitera pas
d'accroissement des immobilisés nets, le montant des investissements à
réaliser en 1996 devant être égal aux dotations aux amortissements. La
croissance du besoin en fonds de roulement, par contre, l'inquiète puisque
celui-ci évoluera proportionnellement au chiffre d'affaires. Les bilans et
comptes de résultats résumés sont les suivants: Bilan au 31.12.1995 (millions BEF)
|Immobilisés |35 |Fonds propres |100 |
|Besoin en fonds de roulement |60 | | |
|Disponible |5 | | |
|TOTAL |100 |TOTAL |100 | Compte de résultats 1995 (millions BEF)
|Chiffre d'affaires |100 |
|Excédent brut d'exploitation |30 |
|Résultat d'exploitation |20 |
|Bénéfice |12 | Le taux d'imposition des sociétés est de 40%.
Supposons que le chiffre d'affaire et l'excédent brut d'exploitation
doublent en 1996 et que le montant des dotations aux amortissements soit le
même qu'en 1995. Les investissements à réaliser sont égaux aux dotations
aux amortissements. (1) Construisez un compte de résultat prévisionnel pour 1996.Quelle marge
brute d'autofinancement dégagera l'entreprise?
(2) Sur base d'un tableau de financement pour 1996, déterminez le montant
des capitaux externes dont aura besoin l'entreprise en 1996?
(3) Calculez la variation du fonds de roulement net, du besoin en fonds de
roulement et de la trésorerie en 1996 en supposant que LSG utilisent ses
lignes de crédit bancaire pour financer sa croissance.
(4) Supposons enfin que LSG emprunte à court terme les capitaux rendus
nécessaires par le doublement du chiffre d'affaires à la Banque Ducoin au
taux de 8%. Quels seront les rentabilités économiques et financières de LSG
à partir de 1997 si le chiffre d'affaires se maintient au niveau de 1996 ?
Solution (1) Compte de résultat prévisionnel 1996 :
|Chiffre d'affaire (100 ( 2) |200 |
|Ebexp (30 ( 2) |60 |
|Dotation aux amortissements |10 |
|Résultat d'exploitation |50 |
|Impôts |20 |
|Bénéfice |30 | Marge brute d'autofinancement = Bénéfice + Amortissements = 30 + 10 = 40 (2) Tableau de financement 1996 :
|Bénéfice |30 |
|Dotation aux amortissements |10 |
|( BFR = 60% ( (200 -100) |60 |
|Cash flow opérationnel |-20 |
| | |
|Investissements |10 |
| | |
|Free cash flow |-30 | Le free cash flow est égal au montant des capitaux externes nécessaires en
l'absence de paiements de dividendes. (3) Si LSG emprunte 30, le bilan fin 1996 se présentera comme suit :
|Immobilisés |35 |
|Besoin en fonds de roulement |120 |
|Disponible |5 |
|Total actif |160 |
| | |
|Fonds propres |130 |
|Dettes CT financières |30 |
|Total passif |160 | On a donc :
FRN = 130 - 35 = 95
BFR = 120
T = 30 - 5 = -25 Vérification : FRN = BFR + T ( 95 = 120 + (-25) (4) Compte de résultat 1997 :
|Chiffre d'affaires |200 |
|Ebexp |60 |
|Dotation aux amortissements |10 |
|Résultat d'exploitation |50 |
|Charge financières |2,4 |
|Impôts |19 |
|Bénéfice |28,6 | Rentabilité financière = Ben/FP = 28,6 / 130 = 22%
Rentabilité économique = Rexp(1-Tc)/Actif = 30/160 = 18,75% NB : la rentabilité financière est supérieure à la rentabilité économique
car l'effet de levier est favorable à LSG : Reco* > rdette(1-Tc) c'est-à-
dire 18,75% > 4,8% (=8%(1-0,40)) Neupap (97/1 2.63) Voici les bilans et comptes de résultats récents de la société Neupap. Tous
les montants sont exprimés en millions BEF. |Compte de résultats, 1996 | |
|Chiffre d'affaires |800 |
|Charges d'exploitation|550 |
|Amortissements |50 |
|Résultat |200 |
|d'exploitation | |
|Charges financières |15 |
|Impôts |55 |
|Bénéfice net |130 |
|Dividendes |30 | |Bilans |31 décembre | |31 décembre |Variation |
| |1995 | |1996 | |
|Actif | | | | |
|Immobilisés nets |200 | |400 |+ 200 |
|Stocks |120 | |200 |+80 |
|Clients |60 | |90 |+30 |
|Disponible |20 | |10 |- 10 |
|Actif total |400 | |700 |+300 |
| | | | | |
|Passif | | | | |
|Fonds propres |300 | |400 |+ 100 |
|Dettes CT |0 | |150 |+ 150 |
|financières | | | | |
|Fournisseurs |100 | |150 |+ 50 |
|Passif total |400 | |700 |+ 300 | (1) Définissez la marge brute d'autofinancement (appelée aussi "cash flow")
et calculez en la valeur pour 1996. S'agit-il d'un flux monétaire?
Expliquez.
(2) Construisez un tableau de financement pour l'année 1996.
(3) Calculez la rentabilité financière pour l'année 1996. Pensez-vous que
Neupap a créé de la valeur?
(4) Définissez et calculez la rentabilité économique. Comment expliquez-
vous la différence entre la rentabilité économique et la rentabilité
financière?
Solution (1) MBA = Bénéfice + Dotation aux amortissements
= 130 + 50 = 180
Il ne s'agit pas d'un flux monétaire car ne tient pas compte de la
variation du BFR. (2) Tableau de financement 1996 :
|Bénéfice |130 |
|Dotation aux amortissements |50 |
|( BFR (80 + 30 - 50) |60 |
|Cash flow opérationnel |120 |
| | |
|Investissements (200 + 50) |250 |
| | |
|( Dettes |150 |
|Dividende |30 |
|Cash flow de financement |120 |
| | |
|Variation du disponible |- 10 | (3) Rentabilité financière Rfin = 130/400 = 32,5%
Il y a création de valeur si la rentabilité financière est supérieure à la
rentabilité exigée par les actionnaires. Selon toute vraisemblance, le coût
des fonds propres est inférieur à 32,5%. Neupap crée donc de la valeur. (4) Rentabilité économique(après impôts) = Rexp (1-Tc) / Actif
Tc = Impôts/Bénéfice taxable = 29,73%
Actif = total de l'actif du bilan résumé
Actif = Imn + BFR + Disp = 400 + 140 + 10 = 550
Rentabilité économique après impôts = 200 ( (1-0,2973)/550 = 25,55% La différence entre la rentabilité financière et la rentabilité économique
est expliquée par l'effet de levier=
Rfin = Reco* + (Reco* - rdette(1-Tc)) (D/FP)
= 25,55% + (25,55% - 10% ( (1-0,2973))(150/400) = 32,50% Société Belge d'Informatique (98.1 2.37) M. Lapuce, administrateur de la Société Belge d'Informatique, vient de
recevoir le bilan et le compte de résultats pour l'année 1997. Pour
préparer le conseil d'administration du lendemain, il souhaite se forger
une opinion sur la santé financière de l'entreprise.
|COMPTE DE RESULTATS (millions BEF)|1996 |1997 |
|Chiffre d'affaires |5 200 |6 300 |
|Excédent brut d'exploitation |1 030 |1 200 |
|Amortissements et provisions |380 |400 |
|Résultat d'exploitation |650 |800 |
|Charges financières |90 |110 |
|Impôts |224 |276 |
|Bénéfice net |336 |414 |
|Dividendes |150 |170 | |BILANS (millions BEF) |1996 |1997 |
|ACTIF | | |
|Immobili
....