CAP Conducteur d Installations de Production - Action éducative

Portant définition des épreuves dans les domaines généraux des C.A.P ... Article 8 : La première session d'examen du certificat d'aptitude professionnelle coiffure, régie par les ...... les connaissances théoriques (colonne de gauche) ;.


un extrait du document




MINISTERE DE L’EDUCATION NATIONALE
__________________________________________________________________________________
Direction générale de l’enseignement scolaire









CERTIFICAT D’APTITUDE PROFESSIONNELLE

CONDUCTEUR D’INSTALLATIONS DE PRODUCTION



















CAP Conducteur d’Installations de Production



Sommaire



ARRÊTÉ portant définition et fixant les conditions de délivrance du CAP conducteur d’installations de production



ANNEXE I…………………………………………………………………………..
- Référentiel des activités professionnelles
- Référentiel de certification



ANNEXE II………………………………………………………………………….
Périodes de formation en milieu professionnel



ANNEXE III………………………………………..……………………………….
Unités constitutives
Règlement d’examen



ANNEXE IV………………………………………………………………………….
Définition des épreuves ponctuelles et des situations d’évaluation
en cours de formation



ANNEXE V………………………………………………………………………….
Tableau de correspondance














CAP Conducteur d’Installations de Production




ANNEXE I


RÉFÉRENTIELS DU DIPLÔME





RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES

RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION
Compétences
Savoirs associés





























CAP Conducteur d’Installations de Production






ANNEXE I












REFERENTIEL DES ACTIVITES PROFESSIONNELLES






















CAP Conducteur d’Installations de Production

Référentiel des Activités Professionnelles ( RAP – Annexe I )

Présentation générale des activités



• Activités professionnelles

Le conducteur d’installations de production est chargé d’assurer la conduite en production d’une installation industrielle. Selon la complexité de celle-ci, il intervient dans tout ou partie des situations suivantes :

- Prise de poste avec passation des consignes ;
- Préparation de la production à son poste de travail ;
- Réglage de l’installation de production sur laquelle il intervient ;
- Lancement de la production après aval de la fonction support pilotage ;
- Conduite de l’installation, avec réapprovisionnements ;
- Contrôle qualité des produits au poste.

• Contexte des activités professionnelles

Le Conducteur d’Installations de Production (CIP) intervient dans la majorité des cas au sein d’une équipe d’opérateurs coordonnés par un pilote de ligne de production, sous l’autorité du responsable de production. Il a en charge un équipement dont il assure la conduite selon des modes opératoires élaborés.

Le diplôme de Conducteur d’Installations de Production (CIP) donne accès à un métier qui concerne tous les secteurs industriels dont les processus sont plutôt automatisés, coordonnés ou intégrés. Cela concerne donc les industries de transformation, d'élaboration et de conditionnement, continus, discontinus ou mixtes. Il évolue dans les secteurs de l’agroalimentaire, la pharmacie, la cosmétologie, la transformation des pâtes papiers et cartons, l’électronique, la production et transformation des métaux, la sidérurgie, l’automobile, l’industrie textile, cuirs et peaux, la céramique, la transformation des déchets…

Ce diplôme est transversal et permet d’adapter les compétences aux différentes possibilités d’emploi. Travail posté, le métier de conducteur se pratique souvent en équipes sur un même poste, afin d'assurer un fonctionnement de l’installation de production le plus long possible, équipes qui se succèdent alors.

• Perspectives d’évolution

Ce niveau d’emploi peut déboucher, au sein d’une entreprise, vers la conduite de plusieurs installations, voir le pilotage de lignes de production.
Avec l’expérience, le titulaire du CAP CIP peut aussi évoluer vers des fonctions liées à la maintenance des équipements.
La reconnaissance, par la validation des acquis de l’expérience, des compétences acquises contribuera également à élargir ses possibilités d’évolution professionnelles.
Le diplôme peut aussi permettre de poursuivre une formation professionnelle en préparant un baccalauréat professionnel (par exemple le baccalauréat Pilote de ligne de production ou le baccalauréat Maintenance des équipements industriels)





Référentiel des Activités Professionnelles


A1 Organiser sa productionxð       A1T1 Approvisionner et préparer les installations, machines et accessoires xð       A1T2 Régler et mettre en production selon les indications du document de réglage, du dossier machine et du
manuel de poste, (lancement ou changement de la production)A2 Conduire l équipement de productionxð       A2T1 Conduire un équipement en mode normal, selon les instructions du document de production, du dossier machine et du manuel de postexð       A2T2 Poursuivre une production, à la prise de poste, selon les instructions et modes opératoiresxð       A2T3 Renseigner les documents de suivi de la productionxð       A2T4 Réaliser les opérations de maintenance préventive de premier niveauA3 Intervenir durant les opérations de productionxð       A3T1 Corriger les dérives de la production dans les situations connuesxð       A3T2 Alerter en cas de dysfonctionnement et mettre en Suvre le mode opératoire adapté xð       A3T3 Conduire le système de production en mode dégradé selon les instructions du document de production, du dossier machine et du manuel de posteA4 Appliquer les règles d hygiène, de santé, de sécurité et d environnementxð       A4T1 Identifier les risques liés à l intervention et à son environnement. Prendre en compte le plan de prévention et les consignes de sécuritéxð       A4T2 Appliquer les règles d hygiène, de santé et d environnementA5 Participer à l optimisation des opérationsxð       A5T1 Proposer des pistes d amélioration


Référentiel des Activités Professionnelles


Activité 1  A1 : Organiser sa production

Impératif de santé-sécurité-environnement
Il s agit de préserver, dans toutes les activités, la santé des personnes et d’assurer leur sécurité tout en préservant les biens et l’environnement. Pour atteindre cet objectif, il est nécessaire de mettre en œuvre une démarche de maîtrise des risques : identification, estimation, évaluation, suppression/réduction des risques.
Cet impératif est valable en complément de la description des tâches de cette activité.
Tâche 1 – A1T1 : Approvisionner et préparer les installations, machines et accessoires

Situation de début

L’opérateur vérifie pour chaque nouvelle production qu’il dispose de tous les éléments liés à la préparation de la fabrication. Les éléments principaux sont  :

Les documents de suivi de production
Le poste ou équipement mis en « sécurité »

Description de la tâche

Approvisionner et/ou contrôler les matières d’œuvre (vérifier la nature, la qualité et la quantité par rapport au document de fabrication)
Approvisionner et contrôler les accessoires liés à la machine (outillages, consommables…)
Réaliser -si nécessaire- des ajustements prescrits en respectant les modes opératoires et recommandations (ergonomie…)
Renseigner les documents
Conditions de réalisation

3-1) Moyens
Les ordres de travail
L’installation de production disponible pour approvisionnement
Les appareils de contrôle

3-2) Liaisons
Fonction support approvisionnement
Fonction pilotage
Autres opérateurs et hiérarchie

3-3) Références et ressources
Le dossier technique de la machine (Fiches de production, Modes opératoires, Fiches produits,…)
Les fiches d’approvisionnement, la codification

Résultats attendus
Les approvisionnements sont réalisés et correspondent en nature, en qualité, en quantité aux exigences de la production.
Les documents prévus sont renseignés.

Autonomie :
En autonomie

Tâche 2 – A1T2 : Régler et mettre en production selon les indications du document de réglage, du dossier machine et du manuel de poste (lancement ou changement de production)

Situation de début

Le poste est approvisionné et l’opérateur dispose de tous les éléments liés aux réglages.

Description de la tâche

Prendre en compte les consignes liées à la production (écrites, orales) et s’équiper éventuellement des équipements de sécurité
Vérifier l’état des protections et des sécurités
Désinstaller puis installer et procéder aux réglages des outils en tenant compte des consignes
Réintégrer l’ancien outillage, nettoyer le poste, ranger et contrôler le poste
Effectuer un essai de qualification
Renseigner les documents prévus

Conditions de réalisation

3-1) Moyens

L’ordre de travail
L’installation de production disponible, la matière d’œuvre, les outillages
Les appareils de contrôle
Les modes opératoires liés aux réglages et aux contrôles
3-2) Liaisons

Autres opérateurs et hiérarchie
Fonction support maintenance
Fonction pilotage
3-3) Références et ressources

Dossier technique de la machine (Fiches de production, Modes opératoires, Fiches produits,…)
Résultats attendus
La machine, l’installation est en marche normale, prête pour le mode stabilisé.
Autonomie
En autonomie



Activité 2 – A2 : Conduire l’équipement de production

Impératif de santé-sécurité-environnement
Il s’agit de préserver, dans toutes les activités, la santé des personnes et d’assurer leur sécurité tout en préservant les biens et l’environnement. Pour atteindre cet objectif, il est nécessaire de mettre en œuvre une démarche de maîtrise des risques : identification, estimation, évaluation, suppression/réduction des risques.
Cet impératif est valable en complément de la description des tâches de cette activité.
Tâche 1 – A2T1 : Conduire un équipement en mode normal, selon les instructions du document de production, du dossier machine et du manuel de poste

Situation de début

L’ordre de réalisation de la production est prescrit à l’oral et/ou écrit ; il s’agit de conduire l’installation de production au sein d’une équipe de production coordonnée.

Description de la tâche

Prendre en compte l’ordre de travail
Vérifier l’état des protections et des sécurités du bien 
Dialoguer avec le responsable de ligne 
Démarrer son poste en respectant les modes opératoires 
Contrôler la production (quantité, qualité) et respecter le processus qualité
S’assurer de la continuité de l’approvisionnement de la matière première au poste 
Corriger les dérives du procédé
Ranger, nettoyer, approvisionner le poste de travail
Arrêter un équipement dans le respect des modes opératoires

Conditions de réalisation

3-1) Moyens
L’installation de production disponible, la matière d’œuvre, les outillages
Les équipements de protection individuels et collectifs 
Les appareils de contrôle
La matière d’œuvre 

3-2) Liaisons
La fonction support pilotage, les opérateurs de la ligne et/ou les opérateurs des autres lignes 
La fonction support maintenance

3-3) Références et ressources
Le dossier technique de la machine (Fiches de production, Modes opératoires, Fiches produits,…)
Les documents de maintenance préventive (maintenance de niveau 1)
Le cahier de consignes et de liaison
Les modes opératoires et documents qualité
Les fiches d’approvisionnement, la codification
Les spécifications du ou des produits
Le programme de production

Résultats attendus
Les risques liés à l’environnement sont connus et les mesures de sécurité sont appliquées. 
Les contrôles de l’installation sont effectués normalement. 
Les modes opératoires sont respectées. 
Les produits réalisés sont conformes, rebutés, ré-aiguillés ou recyclés, en fonction des spécifications du cahier des charges ou de la fiche de production. 
Les consignes sont transmises intégralement sans oubli et sans superflu. 

Autonomie :
En autonomie


Tâche 2 – A2T2 : Poursuivre une production, à la prise de poste, selon les instructions et modes opératoires

Situation de début
Le changement d’équipe exige un regain d'attention dans la poursuite de la production dans les conditions normales : l’ordre de poursuite de la production est prescrit à l’oral et/ou écrit ; l’installation de production est en fonctionnement normal, exempte de toutes anomalies.

Description de la tâche

Prendre en compte l’ordre de poursuite de production 
Dialoguer avec le responsable de ligne, l’opérateur précédent occupant le poste 
S’assurer du bon déroulement de la production 
Contrôler la production (qualité, quantité) et respecter le processus qualité 
S’assurer de la continuité de l’approvisionnement de la matière première au poste 
Etre attentif aux sources d’anomalies 
Evacuer les rebuts selon le mode opératoire  
Réaliser les contrôles prévus de l’installation 
Appliquer le processus qualité 
Ranger, nettoyer, réapprovisionner le poste de travail 

Conditions de réalisation

3-1) Moyens
L’installation de production disponible, la matière d’œuvre, les outillages
Les équipements de protection individuels et collectifs 
Les appareils de contrôle
La matière d’œuvre 

3-2) Liaisons
La fonction support pilotage, les opérateurs de la ligne et/ou les opérateurs des autres lignes 
La fonction support maintenance

3-3) Références et ressources
Le cahier de consignes et de liaison
Le dossier technique de la machine (Fiches de production, Modes opératoires, Fiches produits,…)
Les documents de maintenance préventive (maintenance de niveau 1)
Les modes opératoires et documents qualité
Les fiches d’approvisionnement, la codification
Les spécifications du ou des produits
Le programme de production

Résultats attendus
Les risques liés à l’environnement sont évalués et les mesures de sécurité sont appliquées. 
Les contrôles de l’installation sont effectués normalement .
L’installation fonctionne en toute sécurité pour les biens et les personnes. 
Les modes opératoires sont respectés. 
Les produits réalisés sont conformes, rebutés, ré aiguillés ou recyclés, en fonction des spécifications du cahier des charges ou de la fiche de production. 
Les consignes sont transmises intégralement sans oubli et sans superflu. 
Les informations de suivi de la production sont saisies. 

Autonomie :
En autonomie

Tâche 3 – A2T3 : Renseigner les documents de suivi de production

Situation de début

Dans toutes les situations de travail en cours de production, il importe d’assurer la traçabilité de la fabrication.

Description de la tâche

Consigner les événements du poste sur les supports prévus
Rendre compte de l’avancement de la fabrication
Saisir des infos qualité, gestion de production, maintenance sur les supports adéquats
Discriminer les informations utiles et faits significatifs

Conditions de réalisation

3-1) Moyens
Matériel de saisie, de traitement de données et de résultats

3-2) Liaisons
La fonction support pilotage
La fonction support qualité
La fonction support maintenance
La fonction support ordonnancement

3-3) Références et ressources
Le cahier de consignes et de liaison
Le dossier technique de la machine (Fiches de production, Modes opératoires, Fiches produits,…)
Les documents de maintenance préventive (maintenance de niveau 1)
Programme de production
Les documents de suivi à saisir

Résultats attendus
Les documents de suivi sont renseignés et exploitables.

Autonomie :
En autonomie


Tâche 4 – A2T4 : Réaliser les opérations de maintenance préventive de premier niveau

Situation de début

Au cours des opérations de conduite, l’opérateur effectue aussi en autonomie un certain nombre d’opérations d’entretien et de maintenance préventive simples (Niveau 1) pour garantir la bonne marche de l’outil de production

Description de la tâche

Identifier les points à surveiller
Préparer l’installation si nécessaire (arrêt, mise en sécurité)
Effectuer les contrôles systématiques
Réaliser les remplacements ou les réglages
S'assurer de la qualification de son intervention et du bon fonctionnement obtenu
Renseigner les documents prescrits
Signaler à la hiérarchie toute dérive ou anomalie

Conditions de réalisation

3-1) Moyens
La ligne, la matière d’œuvre, les outillages
Les pièces de rechange
Les consommables (lubrifiants et fluides, visserie………)
Les appareils de contrôle
Les équipements de protection individuelle

3-2) Liaisons
La fonction support pilotage
La fonction support maintenance
La fonction support ordonnancement
Les opérateurs de la ligne et/ou les opérateurs des autres lignes 

3-3) Références et ressources
Les documents de maintenance préventive (maintenance de niveau 1)
Les calendriers des interventions systématiques
Les fiches d'intervention et notices techniques du matériel
Le cahier de consignes et de liaison
Le dossier technique de la machine (Fiches de production, Mode opératoires, Fiches produits,…)

Résultats attendus
Les interventions sont effectuées en toute sécurité dans le cadre des modes opératoires.
Les opérations de maintenance de 1er niveau sont effectués dans les meilleurs délais.
Les informations sont collectées et les documents de suivi sont renseignés pour être exploiter par le service concerné.

Autonomie :
En autonomie


Activité 3 – A3 : Intervenir durant les opérations de production

Impératif de qualité
Il s’agit de contribuer à l’amélioration constante de la qualité en intégrant une démarche de progrès dans toutes les activités de production, dans le cadre des processus de qualité de l’entreprise (contribution à la qualité et à une certification, veille technologique, contribution au respect de la réglementation, exploitation du retour d’expérience).
Impératif de santé-sécurité-environnement
Il s’agit de préserver, dans toutes les activités, la santé des personnes et d’assurer leur sécurité tout en préservant les biens et l’environnement. Pour atteindre cet objectif, il est nécessaire de mettre en œuvre une démarche de maîtrise des risques : identification, estimation, évaluation, suppression/réduction des risques.
Cet impératif est valable en complément de la description des tâches de cette activité.

Tâche 1 – A3T1 : Corriger les dérives de production dans les situations connues

Situation de début

L’installation de production est en marche normale. Une ou des dérives connues sont détectées sur le produit ou le procédé.

Description de la tâche

Identifier la (ou les) dérive(s)
Corriger la (ou les) dérive(s)
Arrêter le poste ou le système de production s’il n’est pas possible de corriger les dérives, conformément aux instructions
Respecter les consignes d’hygiène et de sécurité
Conditions de réalisation

3-1) Moyens
L’installation de production disponible, la matière d’œuvre, les outillages
Les équipements de protection individuels et collectifs 
Les appareils de contrôle

3-2) Liaisons
La fonction support pilotage, les opérateurs de la ligne et/ou les opérateurs des autres lignes 
La fonction support maintenance

3-3) Références et ressources
Le cahier de consignes et de liaison
Le dossier technique de la machine (Fiches de production, Modes opératoires, Fiches produits,…)
Les modes opératoires et documents qualité
Les fiches d’approvisionnement, la codification
Les spécifications du ou des produits
Le programme de production

Résultats attendus
Les dérives du processus sont identifiées et corrigées, conformément aux modes opératoires.
Les risques « produit » et « environnementaux » sont maîtrisés.
La sécurité des personnes et des biens est assurée.

Autonomie :
En autonomie



Tâche 2 – A3T2 : Alerter en cas de dysfonctionnement et mettre en œuvre le mode opératoire adapté

Situation de début

Un dysfonctionnement est détecté. La décision de continuité de production est prise ou non. Il convient de sélectionner le mode opératoire à suivre.

Description de la tâche

Identifier le dysfonctionnement
Alerter suivant le mode opératoire
Choisir la(ou les) procédures corrective(s) conformément au recueil des modes opératoires
Organiser la production dégradée conformément aux modes opératoires correctifs choisis
Renseigner les documents de passation de consignes et/ou de suivi
Consigner les faits
Conditions de réalisation

3-1) Moyens
L’installation de production, la matière d’œuvre, les outillages
Les équipements de protection individuels et collectifs 
Les appareils de contrôle
Les moyens de saisie papier et/ou informatique
Les moyens de communication téléphoniques ou informatiques
3-2) Liaisons
La fonction support pilotage, les opérateurs de la ligne et/ou les opérateurs des autres lignes 
La fonction support maintenance

3-3) Références et ressources
Le cahier de consignes et de liaison
Dossier technique de la machine (Fiches de production, Modes opératoires, Fiches produits,…)
Les modes opératoires et documents qualité
Les fiches d’approvisionnement, la codification
Les spécifications du ou des produits

Résultats attendus
Les services supports sont informés.
Les modes opératoires adaptés au dysfonctionnement sont mis en œuvre.
La communication orale ou numérique avec la hiérarchie est stabilisée.
Les documents de suivi (papier et/ou informatique) sont renseignés.

Autonomie :
En autonomie


Tâche 3 – A3T3 : Conduire le système de production en mode dégradé selon les instructions du document de production, du dossier machine et du manuel de poste

Situation de début

L’installation de production est en marche normale et un dysfonctionnement connu est détecté. Il est prévu et compensé par la mise en place d’un fonctionnement en mode dégradé.

Description de la tâche

Produire en appliquant les modes opératoires de conduite en marche dégradée.
Réaliser des contrôles sur les produits.
Surveiller les indicateurs et paramètres machine.
Discriminer les produits.
Utiliser les outils de suivi de la traçabilité des produits.
Conditions de réalisation

3-1) Moyens
L’installation de production, la matière d’œuvre, les outillages
Les équipements de protection individuels et collectifs 
Les appareils de contrôle
Les moyens de saisie papier et/ou informatique.
Les moyens de communication téléphoniques ou informatiques
3-2) Liaisons
La fonction support pilotage, les opérateurs de la ligne et/ou les opérateurs des autres lignes 
La fonction support maintenance

3-3) Références et ressources
Le cahier de consignes et de liaison
Le dossier technique de la machine (Fiches de production, Modes opératoires, Fiches produits,…)
Les modes opératoires et documents qualité
Les fiches d’approvisionnement, la codification
Les spécifications du ou des produits

Résultats attendus
Les produits satisfont aux spécifications de la marche dégradée.
Les risques « produit » et « environnementaux » sont maîtrisés.
Le suivi de la production est tracé.
Les fiches de production sont validées.

Autonomie :
En autonomie

Activité 4 – A4 : Appliquer les règles d’hygiène, de santé, de sécurité et d’environnement

Impératif de santé-sécurité-environnement
Il s’agit de préserver, dans toutes les activités, la santé des personnes et d’assurer leur sécurité tout en préservant les biens et l’environnement. Pour atteindre cet objectif, il est nécessaire de mettre en œuvre une démarche de maîtrise des risques : identification, estimation, évaluation, suppression/réduction des risques.
Tâche 1 – A4T1 : Identifier les risques liés à une intervention et à son environnement. Prendre en compte le plan de prévention et les consignes de sécurité

Situation de début

En mise en production, en production, à l’apparition d’aléa, au cours de la maintenance, au changement de fabrication, lors des arrêts de production, autrement dit, dans toutes les situations de travail ou de déplacement sur site, il convient d’identifier les risques et les situations dangereuses et d’y parer.

Description de la tâche

Etre particulièrement vigilant pendant les modes opératoires de mise en marche et arrêt.
Identifier et signaler les phases et phénomènes dangereux dans chaque mode de marche ou d’arrêt.
Participer à la mise en œuvre de nouvelles mesures de prévention et de protection dans le processus.
Identifier les risques liés aux activités de travail (situations dangereuses liées à l’activité).
Prévenir des dysfonctionnements, incidents, accidents, sur accidents ou presque accidents.
Estimer les conséquences du dysfonctionnement sur la sécurité des personnels, de l’installation et de l'environnement.
Conditions de réalisation

3-1) Moyens
La ligne de production en fonctionnement ou arrêt avec intervention humaine ou automatique
Le matériel de sécurité et équipements de protection individuelle
3-2) Liaisons
Les tableaux de conduite et surveillance de l’installation
L’équipe de production, la hiérarchie
La fonction support santé et sécurité, fonction support maintenance
Le comité d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail
3-3) Références et ressources
Les historiques, inventaires des risques prévisibles, des incidents et accidents
Les références réglementaires, normatives et techniques
Le document unique d’évaluation des risques et plan de prévention
Les modes opératoires de la (les) ligne(s) de production
Le cahier de consignes et de liaison
Les notices techniques de tout l'équipement de production

Résultats attendus
Les situations de travail dangereuses sont identifiées.
Les mesures de sécurité sont adaptées aux risques identifiés et sont mises en œuvre.
Les conséquences d’un sinistre ou d ‘un accident sont limitées.
Les causes sont analysées, des propositions d'amélioration de la sécurité sont formulées.
Des améliorations du Plan de Prévention sont formulées et la démarche du Document Unique d’évaluation des risques est enrichie.

Autonomie :
En autonomie

Tâche 2 – A4T2 : Appliquer les règles d’hygiène, de santé, et d’environnement

Situation de début

A tout moment, dans chaque situation en milieu professionnel.

Description de la tâche

Appliquer les protocoles adaptés à la situation : respect de l’environnement, respect de l’hygiène au travail, respect de la politique de santé
Réaliser, ou participer à la réalisation, de consignations et/ou mettre en sécurité le personnel et l’installation
Mettre en œuvre les moyens de prévention et d’intervention
Identifier les enjeux de la prévention des risques (Accident du travail, maladies et atteinte à la santé liée au travail pollution)
Assurer l'organisation, la propreté et le rangement des postes de travail

Conditions de réalisation

3-1) Moyens
L’installation de production en fonctionnement ou arrêt avec intervention humaine ou automatique
3-2) Liaisons
Les tableaux de conduite et surveillance de l’installation
L’équipe de production, d’autres équipes, d’autres services, la hiérarchie
La fonction sécurité, l’infirmerie, les pompiers, les médecins
Le comité d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail

3-3) Références et ressources
Les historiques, inventaires des risques prévisibles, des incidents et accidents
Les références réglementaires, normatives et techniques
Le Document Unique d’évaluation des risques et plan de prévention comprenant l’organisation de la sécurité, les moyens de luttes contre l’incendie, la lutte contre la pollution...
Les modes opératoires de la (les) ligne(s) de production
Le cahier de consignes et de liaison
Les notices techniques de tout l'équipement de production

Résultats attendus
Le protocole adapté à la situation est appliqué.
Les personnels, l’environnement et les installations sont mis en sécurité.
Les risques liés au produit, aux matériels, au mode opératoire et à l’organisation du travail sont connus, les mesures de sécurité sont signalées et prises, les risques résiduels minimisés et suivis.
La propagation d’éventuels sinistres est évitée.
Les postes de travail sont organisés, propres et rangés.
Les déchets et résidus sont récupérés et traités dans le respect de l’environnement.

Autonomie :
En autonomie


Activité 5 – A5 : Participer à l’optimisation des opérations

Impératif de qualité
Il s’agit de contribuer à l’amélioration constante de la qualité en intégrant une démarche de progrès dans toutes les activités de production, dans le cadre des processus de certification de l’entreprise (contribution à la qualité et aux processus de certification, veille technologique, contribution au respect de la réglementation, exploitation du retour d’expérience).

Tâche 1 – A5T1 : Proposer des pistes d’amélioration

Situation de début

La production a assurer est maîtrisée sur le poste du conducteur. Le problème concerne les aspects suivants : temps, qualité et coût de la production, hygiène, sécurité, santé, environnement et ergonomie.

Description de la tâche

En se basant sur des observations, constats, lister des facteurs de non-qualité et proposer des pistes de résolution en lien direct et cohérentes avec l’expérience de production sur le poste ou la ligne :
Extraire des informations consignées
Agréger ces informations en vue d’une communication
Préparer une communication technique
Participer à un groupe de travail pour contribuer à la résolution d’un problème impliquant directement ou indirectement la production
Conditions de réalisation

3-1) Moyens
Le groupe de travail dans le cadre de l’amélioration permanente, cahier de propositions à destination de commissions (CHS-CT, Document Unique, manuel Qualité) .
3-2) Liaisons
Le pilote, le groupe de pilotes, le responsable production, le correspondant du CHS-CT;
3-3) Références et ressources
Les règles de fonctionnement d’un groupe de travail
Les règles de participation à une réunion
Les documents de la qualité, de la sécurité
Les