TD/TP ASR5 n°2 : couche liaison

Exemple pour ce TP1 du mercredi , vous devrez rendre votre TP avant le TD du ... TD/TP Réseaux n°3 : Réseau local ? ARP ? DHCP - CIDR sous packet tracer.

un extrait du document




Information préalable valable pour tous les groupes et pour tous les TP.
les TP devront être rendus et seront notés. Nous utiliserons l’environnement Jalon pour le rendu des TPs (jalon.unice.fr) via l’ouverture de boîtes de dépôt. Le rendu de TP N se fait avec un deadline qui est la veille du TP N+1.
Exemple pour ce TP1 du mercredi , vous devrez rendre votre TP avant le TD du lundi suivant 10h . Les boîtes de dépôts seront configurées en conséquence.
Aucun TP ne sera accepté par email (ils se perdraient dans nos boites surchargées!)
Les TPs vous seront fournis au format .doc, vous pourrez donc utilisez les versions électroniques des énoncés pour faciliter la rédaction de vos rendus de TP. Vous déposerez ces mêmes fichiers doc dans les boîtes de dépôt. PAS de .pdf car difficile à annotés par les correcteurs.
Merci de votre attention.
TD/TP Réseaux n°3 : Réseau local – ARP – DHCP - CIDR sous packet tracer
Notions abordées:
Classe d’adresse IP et plage d’adressage
Notation CIDR
Masque réseau
DHCP
Configuration réseau sous packet Tracer
Exercice n°1 : classes d’adresses
Quelle est la classe des adresses suivantes.
118.89.67.234199.254.250.223223.25.191.7510.20.30.40191.250.254.39192.1.57.83239.255.0.1255.255.255.255128.192.224.1


Exercice n°2 : plages d’adresses
Indiquez en regard de chaque réseau la plage d'adresses assignables qu'il définit.

Le réseaudéfinit la plage d'adresses :Ex: 10.0.0.0. /8de: 10.0.0.1 à: 10.255.255.254a) 211.118.39.16 /28b) 173.67.0.0 /16c) 34.79.128.0 /18d) 34.79.128.0 /20e) 144.32.0.0 /13
Exercice n°3 : masques et sous-réseaux
Soit les 3 adresses IPv4 : IP1 = 192.168.14.15, IP2= 192.168.55.15 et IP3 = 192.161.14.15
Avec un masque de 255.255.255.0 les 3 adresses ci-dessus appartiennent-elles au même sous-réseau ? pourquoi ?
.Quel devrait être le masque du plus petit sous-réseau qui pourrait inclure les deux premières adresses ? Quelle serait dans ce cas l’adresse de diffusion ?
Quel devrait être le masque du plus petit sous-réseau qui pourrait inclure les trois adresses ? Quelle serait dans ce cas l’adresse de diffusion ?
Exercice N°4 : sous-réseaux et notation CIDR
On vient d'attribuer l'adresse IP 214.123.155.0 à votre entreprise. Vous devez créer 10 sous-réseaux distincts à partir de cette adresse IP.

Quelle est la classe de ce réseau ? Combien de machines peut-on adresser au maximum ?
Quel masque de sous-réseau devez-vous utiliser ?
Combien d'adresses IP (machines ou routeurs) pourra recevoir chaque sous-réseau ?
Quelle est l'adresse réseau et de broadcast du 5ème sous-réseau utilisable ?
Combien d'adresses réseaux distinctes peut-on obtenir avec cette adresse et ce masque ?

Finalement, les 10 sous-réseaux n'ont pas la même taille. En effet, 4 sous-réseaux nécessitent entre 25 et 30 adresses IP tandis que les 6 autres nécessitent seulement 10 adresses IP.
Quelles modifications pouvez-vous apporter au masque choisi pour satisfaire ces nouvelles exigences
Détaillez les 10 adresses de sous-réseaux finalement choisies avec leur masque respectif.
8 Quel est le nombre total d'adresses qui peuvent être utilisées avec cette solution.


Exercice n°5 : fragmentation IP

Comment le protocole IPv4 résout-il le problème de ré-assemblage des datagrammes issus du découpage d'un même datagramme ?
Sur l'exemple de la figure ci-dessous, la machine A va envoyer 1520 octets vers la machine B. Le MTU (Maximum Transfert Unit) est la taille maximale de données que peut véhiculer les trames d'un réseau et chaque liaison du réseau est étiquetée par son MTU.
Décrivez les fragmentations réalisées pour la transmission d'un datagramme IP émis par A à destination de B, en supposant que le routeur R1 transmet alternativement les trames qu'il reçoit vers R2 puis vers R4.

Exercice n°6 : Quelques commandes utiles
ipconfig
A l'aide de la commande ipconfig, découvrez l'adresse de votre machine. Quelle est sa classe d'adresse ? Et à quel réseau appartient-elle ?
Tapez ipconfig /all. Quelles informations supplémentaires récupérez-vous ?
ping
La commande ping utilise le protocole ICMP pour déterminer si un noeud est accessible.
Tapez dans l'invite de commande : ping www.iut.unice.fr puis ping  HYPERLINK "http://www.google.fr/"www.google.fr.
Quelles sont les informations données ?
Quelles sont les adresses IP de ces deux sites.
Qu'est ce que le RTT ? Quels sont les RTT moyens pour ces deux ping. Expliquez les raisons des valeurs différentes pour le RTT.
Qu'est ce que TTL ?
Lors d'un ping @IP, la machine locale va envoyer des ICMP Echo Request messages à @IP (aller) et attendre de recevoir des ICMP Echo Reply messages (retour) venant directement de @IP. D'après vous les chemins utilisés à l'aller et au retour sont-ils les mêmes ?
Essayez de trouver le nombre de routeurs parcourus avant d'arriver à HYPERLINK "../../ASR5_2008/Corriges/www.google.fr"www.google.fr en faisant varier le TTL de 1 à 30. Vous trouverez l'option nécessaire pour cela en tapant ping sans aucun paramètre dans votre invite de commandes.
Exercice n°7 : Configuration IP d’un réseau sous packet Tracer
Vous allez simuler un réseau local constitué d'ordinateurs et d'une imprimante réseau. Dans le réseau privé de votre point d’accès on appelle à tort «routeur» l'appareil qui nous sert à connecter ces hôtes (souvent de marques D-Link, Linksys ou ASUS, par exemple). En effet, il ne s'agit pas d'un simple routeur car il contient un commutateur (généralement à 4 ports), un serveur DHCP en plus d'un routeur.
Démarrez le simulateur Packet Tracer et au moyen de l'outil «hôtes» installez trois ordinateurs et une imprimante :
Afin de pouvoir connecter nos ordinateurs et notre imprimante, nous devons avoir un commutateur. Pour que les trois ordinateurs doivent pouvoir accéder à la même imprimante réseau.

La configuration des hôtes
Associez les adresses logiques suivantes à la connexion FastEthernet de chacun des trois ordinateurs et pour l'imprimante réseau :

Hôte Adresse logique
PC0 173.67.0.1 /16
PC1 173.67.0.2 /16
PC2 173.67.0.3 /16
Printer0 173.67.0.4 /16
Vérifiez la connexion et l’accès aux différentes machines par la commande ping.
Accès internet
Vous allez maintenant configurer votre réseau pour que les machines puissent accéder à l’extérieur. Ajoutez un routeur derrière lequel vous mettrez un serveur web ayant comme IP 214.123.155.2 sur un autre réseau. Configurez le routeur et les machines pour permettre cet accès externe. Vérifiez la connexion et l’accès aux différentes machines par la commande ping.










IUT Nice Côte d’Azur Année 2014-2015
Module rappel réseaux – Services Réseau LPSIL



G