Enquête SISE

Le numéro de série pour la réimmatriculation des étudiants : ...... 1ère année DUT (type diplôme) spécialité mesures physiques (intitulé 1) ...... centre d' examen pour les étudiants non scolarisés au moment du baccalauréat. ...... CAMEROUN.


un extrait du document




Enquête SISE
Système d’Information sur le Suivi des Etudiants
Année universitaire 2013-2014
Responsable SISE - UNIVERSITES
Diane Marlat 01-55-55-71-45 - diane.marlat@education.gouv.fr
Ophélie Rogel 01-55-55-71-35 - ophelie.rogel@education.gouv.fr
Adresse générique sise@education.gouv.fr


Responsable nomenclatures
Responsable SISE - INSTITUTS CATHOLIQUES
Bernadette Rousseau 01-55-55-71-01 - bernadette.rousseau@education.gouv.fr












2013-2014


Dossier technique
remontée individuelle des inscriptions
universitéS
ET
Instituts catholiques



Les nouveautés de la remontée de janvier 2014 par rapport à celle de janvier 2013

Le numéro de série pour la réimmatriculation des étudiants :

Cette année, le numéro de série (6ième caractère de l’INE) à utiliser pour les INE que votre établissement aura à affecter est la lettre N.

Extension du champ

Les C2I et CLES doivent dorénavant être remontés dans le champ SISE, notamment pour la remontée Résultats. Les codes diplômes SISE seront diffusés sur PEPSISE, onglet document.

Dorénavant les étudiants IFSI seront comptabilisés dans les champs SISE et devront nous être remontés.






SOMMAIRE
 TOC \o "1-3" \f \h \z  HYPERLINK \l "_Toc322359473" I – PRESENTATION GENERALE DE L’ENQUETE  PAGEREF _Toc322359473 \h 6
 HYPERLINK \l "_Toc322359474" Les différents établissements recensés  PAGEREF _Toc322359474 \h 6
 HYPERLINK \l "_Toc322359475" Les différentes formations recensées  PAGEREF _Toc322359475 \h 10
 HYPERLINK \l "_Toc322359476" II - DESSIN D’ENREGISTREMENT 2013-2014  PAGEREF _Toc322359476 \h 13
 HYPERLINK \l "_Toc322359477" III – DESCRIPTION DES VARIABLES  PAGEREF _Toc322359477 \h 14
 HYPERLINK \l "_Toc322359478" NUMERO D'INSCRIPTION (NUMINS)  PAGEREF _Toc322359478 \h 15
 HYPERLINK \l "_Toc322359479" IDENTIFIANT NATIONAL ETUDIANT (IDETU)  PAGEREF _Toc322359479 \h 16
 HYPERLINK \l "_Toc322359480" UNITE DE RATTACHEMENT (COMPOS)  PAGEREF _Toc322359480 \h 18
 HYPERLINK \l "_Toc322359481" INSCRIPTION PREMIERE (INSPR)  PAGEREF _Toc322359481 \h 20
 HYPERLINK \l "_Toc322359482" REGIME D’INSCRIPTION (REGIME)  PAGEREF _Toc322359482 \h 21
 HYPERLINK \l "_Toc322359483" JOUR DE NAISSANCE (JONAIS)  PAGEREF _Toc322359483 \h 23
 HYPERLINK \l "_Toc322359484" MOIS DE NAISSANCE (MONAIS)  PAGEREF _Toc322359484 \h 23
 HYPERLINK \l "_Toc322359485" ANNEE DE NAISSANCE (ANNAIS)  PAGEREF _Toc322359485 \h 23
 HYPERLINK \l "_Toc322359486" SEXE (SEXE)  PAGEREF _Toc322359486 \h 24
 HYPERLINK \l "_Toc322359487" BACCALAUREAT Français - EQUIVALENCE (BAC)  PAGEREF _Toc322359487 \h 25
 HYPERLINK \l "_Toc322359488" ANNEE D’OBTENTION DU BAC (ANBAC)  PAGEREF _Toc322359488 \h 27
 HYPERLINK \l "_Toc322359489" ANNEE DE PREMIERE INSCRIPTION DANS UNE UNIVERSITE (ANINSC)  PAGEREF _Toc322359489 \h 28
 HYPERLINK \l "_Toc322359490" SITUATION L’ANNEE PRECEDENTE (SITUPRE)  PAGEREF _Toc322359490 \h 29
 HYPERLINK \l "_Toc322359491" CONVENTION (CONV)  PAGEREF _Toc322359491 \h 31
 HYPERLINK \l "_Toc322359492" TYPE DU DERNIER DIPLOME OBTENU (DIPDER)  PAGEREF _Toc322359492 \h 32
 HYPERLINK \l "_Toc322359493" AUTRE ETABLISSEMENT FREQUENTE POUR L'ANNEE EN COURS (CURPAR)  PAGEREF _Toc322359493 \h 33
 HYPERLINK \l "_Toc322359494" NATIONALITE (NATION)  PAGEREF _Toc322359494 \h 34
 HYPERLINK \l "_Toc322359495" PAYS DE RESIDENCE DE L’ETUDIANT (PARIPA)  PAGEREF _Toc322359495 \h 34
 HYPERLINK \l "_Toc322359496" CODE POSTAL DE LA RESIDENCE DE L’ETUDIANT (CP_ETU)  PAGEREF _Toc322359496 \h 35
 HYPERLINK \l "_Toc322359497" PAYS DE RESIDENCE DE REFERENCE (PAYPAR)  PAGEREF _Toc322359497 \h 35
 HYPERLINK \l "_Toc322359498" CODE POSTAL DE LA RESIDENCE DE REFERENCE (CP_PAR)  PAGEREF _Toc322359498 \h 36
 HYPERLINK \l "_Toc322359499" PCS DU PREMIER PARENT (PCSPAR)  PAGEREF _Toc322359499 \h 37
 HYPERLINK \l "_Toc322359500" ACTIVITE PROFESSIONNELLE AU COURS DE L'ANNEE UNIVERSITAIRE (ACTIVI)  PAGEREF _Toc322359500 \h 38
 HYPERLINK \l "_Toc322359501" PROGRAMME D’ECHANGE INTERNATIONAL (ECHANG)  PAGEREF _Toc322359501 \h 39
 HYPERLINK \l "_Toc322359502" DIPLOME (DIPLOM)  PAGEREF _Toc322359502 \h 40
 HYPERLINK \l "_Toc322359503" NIVEAU DANS LE DIPLOME (NIVEAU)  PAGEREF _Toc322359503 \h 45
 HYPERLINK \l "_Toc322359504" SPECIALITE (SPECIA, SPECIB, SPECIC)  PAGEREF _Toc322359504 \h 47
 HYPERLINK \l "_Toc322359505" NUMERO de l’ecole doctorale (NUMED)  PAGEREF _Toc322359505 \h 49
 HYPERLINK \l "_Toc322359506" REIMMATRICULATION (REIMMA)  PAGEREF _Toc322359506 \h 50
 HYPERLINK \l "_Toc322359507" ANNEE D'ENTREE DANS L'ENSEIGNEMENT SUPERIEUR FRANCAIS (ANSUP)  PAGEREF _Toc322359507 \h 51
 HYPERLINK \l "_Toc322359508" ANNEE D'ENTREE DANS L'ETABLISSEMENT (ANETAB)  PAGEREF _Toc322359508 \h 51
 HYPERLINK \l "_Toc322359509" CODE COMMUNE DE LA RESIDENCE DE L’ETUDIANT (COMETU)  PAGEREF _Toc322359509 \h 52
 HYPERLINK \l "_Toc322359510" CODE COMMUNE DE LA RESIDENCE DE REFERENCE (COMREF)  PAGEREF _Toc322359510 \h 52
 HYPERLINK \l "_Toc322359511" COMMUNE DE RESIDENCE DE L‘ETUDIANT (LCOMETU)  PAGEREF _Toc322359511 \h 53
 HYPERLINK \l "_Toc322359512" COMMUNE DE RESIDENCE DE REFERENCE (LCOMREF)  PAGEREF _Toc322359512 \h 53
 HYPERLINK \l "_Toc322359513" DEPARTEMENT D’OBTENTION DU BACCALAUREAT (DEPBAC)  PAGEREF _Toc322359513 \h 54
 HYPERLINK \l "_Toc322359514" AMENA (PROFIL)  PAGEREF _Toc322359514 \h 55
 HYPERLINK \l "_Toc322359515" TYPE DE CLASSE PREPARATOIRE (TYPREPA)  PAGEREF _Toc322359515 \h 56
 HYPERLINK \l "_Toc322359516" DISPENSE (DISPENS)  PAGEREF _Toc322359516 \h 57
 HYPERLINK \l "_Toc322359517" PCS DES PARENTS 2 (PCSPAR2)  PAGEREF _Toc322359517 \h 58
 HYPERLINK \l "_Toc322359518" FONCTIONNAIRE STAGIAIRE OU MILITAIRE (FONCTIO)  PAGEREF _Toc322359518 \h 59
 HYPERLINK \l "_Toc322359519" IV - ORGANISATION ET CALENDRIER  PAGEREF _Toc322359519 \h 60
 HYPERLINK \l "_Toc322359520" V – LA TRANSMISSION DES INFORMATIONS  PAGEREF _Toc322359520 \h 61
 HYPERLINK \l "_Toc322359521" Annexe 1 – Immatriculation des étudiants  PAGEREF _Toc322359521 \h 62
 HYPERLINK \l "_Toc322359522" Annexe 2 – Nomenclature des pays et des nationalités  PAGEREF _Toc322359522 \h 65
 HYPERLINK \l "_Toc322359523" Annexe 3 – Les écoles d’ingenieurs internes aux universités  PAGEREF _Toc322359523 \h 69
 HYPERLINK \l "_Toc322359524" Annexe 4 – Diplômes de médecine, pharmacie, odontologie  PAGEREF _Toc322359524 \h 74
 HYPERLINK \l "_Toc322359525" Annexe 5 – Doctorats : la nomenclature générique à 47 modalités  PAGEREF _Toc322359525 \h 85
 HYPERLINK \l "_Toc322359526" Annexe 6 – Liste des codes en base 36  PAGEREF _Toc322359526 \h 88
 HYPERLINK \l "_Toc322359527" Annexe 7 – Nomenclature des professions  PAGEREF _Toc322359527 \h 92


I – PRESENTATION GENERALE DE L’ENQUETE

Les différents établissements recensés

Le système SISE recense actuellement, au travers des inscriptions prises, les étudiants inscrits dans les établissements universitaires soumis à la loi d’orientation n° 84-52 du 26 janvier 1984, ainsi que les instituts catholiques soit, pour l’année universitaire 20132014 :

75 universités publiques
2 centres universitaires de formation et de recherche : Albi et Mayotte
2 instituts nationaux polytechniques (INP) de Toulouse et de Grenoble
3 universités de technologie (Compiègne, Troyes, Belfort-Montbéliard)
5 établissements spécifiques à l’agglomération parisienne : l’institut national des langues et civilisations orientales (INALCO), l’institut d’études politiques, l’observatoire de Paris, l’institut physique du globe de Paris, Paris Dauphine
L’« Université de Lorraine » qui a été créé par fusion des universités de Nancy 1, Nancy 2, Metz et de l’INPL (Institut national polytechnique de Lorraine) en 2011-2012, devenant un grand établissement
l’école nationale du paysage de Blois
les PRES de Paris-Est et Grenoble
5 instituts catholiques

Les inscriptions prises dans les différentes composantes internes (article 33 de la loi n° 84-52 du 26 janvier 1984 ou L713-3, L713-4, L713-9, L713-1, L714-1, L714-2, L712-7 du code de l'éducation : UFR, instituts, écoles ... ) des établissements universitaires doivent être recensées.

Pour les universités, les écoles d’ingénieurs rattachées aux universités qui ont le statut d’établissement public à caractère administratif (article 43 de la loi n°84-52 du 26 janvier 1984 ou L719-10 du code de l'éducation) ne font plus partie du champ de SISE. Les écoles d’ingénieurs internes aux universités et INP (ancien articles 33 ou article L713) figurent en annexe 3

Pour les instituts catholiques, la remontée porte sur les étudiants inscrits dans les structures internes des instituts et dans les structures autonomes ayant un lien académique étroit avec le Recteur de l’institut. Les effectifs des autres écoles y compris celles de la FESIC continueront d’être recensés dans le cadre des autres enquêtes sur support papier par la SDSIES ou par le ministère de l’emploi et de la solidarité en ce qui concerne les formations paramédicales et sociales.

Quant aux écoles d’ingénieurs non universitaires, écoles de management, écoles normales supérieures et grands établissements, leurs inscriptions sont recensées par SISE lors de remontées spécifiques. Ce dossier technique ne concerne pas ces établissements.

Depuis l’année 19981999, à la suite d'un important travail en collaboration avec l’ensemble des établissements, les composantes les plus fines (antennes délocalisées) ont été recensées de manière exhaustive. Il est important de continuer à travailler dans ce sens. Il est donc demandé aux différents établissements de signaler aux services statistiques académiques toute modification de leur structure interne afin que soient mises à jour les informations de la base centrale des établissements (qu’il s’agisse de fermeture, d'ouverture, de modification de statut juridique, de dénomination ou d'adresse d’une composante ou d’une sous-composante de votre établissement).

SISE UNIVERSITES ET INSTITUTS CATHOLIQUES


ACADEMIENUMERO UAIBASE36LIBELLE ETABLISSEMENTNOM D'USAGEAIX-MARSEILLE 01340009M02vehUNIVERSITE AIX MARSEILLE *0840685N0i0odUNIVERSITE AVIGNONPAYS DU VAUCLUSEAMIENS0601223D0cvwnUNIV TECHNOLOGIE COMPIEGNE 0801344B0h6bkUNIVERSITE AMIENS *PICARDIE JULES VERNEBESANCON0251215K05du7UNIVERSITE BESANCON *FRANCHE COMTE 0900424X0jarsUNIV TECHN BELFORT MONTBELIARD BORDEAUX0331764N073zoUNIVERSITE BORDEAUX 1 SCIENCES & TECHNOLOGIES 0331765P073zpUNIVERSITE BORDEAUX 2 VICTOR SEGALEN0331766R073zqUNIVERSITE BORDEAUX 3 M DE MONTAIGNE SC HUMAINES0332929E074w1UNIVERSITE BORDEAUX 4 *MONTESQUIEU 0640251A0dq0rUNIVERSITE PAUPAYS DE L ADOUR 0330192E072s0IEP BORDEAUXCAEN0141408E03140UNIVERSITE CAEN *BASSE NORMANDIE CLERMONT-FERRAND0631262E0dj32UNIVERSITE CLERMONT FERRAND 1 AUVERGNE0631525R0djadUNIVERSITE CLERMONT FERRAND 2 *BLAISE PASCAL CORSE 7200664J4ac2gUNIVERSITE CORSE*PASCAL PAOLICRETEIL 0772502B0gk2eUNIVERSITE MARNE LA VALLEE 0772710C0gk86PRES de PARIS EST0931238R0jyjqUNIVERSITE PARIS 13 PARIS NORD VILLETANEUSE 0931827F0jz03UNIVERSITE PARIS 8VINCENNES A ST DENIS0941111X0k65zUNIVERSITE PARIS 12 *VAL DE MARNEDIJON 0211237F04izpUNIVERSITE DIJON*BOURGOGNE GRENOBLE0381838S086mmUNIVERSITE GRENOBLE 1 *JOSEPH FOURIER0381839T086mnUNIVERSITE GRENOBLE 2 PIERRE MENDES FRANCE0381840U086moUNIVERSITE GRENOBLE 3 STENDHAL0383412C087ucPRES GRENOBLE0381912X086ooINSTITUT POLYTECHNIQUE DE GRENOBLE 0380134P085baIEP GRENOBLE0730858L0fnxmUNIVERSITE CHAMBERY SAVOIEGUADELOUPE9710585J5s4qhUNIVERSITE ANTILLES GUYANELILLE0593279U0cprzUNIVERSITE VALENCIENNES UVHC0593559Y0cpzrUNIVERSITE LILLE 1SCIENCES ET TECHNOLOGIES0593560Z0cpzsUNIVERSITE LILLE 2DROIT ET SANTE0593561A0cpztUNIVERSITE LILLE 3CHARLES DE GAULLE 0595964M0crukUNIVERSITE LITTORAL  0623957P0ddg5UNIVERSITE ARTOIS * LIMOGES 0870669E0int9UNIVERSITE LIMOGES* LYON0421095M090x3UNIVERSITE SAINT ETIENNEJEAN MONNET 0691774D0etryUNIVERSITE LYON 1 *CLAUDE BERNARD0691775E0etrzUNIVERSITE LYON 2 AUGUSTE ET LOUIS LUMIERE0692437Z0euadUNIVERSITE LYON 3 JEAN MOULIN MAYOTTE9760358K 0gap2CUFR DE MAYOTTEMONTPELLIER 0341087X07b6nUNIVERSITE MONTPELLIER 1 0341088Y07b6oUNIVERSITE MONTPELLIER 2*SCIENCES ET TECH DU LANGUEDOC 0341089Z07b6pUNIVERSITE MONTPELLIER 3PAUL VALERY ACADEMIENUMERO UAIBASE36LIBELLE ETABLISSEMENTNOM D'USAGEMONTPELLIER0660437S0e5lhUNIVERSITE PERPIGNAN 0301687W06gs7UNIVERSITE NîMESNANCY-METZ0542493S0bml9UNIVERSITE DE LORRAINE *NANTES0440984F09g9kUNIVERSITE NANTES * 0490970N0aiu2UNIVERSITE ANGERS  0720916E0fg9gUNIVERSITE LE MANS NICE0060931E01b0jUNIVERSITE NICE *SOPHIA ANTIPOLIS0830766G0ht0uUNIVERSITE TOULON TOULON ET DU VARNOUVELLE CALEDONIE9830445S5up7xUNIVERSITE NOUVELLE-CALEDONIE  ORLEANS-TOURS 0370800U07y40UNIVERSITE TOURSFRANCOIS RABELAIS 0410981U08t45ENS NATURE PAYSAGE BLOIS 0450855K09nvrUNIVERSITE ORLEANS* PARIS0750736T0g39sPARIS DAUPHINEDAUPHINE0751717J0g411UNIVERSITE PARIS 1PANTHEON SORBONNE 0751718K0g412UNIVERSITE PARIS 2PANTHEON ASSAS0751719L0g413UNIVERSITE PARIS 3SORBONNE NOUVELLE 0751720M0g414UNIVERSITE PARIS 4*SORBONNE0751721N0g415UNIVERSITE PARIS 5RENE DESCARTES0751722P0g416UNIVERSITE PARIS 6PIERRE ET MARIE CURIE 0751723R0g417UNIVERSITE PARIS 7DENIS DIDEROT 0753428U0g5ckINST PHYSIQUE DU GLOBE PARIS 0753431X0g5cnIEP PARIS  0753488J0g5e8INST NAT LANGUES ET CIV ORIENT 0753496T0g5egOBSERVATOIRE PARIS POITIERS0171463Y03oavUNIVERSITE LA ROCHELLE 0860856N0ig8oUNIVERSITE POITIERS * POLYNESIE FRANCAISE 9840349G5uwv1UNIVERSITE POLYNESIE FRANCAISE* REIMS 0101060Y025z8UNIV TECHNOLOGIE TROYES  0511296G0ayioUNIVERSITE REIMS*CHAMPAGNE ARDENNE RENNES0290346U06816UNIVERSITE BREST*BRETAGNE OCCIDENTALE0350936C07is8UNIVERSITE RENNES 1  0350937D07is9UNIVERSITE RENNES 2 HAUTE BRETAGNE0561718N0c1faUNIVERSITE BRETAGNE SUD LORIENT VANNESREUNION 9740478B5srsuUNIVERSITE LA REUNION * ROUEN 0761904G0gbw0UNIVERSITE ROUEN*HAUTE NORMANDIE 0762762P0gcjuUNIVERSITE LE HAVRE  STRASBOURG0673021V0efb1UNIVERSITE STRASBOURG*0681166Y0ellaUNIVERSITE MULHOUSE HAUTE ALSACETOULOUSE0311381H06o9hINP TOULOUSE 0311382J06o9iUNIVERSITE TOULOUSE 1 SCIENCES SOCIALES 0311383K06o9jUNIVERSITE TOULOUSE 2 *LE MIRAIL 0311384L06o9kUNIVERSITE TOULOUSE 3 PAUL SABATIER 0811293R0hdzxCUFR ALBIVERSAILLES0781944P0grcoUNIVERSITE VERSAILLES ST QUENT 0911101C0jj0dUNIVERSITE PARIS 11 PARIS SUD 0911975C0jjonUNIVERSITE EVRY VAL D ESSONNE  0921204J0jqt0UNIVERSITE PARIS 10 NANTERRE 0951793H0keepUNIVERSITE CERGY PONTOISE*  
Instituts Catholiques

TOULOUSE0310155A06nbfINSTITUT CATHOLIQUE TOULOUSENANTES0490811R0aipnUNIV CATHOLIQUE DE L OUESTLILLE0590344D0cnigINSTITUT CATHOLIQUE DE LILLELYON0690195M0esk3INSTITUT CATHOLIQUE LYONPARIS0753541S0g5fpINSTITUT CATHOLIQUE PARIS


* Les IUFM des académies concernées ont été rattachées à ces universités.

Les différentes formations recensées

Le système SISE recense la totalité des inscriptions prises dans les formations dispensées à l'université (y compris IUT, IUFM, écoles d’ingénieurs, formations paramédicales, enseignement à distance, etc.).

Entrent notamment dans le champ de SISE :

les étudiants inscrits en formation continue diplômante donnant lieu à la délivrance d’un diplôme national ou d’un diplôme universitaire au terme d’une formation d’une durée d'au moins un an
les étudiants préparant le diplôme d’accès aux études universitaires (DAEU A et B)
les étudiants préparant certains diplômes (DUT, nouvelles formations d’ingénieurs...) en formation par alternance (stages en entreprise intégrés dans le cursus) ou par apprentissage
les étudiants français et étrangers inscrits dans le cadre des conventions et des échanges internationaux, inscrits dans un établissement public universitaire français, et qui, ayant payé des droits d’inscription dans cet établissement pour une formation d’un an, sont amenés à suivre une formation durant l’année universitaire à l’étranger pour une période de trois, six mois ou plus
Le concept d'étudiant dans SISE englobe donc les statuts d'étudiant stricto sensu, de stagiaire, d’apprenti. C'est un concept qui permet de comptabiliser tous ceux qui préparent un diplôme d'enseignement supérieur, quel que soit le mode de préparation, aux restrictions suivantes près.

N'entrent pas dans le champ de SISE :

- les auditeurs-libres
- les stagiaires français et les étrangers venant suivre des cycles de formation ou de perfectionnement d'une durée inférieure à l'année universitaire


ATTENTION :

Les étudiants inscrits dans le cadre d’une convention entre un institut catholique et une université publique doivent être recensés dans les deux types d’établissement.
Notions d'inscription, d’étudiant inscrit, de diplôme préparé

1. Inscription

Un étudiant peut prendre plusieurs inscriptions au sein d’un même établissement. L’une d’elle sera finalement désignée (par la SDSIES) comme inscription principale. Les autres inscriptions, dans le même établissement, sont dites secondes.

Dans un souci d’homogénéité entre les différents établissements et pour éviter des ruptures de série au fil des ans, la sous-direction des Systèmes d’Information et des Études Statistiques (SDSIES) a été amenée à adopter des critères permettant de définir parmi les diverses inscriptions d’un étudiant, l’inscription principale et les inscriptions secondes. La SDSIES peut donc, dans certains cas, ne pas retenir comme inscription principale l’inscription que l’université avait désignée comme 'première'.
Pour faciliter les échanges entre le ministère (DGESIP principalement) et votre établissement, il peut être souhaitable que vous adoptiez, pour définir l’inscription 'première', les mêmes règles que la SDSIES. Si pour des raisons de gestion interne vous décidez d’opter pour une autre règle, les modifications à adopter pour désigner l’inscription principale seront opérées automatiquement par la SDSIES. Un écart (plus ou moins grand selon votre règle retenue) pourra alors apparaître entre votre répartition des effectifs par cycle et discipline et celle de la SDSIES. En tout état de cause, les effectifs totaux ne seront pas affectés par l’adoption de règles différentes.


Inscription principale : si l’étudiant s’inscrit à une seule formation, cette inscription est dite principale.

Dans le cas d’inscriptions multiples prises dans le même établissement, la détermination de l’inscription principale dépend de différents critères. La règle générale est de donner la priorité aux diplômes nationaux par rapport aux diplômes d’université, puis en cas d’indétermination, au diplôme de niveau terminal de formation le plus élevé.

Certains diplômes font cependant exception. Les diplômes d’ingénieur, les préparations au concours d’IUFM ainsi que certains diplômes de santé priment sur les autres diplômes nationaux. Les habilitations à diriger des recherches (HDR) ont un niveau de priorité moindre que les autres diplômes nationaux. Les diplômes d’établissement identifiés spécifiquement (tels que le diplôme de l’IEP, code SISE : 8000017) sont prioritaires par rapport aux diplômes d’université génériques (diplômes commençant par '9' et classés par les établissements dans des niveaux de formation (initial et terminal) et secteurs disciplinaires).

Pour les INSTITUTS CATHOLIQUES, pour un même étudiant inscrit à plusieurs formations, les diplômes nationaux priment sur les diplômes canoniques et les diplômes d’université.

Ces règles se traduisent par la hiérarchie suivante (le diplôme d’échelle n+1 est toujours considéré comme prioritaire par rapport au diplôme d’échelle n quant au choix de l’inscription principale) :

échelle 5 - DUT, Diplômes d’ingénieur, concours d’enseignement (y compris CAPES, CAPET), années préparatoires aux Diplômes d’Etat de chirurgie dentaire, de docteur en pharmacie et de docteur en médecine, capacités de médecine
échelle 4 - diplômes nationaux (y compris la préparation à l’agrégation) ou homologués nationalement (magistères...), hors HDR
échelle 3 - Concours administratifs et diplômes d’université clairement identifiés
échelle 2 - habilitation à diriger des recherches (HDR)
échelle 1 - diplômes d’université génériques, post-DUT, diplômes internationaux génériques, C2I, CLES.

Lorsque deux diplômes appartiennent à la même échelle, l’inscription principale est prioritairement le diplôme de niveau terminal de formation le plus élevé sauf pour les filières dites sélectives (une 2e année de DUT primera sur un L2).

Cas d’inscriptions conditionnelles: un étudiant inscrit en L2 et, de manière conditionnelle, en L3 aura pour inscription principale celle en L3.
Enfin, dans le cas où les deux diplômes possèdent la même échelle et le même niveau terminal de formation, l’inscription principale est celle qui est dénommée 'première’ par l’université.

Inscription seconde : il s’agit de toutes les inscriptions autres que principales, prises dans le même établissement. Un individu peut par conséquent avoir plusieurs inscriptions secondes s’il est inscrit à trois diplômes ou plus dans un établissement donné.
2. Etudiant inscrit

Un étudiant prend toujours une inscription principale et dans certains cas une ou des inscriptions secondes. Pour les universités, dénombrer des étudiants (personnes physiques) dans un établissement revient donc à dénombrer des inscriptions principales.

Un étudiant est identifié par son numéro Identifiant National Etudiant (INE). Au sein d’un même établissement, plusieurs enregistrements peuvent porter le même numéro INE si cet individu a pris plusieurs inscriptions. Cependant, à un identifiant INE donné est associée une et une seule inscription première au sein de votre établissement et sera associée une et une seule inscription principale pour la SDSIES.

Dans certains cas, il convient de rester vigilant sur la prise en compte ou non de certaines inscriptions. En effet, un étudiant ne peut être inscrit pour la préparation à un diplôme donné que dans un et un seul établissement.

• Si un établissement B est chargé par l'établissement A d'assurer une partie de la formation de ses étudiants pour la préparation à un diplôme donné, l'étudiant doit être recensé uniquement dans l'établissement A.

• Lorsque deux établissements sont cohabilités pour la préparation d’un même diplôme, l’étudiant s’inscrit dans l’établissement de son choix et il doit être comptabilisé dans le seul établissement où il a payé ses droits d’inscription.

• Si l'étudiant d'un établissement A s'inscrit dans un établissement B pour la préparation d’un autre diplôme que celui préparé à l'établissement A, il est recensé dans les deux établissements.

3.Diplôme préparé

Une inscription est toujours prise pour la préparation d’un diplôme déterminé. La notion de diplôme s’étend aux préparations de concours et attestations.


II - DESSIN D’ENREGISTREMENT 2013-2014

VariablesNom des variablesLongueurPosition(les variables grisées doivent être laissées à blanc)Numéro d’inscriptionNUMINS801-08Identifiant national étudiantIDETU1109-19Unité de rattachementCOMPOS820-27Inscription premièreINSPR128Régime d’inscriptionREGIME229-30Jour de NaissanceJONAIS231-32Mois de naissanceMONAIS233-34Année de naissanceANNAIS435-38SexeSEXE139Baccalauréat ou équivalenceBAC440-43Année d’obtention du bacANBAC444-47Année de première inscription en université, IUFMANINSC448-51Situation l’année précédenteSITUPRE152ConventionCONV153Type du dernier diplôme obtenuDIPDER154Autre établissement fréquenté pour l'année CURPAR255-56NationalitéNATION357-59Pays de résidence de l’étudiantPARIPA360-62Code postal de la résidence de l’étudiantCP_ETU563-67Pays de résidence de référencePAYPAR368-70Code postal de la résidence de référenceCP_PAR571-75PCS du parent référentPCSPAR276-77Activité professionnelle au cours de l'année ACTIVI178Programme d’échange internationalECHANG179DiplômeDIPLOM780-86Niveau dans le diplômeNIVEAU287-88Spécialité 1SPECIA489-92Spécialité 2SPECIB493-96Spécialité 3SPECIC497-100Numéro de l’école doctoraleNUMED4101-104Réimmatriculation (flag)REIMMA1105Année d’entrée dans l’enseignement supérieurANSUP4106-109Année de première inscription dans l’établissementANETAB4110-113Code Commune de la résidence de l’étudiantCOMETU5114-118Code commune de la résidence de référenceCOMREF5119-123Commune de résidence de l’étudiant (en clair)LCOMETU32124-155Commune de résidence de référence (en clair)LCOMREF32156-187Département d’obtention du baccalauréatDEPBAC3188-190Profil – cursus aménagéAMENA1191Type de classe préparatoireTYPREPA5192-196DispenseDISPENS2197-198PCS du second parent référentPCSPAR22199-200Fonctionnaire stagiaire ou militaire FONCTIO1201
L'ensemble des variables (42 dont 3 sont à blanc) doit obligatoirement être renseigné.

III – DESCRIPTION DES VARIABLES

Remarques générales

- De façon générale, lorsqu'une information n'a pas à être fournie, ne pas saisir zéro dans la zone correspondante, mais laisser le champ à blanc.
- Toutes les rubriques sont codées avec un cadrage à gauche.
- Toutes les variables 'année' sont codées sur 4 caractères, sous la forme 1999 ou 2013.
- A côté du nom en clair de chaque variable figure le nom abrégé de la variable tel qu’il figure dans les fichiers SISE.




NUMERO D'INSCRIPTION (NUMINS)




Le numéro d’inscription est un numéro administratif interne à votre établissement. Un numéro d’inscription ne doit être affecté qu’à un seul étudiant.

Ce numéro est utilisé pour faciliter les échanges entre la SDSIES et les établissements.

IDENTIFIANT NATIONAL ETUDIANT (IDETU)


Il s’agit de l’Identifiant National Etudiant (INE) codé sur 11 caractères.

L’Identifiant National Etudiant est la seule variable permettant de suivre, au fil des ans, le cursus d’un étudiant. Il doit donc rester le même, pour un individu donné, tout au long de sa scolarité.

Si l’étudiant ne possède pas de numéro INE, l’établissement doit lui en affecter un. La procédure est décrite en annexe 1.

Attention, cette année, pour les INE que votre établissement sera amené à affecter, vous utiliserez impérativement comme numéro de série (6ème caractère) la lettre N.

Par ailleurs, nous vous demandons de veiller à ce que les 5 premiers caractères des INE que vous attribuerez correspondent bien au code en base 36 de votre établissement (voir liste en page 7).


On observe encore souvent des cas de réimmatriculations indues, qui sont de deux types :

Un premier type de réimmatriculation concerne les étudiants entrant pour la première fois dans le système universitaire et possédant un numéro BEA (Base Elèves Académique) ou INA (INE des établissements agricoles). Il s’agit de tous les étudiants ayant obtenu leur baccalauréat lors de la session de juin 1995 ou lors d’une session suivante. Pour ces individus, le numéro BEA est présent sur le relevé de notes du baccalauréat. Ce numéro BEA leur est attribué au plus tard au cours du premier trimestre de l’année où ils passent le baccalauréat. Ces numéros concernent tous les candidats au baccalauréat et sont disponibles au service des examens et concours du rectorat et également sur le site SCIBAC (cf. encadré page suivante).

Si votre établissement ne reprend pas ce numéro BEA, la SDSIES est par la suite dans l’impossibilité d’effectuer des études reliant le cursus suivi dans le secondaire et le cursus suivi dans le supérieur. Un fort taux de réimmatriculation perturbe également toute étude sur les doubles inscriptions entre les CPGE notamment et les universités.

Un deuxième type de réimmatriculations concerne les étudiants qui ont déjà été inscrits au moins une fois dans le système universitaire public français depuis l’année universitaire 19941995 ou dans un IUFM depuis l’année universitaire 19981999. Il s’agit par conséquent d’individus qui possèdent déjà un numéro INE au sein d’un établissement (que ce numéro soit à l’origine un numéro BEA, ou qu’il s’agisse d’un numéro provenant d’une immatriculation par un établissement). Nous vous rappelons que si cet INE semble « erroné » et sort en erreur dans la chaîne de contrôle SISE, il faut néanmoins le conserver d’une année sur l’autre. Priorité est donnée à la dernière année où l’élève était inscrit dans l’enseignement supérieur français.

En effet, si votre établissement ne reprend pas ce numéro INE et affecte un nouvel INE à l’étudiant, la SDSIES est par la suite dans l’impossibilité de calculer des taux d’accès. Par exemple, dans le cas où un étudiant venant d’obtenir une licence LMD dans l’université A, s’inscrit en master dans l’université B : si l’université B réimmatricule l’étudiant, la SDSIES n’a aucun moyen de rapprocher la licence du master. L’étudiant sera alors considéré sous son ancien INE comme un étudiant qui a arrêté ses études universitaires en licence et sous son nouvel INE, il sera comptabilisé comme un nouvel entrant à l’université ou comme reprenant ses études universitaires après les avoir momentanément interrompues (il n’apparaît pas l’année n-1).





Vous devez immatriculer un étudiant si vous inscrivez :

-un étudiant qui a eu son baccalauréat avant 1995 et ne s’est jamais inscrit à l'université depuis 1995, à l’IUFM depuis 1998-1999, en Instituts catholiques depuis 2000-2001 ou en écoles d’ingénieurs depuis 2001-2002.
-les nouveaux bacheliers ayant passé leur baccalauréat dans un centre français situé à l’étranger n’ont pas de numéros BEA.
-un bachelier agricole ou un étudiant étranger qui ne s’est jamais inscrit dans un établissement lui ayant attribué un numéro INE ou INA.

Il vous est par conséquent demandé de poursuivre tous les efforts déjà consentis les années précédentes pour familiariser et fiabiliser le numéro INE. Le numéro INE doit être référencé clairement sur chaque carte d’étudiant et doit être préféré à tout numéro d’inscription interne à votre établissement.

Pour éviter de confondre certains caractères tels que le chiffre 0 et la lettre O, il est préférable d’inscrire en minuscules le numéro INE sur les cartes d’étudiant. D’autre part, il est recommandé de ne pas tamponner le numéro INE.

Pour tout étudiant ayant obtenu son baccalauréat en juin 1995 ou après, et pour tous les étudiants ayant été inscrits dans le système universitaire public français depuis 1994-1995 ou dans un IUFM depuis l’année universitaire 1998-1999, l’étudiant possède déjà un numéro INE (voir supra), et il ne devrait pas faire l’objet d’une affectation d’un numéro INE par votre établissement (il s’agirait alors d’une réimmatriculation). Si votre établissement est amené à affecter un nouveau numéro à cet individu (celui-ci ne connaît pas son INE, la fiche de transfert est incomplète ou tarde à arriver), il est impératif de renseigner la variable 'réimmatriculation '.

En agissant ainsi, la SDSIES saura au moins distinguer les faux nouveaux entrants des vrais. Mais surtout, ce numéro devra être considéré comme provisoire, charge étant faite à votre établissement d’y substituer le plus rapidement le vrai numéro INE. Des tables de correspondance entre INE provisoires et vrais INE seront alors transmises à la SDSIES.


 SITE SCIBAC

Nous vous rappelons que depuis la rentrée 1998 la SDSIES met à disposition des universités le fichier national des candidats au baccalauréat. A partir de la rentrée 1999, la SDSIES a mis en place un serveur Internet qui devrait faciliter vos recherches de numéros INE manquants. Ce serveur est actualisé avec les nouveaux candidats au baccalauréat début juillet. L'adresse Internet est la suivante :
 HYPERLINK "http://cisad.adc.education.fr/scibac/" http://cisad.adc.education.fr/scibac/

IMPORTANT : l’accès à ce site est protégé, les mots de passe et identifiants ne doivent pas être communiqués à l’extérieur de vos scolarités, et a fortiori sur internet. Chaque établissement a un login et mot de passe propre.





UNITE DE RATTACHEMENT (COMPOS)


Il s’agit d’un établissement ou d’un sous-ensemble d’établissements (on parle de composante ou de sous-composante). Les sous-ensembles d'établissement sont issus d'une décomposition juridique ou administrative ou géographique ou pédagogique sur un ou plusieurs niveaux. Toute inscription d'un étudiant à une formation diplômante ou à une préparation de concours doit être rattachée à une et une seule unité de rattachement de l’établissement (celle de niveau le plus fin).

L' unité de rattachement peut être de différentes natures :

Il peut s’agir d’un ETABLISSEMENT :

de votre établissement qui est un Etablissement Public à Caractère Scientifique, Culturel et Professionnel (EPCSCP)
d’un Etablissement Public à Caractère Administratif (EPCA), rattaché à votre établissement (article 43 de la loi 84-52 du 26 janvier 1984 ou L719-10 du code de l'éducation), hors écoles d’ingénieurs rattachées.



Il peut s’agir d’un SOUS-ENSEMBLE D’ETABLISSEMENT :

sous-ensemble correspondant au premier niveau de décomposition : COMPOSANTE.

Les composantes peuvent être de deux types :

des sous-ensembles juridiquement définis (UFR, instituts, écoles, IUFM...) : articles 32,33 et 25 de la loi n°84-52 du 26 janvier 1984 ou L713-3, L713-4, L713-9, L713-1, L714-1, L714-2, L712-7 du code de l'éducation
La liste des écoles d’ingénieurs internes aux universités, IP et INP figure en annexe 3.
des parties d’EPCA dans le cas d’un EPCA implanté sur plusieurs communes administratives distinctes. Par abus de langage, on considère souvent ces parties d’EPCA comme des sous-composantes.

sous-ensemble correspondant au second niveau de décomposition : SOUS-COMPOSANTE.
Les sous-composantes sont des 'parties de composante' dans le cas d’une composante implantée sur plusieurs communes administratives distinctes.

Chaque étudiant doit être rattaché à l’unité de plus bas niveau où est principalement suivie la formation (sous-composante, sinon composante, sinon établissement).


Les instituts catholiques n’ont pas à recenser les écoles de la FESIC ni les autres écoles appartenant à l’UDESCA qui ont un lien académique avec un institut particulier.
Cas particuliers :
les instituts universitaires professionnalisés (IUP) immatriculés dans la BCE en tant que composantes ou sous-composantes d'une UFR ou d'un IUP peuvent en raison de la réforme LMD être toujours ouverts ou bien fermés.
les formations d’ingénieurs en partenariat (FIP) et les formations d'ingénieurs par apprentissage ne sont plus immatriculées dans la BCE. Dans SISE, elles sont repérées par leur code diplôme SISE. Le numéro BCE affecté à la variable unité de rattachement doit être celui de l'unité administrative dans laquelle sont dispensées ces formations.

ATTENTION :
Tout établissement, composante, sous-composante, partie d'établissement délocalisée, partie de composante délocalisée doit faire l'objet d'une immatriculation dans la Base Centrale des Etablissements (BCE).

Une même unité de rattachement juridiquement définie ayant des implantations dans des communes administratives distinctes doit être découpée en autant d’unités de rattachement obligatoirement immatriculées. L’immatriculation des sites délocalisés dans la Base Centrale des Etablissements (BCE) est obligatoire. Ceci est indispensable pour l'établissement de cartes sur l'enseignement supérieur et pour le suivi des caractéristiques pédagogiques des étudiants.

Une établissement ou une structure ne peuvent être ré-immatriculés que dans deux cas :
•En cas de changement de département géographique
•En cas de fusion de structures ou d’établissements

Procédure de mise à jour de la Base centrale des établissements :
 PRINT \p para "[ /Subtype /P /Title () /StPNE pdfmark" Erreur! Signet non défini. PRINT \p para "[ /StBMC pdfmark" Erreur! Signet non défini. PRINT \p para "[ /EMC pdfmark [ /StPop pdfmark" Erreur! Signet non défini. PRINT \p para "[ /Subtype /P /Title () /StPNE pdfmark" Erreur! Signet non défini. PRINT \p para "[ /StBMC pdfmark" Erreur! Signet non défini. PRINT \p para "[ /EMC pdfmark [ /StPop pdfmark" Erreur! Signet non défini.Les demandes de modification des structures des établissements (ouverture, fermeture, modifications diverses, demandes d’immatriculation….) peuvent être faites, pendant toute l’année, sur le site internet DICOM, à l’adresse suivante :

HYPERLINK "http://cisad.adc.education.fr/dicom/"http://cisad.adc.education.fr/dicom/ rubrique : FICHES POUR LA MISE A JOUR DES BRE.

Pour obtenir toute information sur DICOM ainsi que sur les codes d’accès, contacter :
Odile WOLBER (DEPP A4) au 01 55 55 71 14  HYPERLINK "mailto:odile.wolber@education.gouv.fr" odile.wolber@education.gouv.fr
Pascal COMBARET (DEPP A4) au 01 55 55 72 31  HYPERLINK "mailto:pascal.combaret@education.gouv.fr" pascal.combaret@education.gouv.fr

Pour tout renseignement concernant la prise en compte dans SISE, contacter :
Bernadette Rousseau (SIES C1) au 01 55 55 71 01 (bernadette.rousseau@education.gouv.fr)
 PRINT \p para "[ /Subtype /P /Title () /StPNE pdfmark" Erreur! Signet non défini. PRINT \p para "[ /StBMC pdfmark" Erreur! Signet non défini.
Les services statistiques de votre rectorat pourront, dans un premier temps, consulter vos demandes sur le site, une fois qu’elles auront été validées par DEPP A4. Dans un second temps, ils modifieront leurs BRE, et dans les cas de création de structures, les SSA vous communiqueront les nouveaux numéros UAI.
Tous les documents vous précisant la marche à suivre pour procéder aux mises à jour des bases rectorales (BRE) seront disponibles dans la rubrique « DOCUMENTATION » de DICOM.


Nous vous rappelons que pour SISE, ces mises à jour doivent être faites impérativement avant :
Mi- décembre 2013 (date provisoire à préciser ultérieurement)


Vous pouvez également tout au long de l’année, contacter le service statistique académique (SSA ) de votre rectorat.

L’état des structures des établissements SISE 2012-2013 (version définitive de la BCE_SISE pour l’année 2012-2013) issu de la BCE et récapitulant pour chaque établissement les immatriculations de ses composantes sera disponible sur l’application PEPSISE pour information.



INSCRIPTION PREMIERE (INSPR)



La notion d’inscription première correspond à un mode de gestion interne à votre établissement. Certains établissements renseignent pour l’inscription première, celle correspondant aux droits d’inscription les plus élevés, d’autres renseignent l’inscription de niveau le plus élevé, d’autres encore utilisent l’ordre chronologique des inscriptions.

Dans un souci d’homogénéité, la SDSIES a été amenée à mettre en place la notion d’inscription principale (cf. p.11).
Pour faciliter les échanges entre le ministère et votre établissement, il est souhaitable que les établissements adoptent les mêmes règles que la SDSIES, ce qui permet de faire coïncider la notion d’inscription première avec celle d’inscription principale. Les règles de détermination de l’inscription principale dans le cas où un étudiant est inscrit à plusieurs formations sont décrites dans la présentation générale de l’enquête en début de dossier. Si vos règles de détermination de l’inscription première ne coïncident pas avec celles de la SDSIES, des redressements pourront avoir lieu. Vous en serez avertis par le biais des fichiers de validation.

Quelle que soit la règle retenue par votre établissement, tout étudiant ne doit posséder qu’une et une seule inscription première à un diplôme au sein de votre établissement.

Nomenclature :

OINSCRIPTION PREMIERENINSCRIPTION SECONDE

REGIME D’INSCRIPTION (REGIME)

Cette variable définit le régime sous lequel l’inscription à un diplôme a été prise : formation initiale traditionnelle, formation par apprentissage, formation continue ou reprise d'études non financée par un organisme public ou privé.
La variable REGIME dépend de l’inscription. Un étudiant ayant plusieurs inscriptions peut avoir un REGIME différent pour chacune de ces inscriptions.

Remarque : pour les inscriptions prises dans le cadre de la formation continue ou d'une autre reprise d'études, ne sont retenues que celles correspondant à une formation diplômante et donnant lieu à la délivrance d’un diplôme national ou d’un diplôme universitaire au terme d’une formation d’une durée minimale d’un an.
Nomenclature :

10Formation initiale11Reprise d'études non financéeS par un organisme public ou privé12Formation par apprentissage21Formation continue, reprise d'études financéeS par un organisme public ou privé
La formation continue se définit ainsi :
elle est financée par un organisme (public ou privé)
elle donne lieu à des droits d’inscription particuliers
elle donne droit au statut de stagiaire de la formation continue
Relèvent de la formation continue les publics bénéficiant soit :
du plan de formation d’une entreprise
du congé individuel de formation
de dispositifs régionaux pour les stagiaires/demandeurs d’emploi
du programme ingénieurs et cadres supérieurs

La formation par apprentissage est un cas particulier de la formation initiale. Elle est caractérisée : - pour “l’étudiant”, par un statut particulier d’étudiant-apprenti
pour la formation, par une formation particulière dispensée :
soit par une section d’apprentissage (‘composante ou structure interne’ de l’université)
soit par un centre de formation d’apprentis (CFA) en convention avec l’université
Les reprises d'études non financées concernent les étudiants reprenant des études, quel que soit le niveau auquel leur scolarité a été interrompue (CAP, BEP, BAC, …) après un arrêt d’au moins deux années, dès lors que ceux-ci ne bénéficient pas d’une prise en charge dans le cadre d’un dispositif de la formation continue.
Pour les étudiants en "reprise d'études non financées par un organisme public ou privé", la variable régime d'inscription doit être codée à 11 non seulement l'année où l'étudiant reprend ses études, mais également les années suivantes.
Cas particulier des formations par alternance
La formation par alternance regroupe deux types de situation :
L'étudiant est inscrit en contrat de professionnalisation, auquel cas il relève d'un régime de formation continue (codé 21).
L'étudiant est inscrit en contrat d'apprentissage, auquel cas, il relève de l'apprentissage (codé 12).

Contrat pro et variable REGIME : A partir du moment où la formation est financé par un organisme (ex : les contrats pro), la variable REGIME doit être renseignée en formation continue.

Le repérage des étudiants selon leur régime d'inscription s’effectue de manière très médiocre. Des efforts peuvent être menés par exemple pour faciliter les échanges entre le service formation continue et le service scolarité de votre établissement.



JOUR DE NAISSANCE (JONAIS)



Il s’agit du jour de naissance de l’étudiant codée sur 2 caractères.

Ex : Si l’étudiant est né le 4 juillet 1982, la variable JONAIS vaut ’04’ et non 4.















MOIS DE NAISSANCE (MONAIS)


Il s’agit du mois de naissance de l’étudiant codée sur 2 caractères.

Ex : date de naissance : 4 juillet 1982 : MONAIS vaut ’07’ et non 7.














ANNEE DE NAISSANCE (ANNAIS)


Il s’agit de l’année de naissance de l’étudiant codée sur 4 caractères.
Pour tout étudiant âgé de moins de 14 ans ou de plus de 99 ans, la variable âge, calculée par différence entre l'année en cours et l’année de naissance, sera redressée à 14 ou 99 ans.

SEXE (SEXE)


Il s’agit du sexe de l’étudiant.

Nomenclature :


1
HOMME2FEMME
BACCALAUREAT Français - EQUIVALENCE (BAC)


Il s’agit de la série du baccalauréat ou de l’équivalence obtenue par l’étudiant.
Il convient de rester vigilant et de renseigner des séries de baccalauréat cohérentes avec l’année d’obtention du baccalauréat (nouvelles séries depuis la session de 1995).


BACCALAUREAT FRANÇAIS : POUR LES SESSIONS ANTERIEURES A 1995a) Bacs générauxAA – PHILOSOPHIE-LETTRES (OU PHILO, session antérieure à 1984) BB – ECONOMIQUE ET SOCIAL (OU TECHNIQUE ET ECONOMIE, session antérieure à 1984) A1A1 – LETTRES-SCIENCESA2A2 – LETTRES-LANGUESA3A3 – LETTRES-ARTS PLASTIQUESA4A4 – LANGUES MATHEMATIQUES (jusque session 1985)A5A5 – LANGUES (jusque session 1985)A6A6 – EDUCATION MUSICALE (session antérieure à 1984)A7A7 – ARTS PLASTIQUES (session antérieure à 1984)CC – MATHEMATIQUES ET SCIENCES PHYSIQUES (OU MATHEMATIQUES ELEMENTAIRES, session antérieure à 1984) DD – MATHEMATIQUES ET SCIENCES DE LA NATURE (OU SCIENCES EXPERIMENTALES, session antérieure à 1984) DPD’ – SCIENCES AGRONOMIQUES ET TECHNIQUESEE – MATHEMATIQUES ET TECHNIQUESb) Bacs technologiquesF1F1 – CONSTRUCTION MECANIQUEF2F2 – ELECTRONIQUEF3F3 – ELECTROTECHNIQUEF4F4 – GENIE CIVILF5F5 – PHYSIQUEF6F6 – CHIMIEF7F7 – BIOLOGIE OPTION BIOCHIMIEF7PF7P – BIOLOGIE OPTION BIOLOGIEF8F8 – SCIENCES MEDICO-SOCIALESF9F9 – EQUIPEMENT TECHNIQUE – BATIMENTF10F10 – MICROTECHNIQUE (session antérieure à 1984) F10AF10A – MICROTECHNIQUE OPTION APPAREILLAGEF10BF10B – MICROTECHNIQUE OPTION OPTIQUEF11F11 – MUSIQUE et TMD MusiqueF11PF11P – DANSE et TMD DanseF12F12 – ARTS APPLIQUES (session antérieure ou égale à 1998)FF – SPECIALITE NON PRECISEEG1G1 – TECHNIQUES ADMINISTRATIVESG2 G2 – TECHNIQUES QUANTITATIVES DE GESTIONG3G3 – TECHNIQUES COMMERCIALESGG – SPECIALITE NON PRECISEEHH – TECHNIQUES INFORMATIQUESHOTHOTELLERIE
c) Bacs professionnels0021BACS PROFESSIONNELS INDUSTRIELS0022BACS PROFESSIONNELS TERTIAIRESBACCALAUREAT FRANÇAIS : POUR LA SESSION 1995 ET LES SESSIONS POSTERIEURESa) Bacs générauxSSCIENTIFIQUELLITTERAIREESECONOMIQUE ET SOCIALE0002BAC EUROPEENb) Bacs technologiquesSTISCIENCES ET TECHNIQUES INDUSTRIELLESSTTSCIENCES ET TECHNOLOGIES TERTIAIRES (jusqu’à la session 2006)STGSCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA GESTION (depuis session 2007)STLSCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LABORATOIRESMSSCIENCES MEDICO-SOCIALES (jusqu’à la session 2008) ST2SSCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA SANTE ET DU SOCIAL (depuis la session 2009)STAESCIENCES ET TECHNOLOGIE DE L’AGRONOMIE ET DE L’ENVIRONNEMENTSTPASCIENCES ET TECHNOLOGIE DU PRODUIT AGRO-ALIMENTAIRESTAVSCIENCES ET TECHNOLOGIES DE L'AGRONOMIE ET DU VIVANT F11F11 – MUSIQUE et TMDF11PF11P – DANSEF12F12 – ARTS APPLIQUES (session antérieure ou égale à 1998)HOTHOTELLERIEc) Bacs professionnels0021BACS PROFESSIONNELS INDUSTRIELS0022BACS PROFESSIONNELS TERTIAIRES0023BACS PROFESSIONNELS AGRICOLES
LES EQUIVALENCES0030CAPACITE DE DROIT0031TITRE ETRANGER ADMIS NATIONALEMENT EN EQUIVALENCE0032TITRE FRANCAIS ADMIS NATIONALEMENT EN DISPENSE0033ESEU A ou D. A. E. U. A0034ESEU B ou D. A. E. U. B0035PROMOTION SOCIALE0036VALIDATION D'ETUDES, D'EXPERIENCES PROFESSIONNELLES, D'ACQUIS PERSONNELS0037AUTRE CAS DE NON BACHELIERS
Rappel :
Utiliser les codes des bacs français pour les bacs à option internationale (OIB), tels que les bacs français L, ES, S préparés dans les établissements à sections internationales.
Utiliser le code 0002 pour les Bacs européens qui sanctionnent les études du cycle secondaire dans les écoles européennes et agrées.
Utiliser le code 0031 pour le Bac international (IB) délivré par l’office du baccalauréat de Genève (diplôme de nature privée et reconnaissance diplôme étranger) et pour les « baccalauréats » délivrés par des pays étrangers (ex : Algérie, Maroc…).

NB : Trois séries de baccalauréats technologiques (hôtellerie : ‘HOT’ , Danse : ‘F11P’ et Musique ‘F11’) sont valides et gardent le même code avant et après 1995.

ANNEE D’OBTENTION DU BAC (ANBAC)


Pour un baccalauréat obtenu pendant l’année scolaire n/n+1, c'est l'année civile n+1 qui doit être indiquée.
Exemple : Si l’étudiant était inscrit en terminale en 2012-2013 et qu’il a obtenu son baccalauréat en juin 2013, l’année d’obtention du baccalauréat est 2013.

Cette variable sera obligatoirement renseignée si l'étudiant est titulaire du baccalauréat.


Cette variable permet de déterminer les flux d'entrée d'étudiants dans le système universitaire. La fiabilité des renseignements y figurant est donc très importante.

Attention, cette variable doit être cohérente avec la variable 'situation de l’année précédente'. Il n’est par exemple pas possible pour un étudiant d’avoir obtenu son baccalauréat en '2013' (ANBAC=2013) et d’être inscrit l’année précédente en IUT (SITUPRE=’C’) ou en CPGE (SITUPRE=’D’).

ANNEE DE PREMIERE INSCRIPTION DANS UNE UNIVERSITE (ANINSC)


Pour les étudiants inscrits dans une UNIVERSITE PUBLIQUE française :
Il s’agit de l’année universitaire de première inscription dans une université publique française pour une formation diplômante ou équivalente. L'année de première inscription est par conséquent postérieure ou égale à l'année du baccalauréat ou de l'équivalence obtenue.
Il faut indiquer l'année civile de début d'année universitaire (par exemple '2013' pour l'année universitaire 2013-2014).


Pour les étudiants inscrits dans un institut catholique, cette variable n’a pas à être renseignée si l’étudiant n’a jamais fréquenté une université publique française.


Cette variable permet de déterminer les flux d'entrée d'étudiants dans le système universitaire public et joue un rôle très important dans certaines études (notamment le calcul des taux de réussite en licence).
Attention, l’année de première inscription doit être cohérente avec la variable SITUPRE (situation de l’année précédente). Par exemple, il n’est pas possible pour un étudiant d’être renseigné avec une année de première inscription dans une université ou un IUFM à '2013' et une situation de l’année précédente égale à 'C' (IUT).

SITUATION L’ANNEE PRECEDENTE (SITUPRE)


Il s’agit de la situation de l’étudiant l’année précédente. La situation sera souvent désignée par le type d’établissement fréquenté l’année précédente.
Par définition, le renseignement de cette variable doit être mis à jour lors de chaque rentrée universitaire pour tous les étudiants, qu’ils soient nouvellement inscrits dans l’établissement ou non (réinscriptions).
Remarque : un nouveau bachelier sera toujours considéré, par convention, comme scolarisé l’année précédente (modalité A).
Au cas où l’étudiant inscrit en université suivait l’année précédente plusieurs formations relevant de différents postes de la nomenclature ci-dessous, il est demandé de donner priorité à la formation universitaire au sens strict (hors IUT, écoles d'ingénieurs ou IUFM), puis aux autres formations universitaires et enfin à la formation principale désignée par l’étudiant comme suivie l’année précédente.

La nomenclature :
A Enseignement secondaire (y compris par correspondance) 
B BTS (y compris post-BTS)
C IUT (y compris post-DUT ou licence professionnelle)
D CPGE
E Ecole et formation d’INGENIEURS (universitaire ou non) 
F IUFM NON INTEGRE
G Enseignement supérieur par CORRESPONDANCE
H UNIVERSITE et Paris Dauphine (hors IUT, IUFM non intégré, Ecole d’ingénieurs universitaire) 
J Ecole de MANAGEMENT(école de commerce, gestion)
K AUTRE ETABLISSEMENT SISE (liste en page suivante)
S AUTRE ETABLISSEMENT ou cursus (en France)
P Etablissement ETRANGER d’enseignement supérieur ou secondaire 
T NON SCOLARISE l’année précédente ET JAMAIS ENTRE dans l’enseignement supérieur (prise d’études différée)
U NON SCOLARISE l’année précédente MAIS PRECEDEMMENT ENTRE dans l’enseignement supérieur, universitaire ou non (reprise d’études)

Les incohérences fréquemment détectées :


Les étudiants non scolarisés l’année précédente :

En cas de non-scolarisation l’année précédente, deux modalités sont à utiliser selon les cas :
U : 'non scolarisé' l’année précédente, mais étant déjà entré dans l’enseignement supérieur (étudiant en reprise d’études supérieures)
Ou
T : 'non scolarisé' l’année précédente, et jamais entré dans l’enseignement supérieur (étudiant ayant différé leur entrée dans le supérieur)

Il en découle que les étudiants titulaires d’un diplôme du supérieur (en particulier d’un BTS ou d’une attestation CPGE) ne peuvent pas être renseignés avec la modalité T pour la variable SITUPRE.


Les étudiants titulaires d’un titre étranger admis nationalement en équivalence (BAC=’0031’) :
Si l’étudiant étaient inscrit l’année précédente dans un établissement étranger d’enseignement supérieur ou secondaire, vous devez utiliser la modalité P (Établissement étranger d’enseignement supérieur ou secondaire) et non A (enseignement secondaire).


Les étudiants titulaires d’un BTS ou d’une attestation CPGE :
Il apparaît fréquemment que les étudiants titulaires d’un BTS ou d’une attestation CPGE sont renseignée à A (enseignement secondaire) pour la variable SITUPRE. Or, cette modalité ne concerne que les formations relevant du secondaire (terminale en général). Les modalités B et D sont à utiliser pour les étudiants inscrits l’année précédente respectivement en BTS et en classes préparatoires aux grandes écoles.

Liste des autres établissements SISE :
Ecoles normales supérieures (ENS Cachan, Lyon, Paris),
Instituts catholiques (Lille, Lyon, Nantes (univ catholique de l’ouest), Paris et Toulouse)),
Museum national d’histoire naturelle (MNHN),
Ecole des hautes études en sciences sociales (EHESS),
Ecole pratique des hautes études (EPHE),
Ecole nationale des Chartes (ENC),
Ecole nationale supérieure des sciences de l’information et des bibliothèques (ENSSIB),
Ecole nationale de la statistique et de l’administration économique (ENSAE Malakoff),
Institut catholique d’études supérieures (ICES La Roche/Yon),
Institut n