Bac S 1998 - Descartes et les Mathématiques

Annales bac S non corrigées : http://debart.pagesperso-orange.fr/ts ... Le nombre de clients se présentant en cinq minutes dans une station-service est une ...


un extrait du document



Bac S 1998 - Sujet national

Exercice commun: probabilités - obligatoire et spécialité : complexes - Problème : fonction logarithme
Annales bac S non corrigées :  HYPERLINK "http://debart.pagesperso-orange.fr/ts/terminale.html" http://debart.pagesperso-orange.fr/ts
Document Word : http://www.debart.fr/doc/bac_1998/bac_s_national_1998.doc

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL - Session 1998
Épreuve : MATHEMATIQUES
Série : S Durée: 4 heures Coef. : 7 ou 9
OBLIGATOIRE et SPECIALITE

L'utilisation d’une calculatrice est autorisée.
Le candidat doit traiter les DEUX exercices et le problème. La qualité de la rédaction, la clarté et la précision des raisonnements entreront pour une part importante dans l'appréciation des copies.
Le formulaire officiel de mathématiques, prévu par l'arrêté du 27 mars 1991, et deux feuilles de papier millimétré sont joints au sujet.
Ce sujet comporte 5 pages numérotées de 1 à 5.

EXERCICE 1 (5 points) commun à tous les candidats

Dans tout l'exercice, A et B étant deux événements, P(A) désigne la probabilité de A ; p(B/A) la probabilité de B sachant que A est réalisé.

Le nombre de clients se présentant en cinq minutes dans une station-service est une variable aléatoire X dont on donne la loi de probabilité avec : pi = P(X=i)
i012pi0,10,50,4
a. Définir et représenter graphiquement la fonction de répartition de X.
b. Calculer l'espérance mathématique de X.

2. Dans cette station-service, la probabilité qu'un client achète de l'essence est 0,7 ; celle qu'il achète du gazole est 0,3. Son choix est indépendant de celui des autres clients. On considère les événements suivants :
C1 : "en cinq minutes, un seul client se présente" ;
C2 : "en cinq minutes, deux clients se présentent" ;
E : "en cinq minutes, un seul client achète de l'essence".

a. Calculer P(C1 ( E).
b. Montrer que P(E/C2) = 0,42 et calculer P(C2 ( E).
c. En déduire la probabilité qu'en cinq minutes un seul client achète de l'essence.

3. Soit Y la variable aléatoire égale au nombre de clients achetant de l'essence en cinq minutes; déterminer la loi de probabilité de Y.

EXERCICE 2 (5 points) pour les candidats ayant suivi l'enseignement de spécialité

Dans le plan orienté, une unité étant choisie, on considère un rectangle ABCD tel que AB =  EMBED Equation.2 , AD = 1;  EMBED Equation.3  est un angle droit direct ; I désigne le milieu de [AB].

A. Soit E l'ensemble des points M du plan tels que MD2 –MB2 =1.

1. Vérifier que les points C et I appartiennent à E.

2.a. Déterminer et construire l'ensemble E.

b. En déduire que les droites (BD) et (CI) sont perpendiculaires.


B. Le plan est rapporté au repère orthonormé direct (A;  EMBED Equation.2 ,  EMBED Equation.2  ) avec

 EMBED Equation.2  =  EMBED Equation.2   EMBED Equation.3  et  EMBED Equation.2  =  EMBED Equation.3 .

Soit S une similitude directe qui, au point M d'affixe z, associe le point M' d'affixe z' telle que z' = az + b, a et b étant des nombres complexes avec a ( 0.

1. Déterminer les nombres a et b pour que S(D)=C et S(C)=B.

2. Soit T la similitude directe qui, au point M d'affixe z, associe le point M' d'affixe z' telle que :
 EMBED Equation.2 
Déterminer le rapport et l'angle de T.

3. Montrer que la similitude T transforme B en I.

4. En déduire une autre justification de l'orthogonalité des droites (BD) et (CI).

5. Montrer que le centre ( de la similitude T est le point d'intersection des droites (BD) et (CI).
EXERCICE 2 (5 points) candidats n'ayant suivi que l'enseignement obligatoire

Le plan complexe est rapporté à un repère orthonormé direct (O ;  EMBED Equation.2 ,  EMBED Equation.2 ).

1. Résoudre dans C l'équation (1) :
 EMBED Equation.2 .
On donnera le module et un argument de chaque solution.

2. Résoudre dans C l'équation (2) :
 EMBED Equation.2 .
On donnera la solution sous forme algébrique.

3. Soit M, A et B les points d'affixes respectives: z, 1 et 2.
On suppose que M est distinct des points A et B.
a. Interpréter géométriquement le module et un argument de  EMBED Equation.2 .
b. Retrouver géométriquement la solution de l'équation (2).

4. a. Montrer, à l'aide d'une interprétation géométrique, que toute solution de l'équation dans C :
 EMBED Equation.2 
où n désigne un entier naturel non nul donné, a pour partie réelle  EMBED Equation.2 .

b. Résoudre alors dans C l'équation (3)
 EMBED Equation.2 

On cherchera les solutions sous forme algébrique.
PROBLEME (10 points) commun à tous les candidats

Les tracés de courbes seront faits dans un plan rapporté à un repère orthonormal
(O,  EMBED Equation.2  , EMBED Equation.2 ) (unité : 2 cm).
On rappelle qu'une fonction f est majorée par une fonction g (ce qui signifie aussi que g est minorée par f) sur un intervalle I si et seulement si, pour tout x appartenant à I, f(x) ( g(x).


Partie A

Soit f et g les fonctions définies sur [0;+([ par :
f(x) = ln(1+x) et g(x) =  EMBED Equation.2  ;
on notera C la représentation graphique de f et ( celle de g.
On se propose de démontrer que f est minorée par g sur [0; + ([.
Soit h la fonction définie sur [0;+ ( [ par h(x) = f(x) - g(x).

1) Étudier le sens de variation de h sur [0; + ( [; calculer h(0). (L'étude de la limite de h en +( n'est pas demandée.)

2) En déduire que pour tout réel x positif ou nul,
(1)  EMBED Equation.2 

3) Construire dans le même repère les courbes C et ( et montrer qu'elles admettent en O une même tangente D que l'on tracera. (On justifiera rapidement le tracé de ces courbes).

PARTIE B

k désignant un réel strictement positif, on se propose de déterminer toutes les fonctions linéaires x ( kx, majorant la fonction f : x ( ln(1+x) sur [0;+ ([.

Soit fk la fonction définie sur [0; + ([ par fk (x) = ln(1+x) – kx.

1) Étudier le sens de variation de f1 définie sur [0; + ([ par :
f1 (x) = ln(1+x) – x.
2) Étudier la limite de f1 en +( et donner la valeur de f1 en 0.
3) Montrer que pour tout réel x positif ou nul :
ln(1+x) ( x.
4) En déduire que si k ( 1, alors :pour tout x ( 0, f(x) ( kx.

5) Le réel k vérifie les conditions : 0 < k < 1.
Montrer que la dérivée de fk s'annule pour x =  EMBED Equation.2  et étudier le sens de variation de fk .
(L'étude de la limite de fk en +( n'est pas demandée.)

6) En déduire les valeurs de k strictement positives telles que :
pour tout x ( 0, f(x) ( kx.

PARTIE C

1) A l'aide d'une intégration par parties, calculer :
I =  EMBED Equation.2 
(On remarquera éventuellement que :  EMBED Equation.2 ).

En déduire le calcul de J =  EMBED Equation.2 
puis de K =  EMBED Equation.2 
(Pour le calcul de K on pourra vérifier que :  EMBED Equation.2 ).

Interprétez géométriquement les valeurs des intégrales J et K en utilisant les courbes C, ( et la droite D obtenues dans la partie A.

2) Soit u la fonction définie sur [0;1] de la façon suivante :
u(0) = 1 et si x ( 0,  EMBED Equation.2 
a. Démontrer que la fonction u est continue sur [0;1].

b. On pose :
 EMBED Equation.2 

En utilisant les inégalités (1) et (2) obtenues dans les parties A et B, montrer que :
 EMBED Equation.2 
En déduire une valeur approchée de L à 10-1 près.








bac S 1998NationalPage  PAGE 2/5Terminale S 2000-2001Lycée René Descartes Bouaké