17 9808 Anal Comp Qualif Prof - FPT Francophonie

La Pensée et l'Action, Centre d'Étude des Correspondances, Faculté des Lettres, ...... [6 LAS, un manuscrit autographe et une épreuve corrigée, 1910-1930 ; 11 pages ...... Bulletin d'Autographes Ernest Horn (Luxembourg), février 1956, pièce n° 23. ...... R. Rolland vient de terminer ses examens de fin d'études et profite de  ...


un extrait du document



 

Équipe responsable de l’analyse chez Éduconseil inc.
Responsabilité du projet

Gilbert Rousseau
Président

Lise Horth
Directrice générale

Collaboration à la recherche documentaire et à la rédaction

Annie Desaulniers
Analyste

Équipe chargée du suivi du projet au ministère de l’Éducation
André Blanchet
Directeur
Direction de la planification et du développement

Nora Desrochers
Responsable du développement pédagogique
Direction de la planification et du développement

Michel-André Roy
Analyste
Direction de la planification et du développement

Février 2005© Gouvernement du Québec
Ministère de l Éducation, 2005%04-00481

ISBN  2-550-43060-3

Dépôt légal % Bibliothèque nationale du Québec, 2005
SOMMAIRE


Ce sommaire donne une vue d ensemble du résultat de l’analyse documentaire relative à la comparaison des modèles de qualification professionnelle en vigueur dans différents États. Il se divise en deux parties : la première décrit la méthode de concrétisation du mandat, alors que la seconde expose les faits saillants du résultat de l’analyse.

Méthode de concrétisation du mandat

Amorcée en décembre 2003, l’analyse documentaire avait pour objet de comparer des modèles de qualification professionnelle de la main-d’œuvre en vue de mettre en évidence ce qui caractérise ce processus dans certains pays industrialisés. Cette analyse concerne les États suivants : le Canada (en particulier le Québec et l’Ontario), les États-Unis, notamment le Massachusetts dont le système d’éducation est représentatif de celui d’autres États américains, et les États de l’Union européenne, en particulier la France et l’Angleterre. Pour atteindre cet objectif, il a fallu dans l’analyse documentaire : mettre au jour les données utiles pour décrire le modèle de qualification professionnelle en vigueur dans les États à l’étude; présenter les principales orientations adoptées par les États de l’Union européenne en matière de qualification de la main-d’œuvre et décrire la norme d’enseignement et de formation professionnels (NEFP) appliquée et mettre en lumière la formation préparatoire à l’exercice de certaines professions et leur niveau de compétence, en Europe et en Amérique du Nord.

Pour mener à bien l’analyse documentaire, l’équipe de la société Éduconseil inc. a travaillé en étroite collaboration avec les responsables du projet au ministère de l’Éducation. De plus, elle a accompli un certain nombre d’activités de recherche documentaire et d’analyse, selon les méthodes utilisées en sciences sociales.

Faits saillants du résultat de l’analyse

L’exposé des faits saillants du résultat de l’analyse documentaire s’articule autour des points suivants :

le cadre conceptuel de comparaison de modèles de qualification professionnelle;
les systèmes de classification des professions utilisés dans les États à l’étude;
la formation préparatoire à l’exercice de certaines professions et le niveau de compétence leur étant rattaché, en Europe et en Amérique du Nord;
les éléments à retenir à propos des modèles de qualification professionnelle à l’étude.

Le cadre conceptuel de comparaison de modèles de qualification professionnelle

Le cadre conceptuel mis au point pour mener à bien la comparaison de modèles de qualification professionnelle a permis d’établir ce que recouvre la notion de qualification professionnelle, de préciser les lieux d’acquisition de la qualification professionnelle et de définir les composantes d’un modèle de qualification professionnelle. À ce sujet, il y a lieu de retenir ce qui suit.

Au Québec, comme dans les autres États à l’étude, les notions rattachées à l’analyse de la qualification professionnelle, ainsi qu’à l’éducation et à la formation de la main-d’œuvre renvoient à des réalités similaires. Pour l’essentiel, la notion de qualification professionnelle implique la maîtrise des compétences utiles à l’exercice d’une profession. Quant à la notion de compétence, elle renvoie à l’intégration fonctionnelle de trois savoirs (le savoir, le savoir-faire et le savoir-être) nécessaires pour exécuter les tâches d’une profession. La notion de profession désigne le découpage des activités de travail observées dans le marché du travail. Les notions de formation initiale et de formation continue sont utilisées, généralement, pour marquer l’opposition entre une première formation structurée préparant à l’exercice d’une profession et des activités de formation suivies à la suite de l’entrée dans le marché du travail.

De façon générale, les compétences essentielles à l’exercice d’une profession peuvent être acquises en milieu scolaire ou de travail. Les compétences acquises en milieu scolaire, à l’intérieur de programmes d’études, sont reconnues et sanctionnées par un diplôme délivré par l’autorité compétente, généralement le ministère de l’Éducation. Les compétences acquises en milieu de travail dans le cadre d’un programme d’apprentissage sont également reconnues et sanctionnées officiellement. Par contre, les compétences acquises en milieu de travail, que ce soit lors d’activités de formation ou par l’expérience professionnelle, ne sont pas toujours reconnues et sanctionnées par un organisme officiel.

La notion de modèle de qualification professionnelle renvoie à l’ensemble des éléments ou liens fonctionnels établis entre les besoins en matière de formation initiale et de formation continue de la main-d’œuvre et les moyens mis en œuvre dans un État donné pour répondre à ces besoins. Les trois principales composantes d’un modèle de qualification professionnelle sont le référentiel d’activité professionnelle, le référentiel de formation et le référentiel d’évaluation. Le référentiel d’activité professionnelle constitue la référence pour ce qui est de l’exercice d’une profession ou d’un groupe de professions, puisqu’il réunit l’ensemble des données utiles à ce sujet. De plus, ce référentiel est utilisé pour l’élaboration des référentiels de formation et des référentiels d’évaluation, et ce, aussi bien en formation initiale qu’en formation continue en milieu de travail ou scolaire. En formation initiale, le référentiel de formation correspond au programme d’études. En formation continue dans le milieu de travail, le référentiel de formation correspond soit à un programme d’apprentissage, soit à des activités de formation ou de perfectionnement.

Au Québec, comme dans les autres États d’Amérique du Nord concernés par l’étude, le milieu de l’éducation et le monde du travail élaborent respectivement un référentiel d’activité professionnelle pour chaque profession ou groupe de professions. Pour leur part, les États de l’Union européenne ont adopté une orientation stratégique qui consiste à utiliser un seul référentiel d’activité professionnelle pour définir tous les référentiels de formation et les référentiels d’évaluation visant la mise au point d’activités de formation (initiale ou continue) rattachées à une profession ou à un groupe de professions. En s’inspirant de cette orientation, les États en cause ont également comme objectif de mettre au point un système commun d’évaluation et de reconnaissance des acquis scolaires, expérientiels, et professionnels et des compétences des personnes occupant un emploi. À cet égard, l’utilisation d’un seul référentiel d’activité professionnelle à l’intérieur d’un modèle de qualification professionnelle intégré comporte de nombreux avantages, notamment sur le plan de l’efficacité du système de formation dans son ensemble.

La mise en œuvre du modèle de qualification professionnelle intégré dans les États de l’Union européenne se concrétise, entre autres, par l’utilisation de la norme d’enseignement et de formation professionnels (NEFP). Cette norme regroupe le référentiel d’activité professionnelle, appelé spécification de l’emploi, le référentiel de formation, appelé spécification de l’apprentissage, et le référentiel d’évaluation, appelé spécification d’évaluation.

Les systèmes de classification des professions utilisés dans les États à l’étude

La f