2.3 Trempe : Transformation vers la martensite - acce-research.fr

Figure 2-3-1-1 : Courbe TTT d'évolution de la martensite en fonction de la ... courbe, que l'on peut observer sur les diagrammes TTT comme celui de la figure 2-5-1. ...... Un examen du spectre de l'alliage RWL 34 trempé (figure 7-1-1) montre ...


un extrait du document






Rappel de métallurgie
Dans ce chapitre sont rappelées quelques notions élémentaires de la métallurgie des aciers visant à permettre une meilleure compréhension de la problématique de ce travail. Nous décrivons d’abord les différentes structures cristallographiques qu’adoptent fer et acier, en fonction de leur température et composition chimique. Ensuite, nous discuterons des processus à l’échelle macroscopique, ç-à-d du cadre dans lequel ces structures se manifestent.


Structures cristallines du fer et de ses solutions solides avec d’autres éléments
Le fer se présente sous différentes variétés allotropiques selon la température, lui conférant une structure cristallographique Cubique-Centrée ou Cubique-Face-Centrée (Figure 2-1-2). Ces transformations sont réversibles. En fonction de sa structure cristalline le fer dissout, par ailleurs, différentes quantités de carbone (tableau 2-1-1). Cet élément est le principal facteur de durcissement du fer, conduisant à l’acier. Non seulement le carbone entre dans le fer sous forme de solution solide, mais il participe aussi à la précipitation de carbures de fer (cémentite ou Fe3C) ou d’autres éléments carburigènes contenus dans l’acier. Ces carbures contribuent au durcissement de l’acier comme le fait aussi la trempe. Cette dernière est essentiellement une transformation par refroidissement rapide vers une structure thermodynamiquement métastable : la martensite qui est d’une dureté remarquable.

Phases and plages
de températureStructureMaille (Å)Solubilité de C dans FeFer dð (ferrite)
T > 1393 oCC-CMax. à 1493 oC avec 0,09 % m de CFer gð ð(austénite)
912 oC