CIRCULAIRE_EXAMENS_EPS_2015_PDF.doc - Académie de la ...

Objet : Epreuves d'EPS au baccalauréat général et technologique, ... l'examen ponctuel terminal obligatoire pour les candidats ne bénéficiant pas du CCF ou ... NB : le protocole 2014/2015 est intégré dans le cadre synthétique du projet dont  ...


un extrait du document






Schœlcher, le 15 septembre 2014

Madame la Rectrice
Chancelière de l’Université
Directrice Académique des Services
De l’Education Nationale

à

Mesdames et Messieurs les Proviseurs
des Lycées Publics et Privés
Mesdames et Messieurs les Proviseurs
des Lycées Professionnels Publics et Privés
Mesdames et Messieurs les Principaux
des Collèges Publics et Privés
Mesdames et Messieurs les Directeurs de C.F.A.


Objet : Epreuves d'EPS au baccalauréat général et technologique, baccalauréat professionnel, CAP et BEP, session 2015 contrôle en cours de formation (CCF), épreuves facultatives (option)

Références : Arrêté du 21 décembre 2011
Arrêté du 15 juillet 2009 pour la certification de la voie professionnelle (BO N°31 du 27 août 2009)
NS n° 2009-141 du 08/10/2009)
B.O spécial n°5 du 19 juillet 2012

Référence : IPR/CBL/AK/BT/ DG/MM/GH - n° 2014-

Les épreuves EPS du baccalauréat général et technologique et celles de la voie professionnelle sont régies par les textes cités en référence. La présente note a pour objectif de rappeler synthétiquement les dispositions générales sur chaque type d'examen et de préciser les décisions du ressort académique qui en découlent.

- Dispositions Générales

Trois types de contrôle sont définis :
le contrôle en cours de formation (CCF) au bénéfice des élèves régulièrement inscrits dans les établissements et qui suivent les cycles d’activités physiques organisés par les équipes d’EPS,
l’examen ponctuel terminal obligatoire pour les candidats ne bénéficiant pas du CCF ou facultatif selon les nouvelles directives.
le contrôle adapté destiné aux candidats présentant un handicap ou une inaptitude partielle ou temporelle.

1-1- Contrôle en cours de formation (CCF)

1-1-1- Dispositions communes aux 3 examens (Baccalauréats, BEP, CAP)

L’élève est évalué :
sur un ensemble d’épreuves organisées en fin de chaque cycle d'apprentissage,
par le professeur responsable du groupe classe de l’année en cours,
selon un calendrier soumis au C.A (conseil d’administration), porté à la connaissance des élèves et des familles, qui précise également les dates des contrôles et des épreuves de rattrapage prévues par le texte.

Chaque établissement doit concevoir des épreuves adaptées pour les élèves qui ne peuvent suivre une pratique assidue. Une circulaire spécifique figure sur le site EPS de l’Académie et en précise les modalités.
Le choix des activités est réglementé et encadré: les ensembles d'épreuves que proposent les professeurs d'EPS doivent être confectionnés sur la base des 5 compétences propres et de la liste nationale d'épreuves, complétée par la liste académique. Chaque fiche (liste nationale ou académique) est confectionnée selon une méthodologie commune (critères, repères et conditions d'évaluation) qui assure une équité entre les épreuves et une unité entre toutes les académies.
L'évaluation aboutit toujours à une notation individuelle. Les notes sont harmonisées, dans un premier temps, au sein de l’équipe EPS.
Les notes s’établissent à la décimale et après harmonisation académique, elles seront arrondies au demi-point supérieur pour les examens de la voie professionnelle et au point entier le plus proche pour le baccalauréat général et technologique.
Ces dispositions (qui constituent le protocole d’évaluation) sont intégrées dans le projet pédagogique EPS synthétique de l’établissement (conforme au modèle académique) qui est porté à la connaissance de la communauté éducative en début d’année scolaire.

NB : le protocole 2014/2015 est intégré dans le cadre synthétique du projet dont le format à respecter vous est communiqué par l’Inspection Pédagogique Régionale. Par ailleurs, l’Académie ayant opté pour l’application nationale EPSNET, ces protocoles seront saisis à l’ouverture de cette application courant septembre 2014.
La commission académique procède en fin d'année à l'harmonisation des évaluations du contrôle en cours de formation. Cette commission est destinataire des projets EPS synthétiques lors de la première réunion prévue en septembre. Elle traite en fin d’année scolaire l’ensemble des propositions de notes. Elle communique à la commission nationale le rapport académique sur l'année scolaire.

1-1-2 - Dispositions spécifiques au baccalauréat enseignement général et technologique

L'élève est évalué sur 3 épreuves dans trois compétences propres différentes (sur 5 possibles).
Chaque ensemble de 3 activités respecte les conditions suivantes : Deux activités au moins sont choisies sur la liste nationale (31 fiches), complétées par la liste académique (4 fiches)
L'évaluation aboutit toujours à une appréciation individuelle débouchant sur une note sur 20 pour chaque épreuve. La note finale est le résultat de la division par 3 des notes sur les 3 épreuves. Elle est arrêtée par la commission au point entier le plus proche.
L'évaluation en fin de cycle est exclusivement faite selon les modalités fixées dans les fiches nationales ou académiques. Elle est réalisée par deux examinateurs, dont le professeur responsable de l'enseignement des 3 activités.

Le référentiel national d'évaluation est établi pour chacune des épreuves en référence aux niveaux 4 et 5 des compétences attendues fixés par les programmes de la classe terminale. Le niveau 4 est considéré comme exigible pour l’enseignement commun à l'issue de la scolarité. Le niveau 5 correspond au niveau attendu dans le cadre des enseignements de complément et facultatif.
Le référentiel académique d'évaluation est élaboré sous la responsabilité de l'inspection pédagogique régionale d’EPS.
Les notes ne sont pas communiquées aux élèves ; Elles sont proposées à la commission académique qui les harmonise avant de les arrêter et de les soumettre au Président de jury.



1-1-3 - Dispositions spécifiques au baccalauréat professionnel.
L'élève est évalué sur 3 épreuves dans trois compétences propres différentes (sur 5 possibles). Ces 3 épreuves constituent un « ensemble certificatif ». Deux activités au moins sont choisies sur la liste nationale.
L’évaluation est capitalisable sur deux ans ;

Nouveauté :
Les unités de formation ont donc vocation à servir de support à la certification. Au début de l’année de terminale, chaque élève choisit un ensemble certificatif de trois épreuves. Une des trois épreuves peut être choisie par le candidat en classe de 1ère.
Il vous appartient de faire apparaître dès la 1ère commission académique les notes de 1ère qui seraient retenues pour la certification 2015, ainsi que le projet de l’élève. Les notes de suivi des élèves doivent être conservées par le chef d’établissement pour usage éventuel.
On ne peut capitaliser qu’à partir de 2 notes obtenues en classe de terminale
Un élève absent en terminale ne peut prétendre à la capitalisation de ses notes de 1ère.


L'évaluation se déroule selon un protocole en classe de terminale.
Elle aboutit toujours à une appréciation individuelle, débouchant sur une note sur 20 pour chaque épreuve. La note finale est le résultat de la division par 3 des notes sur les 3 épreuves. Elle est arrêtée par la commission au demi-point supérieur.
L’enseignant du groupe classe de l’année en cours est responsable de l’évaluation et pose la note.
Les évaluations sont menées sur la base des indications du référentiel national ou académique.
1-1-4 - Dispositions spécifiques au BEP/CAP
L'élève est évalué sur 3 épreuves dans trois compétences propres différentes (sur 5 possibles). Ces 3 épreuves constituent un « ensemble certificatif ». Deux activités au moins sont choisies sur la liste nationale.
L’évaluation est capitalisable sur deux ans ;

Nouveauté :
Les unités de formation ont donc vocation à servir de support à la certification. Au début de l’année de terminale, chaque élève choisit un ensemble certificatif de trois épreuves. Une des trois épreuves (2 au maximum) doit être choisie par le candidat en classe de 1ère.
Il vous appartient de faire apparaître dès la 1ère commission académique les notes de 1ère qui seront retenues pour la certification 2015, ainsi que le projet de l’élève. Les notes de suivi des élèves doivent être conservées par le chef d’établissement pour un usage éventuel.
On ne peut capitaliser qu’à partir de 2 notes obtenues en classe de terminale
Un élève absent en terminale ne peut prétendre à la capitalisation de ses notes de 1ère.


L'évaluation se déroule selon un protocole en classe de première.
Elle aboutit toujours à une appréciation individuelle, débouchant sur une note sur 20 pour chaque épreuve. La note finale est le résultat de la division par 3 des notes sur les 3 épreuves. Elle est arrêtée par la commission au demi-point supérieur.
L’enseignant du groupe classe de l’année en cours est responsable de l’évaluation et pose la note
Les évaluations sont menées sur la base des indications du référentiel national et académique.

1-2 - Examen Ponctuel Terminal

1-2- 1 Examen Ponctuel Terminal obligatoire
Les élèves qui ne bénéficient pas du contrôle en cours de formation peuvent se présenter à l'épreuve du contrôle ponctuel terminal. Ils sont évalués sur 2 épreuves, selon un calendrier fixé par le recteur. La liste des couples d’épreuves indissociables pour l’examen terminal est nationale. Le niveau exigible est le niveau 4 de compétence attendue. Les exigences sont identiques à celles du contrôle en cours de formation.
  Pour la session 2015, la circulaire 2012-09 du 8 juin 2012 du BO spécial n 5 du 19 juillet 2012 arrête la liste suivante :
3X500 / Badminton,
3X500 / Tennis de table,
Gymnastique / Badminton
Gymnastique / Tennis de table
Badminton / Sauvetage
L'évaluation se déroule selon les mêmes exigences que pour le CCF (selon référentiels déjà cités), avec des adaptations. L'évaluation aboutit toujours à une appréciation individuelle. Les notes s’établissent à la décimale et après harmonisation académique, elles seront arrondies au demi-point supérieur pour les examens de la voie professionnelle et au point entier le plus proche pour le baccalauréat général et technologique.
Un alignement des binômes d'épreuves ponctuelles de la voie professionnelle sur ceux de la voie GT est effectif.

NB : pour les établissements français situés à l’étranger dont la gestion des examens dépend de l’Académie de la Martinique, les couples d’épreuves peuvent être aménagés en fonction de leurs conditions particulières. Dans un tel cas, le chef d’établissement doit faire une demande de dérogation auprès du Rectorat (DEC) avant la première réunion de la commission académique d’harmonisation fixée le jeudi 16 octobre 2014. Les couples d’activités ainsi proposés devront cependant respecter l’obligation de deux types de compétences différentes.
Pour la session 2015, ces épreuves se dérouleront 27, 28 , 30 avril et 4, 5, 7 mai (Sauf les mercredis qui sont réservés aux compétitions UNSS

1-2- 2 Examen Ponctuel Terminal facultatif

Pour la session 2015, ces épreuves se dérouleront 27, 28 , 30 avril et 4, 5, 7 mai (Sauf les mercredis qui sont réservés aux compétitions UNSS
Elles s’adressent à tout candidat ayant passé les épreuves de l’enseignement commun CCF comme en ponctuel. Les candidats inscrits à l’examen facultatif ponctuel choisissent une épreuve parmi :
les trois épreuves proposées dans la liste nationale spécifique à l’enseignement facultatif ponctuel et susceptible d’évolutions au fil des sessions :
Judo
Tennis
Natation de distance
les deux épreuves proposées dans une liste académique spécifique :
Danse traditionnelle
Football

L’épreuve se compose de deux parties : une épreuve physique et un entretien.
L’épreuve physique est notée sur 16 points, en référence au niveau 5 de compétence attendue fixé nationalement. Pour les épreuves retenues à l’échelon académique, la compétence et le référentiel de niveau 5 sont validés par la commission académique.
L’entretien noté sur 4 points doit permettre d’attester les connaissances scientifiques, techniques, réglementaires et la réflexion du candidat sur sa pratique.

Pour l’enseignement facultatif :
les candidats jeunes sportifs ayant réalisé des podiums aux championnats de France scolaire UNSS sur l’ensemble du cursus lycée peuvent valider un enseignement facultatif ponctuel à l’identique des sportifs de haut niveau, à savoir : la part réservée à la pratique sportive est automatiquement validée à 16 points, les 4 points restant sont attribués à l’occasion d’un entretien permettant d’attester de leurs connaissances scientifiques, techniques, réglementaires et de la réflexion du candidat sur sa pratique.
les jeunes officiels UNSS certifiés au niveau national ou international peuvent bénéficier des mêmes conditions.
Ne peuvent s'inscrire à l'épreuve facultative :
les candidats dispensés de l'épreuve obligatoire d'éducation physique et sportive,
les candidats à l'épreuve de complément d'éducation physique et sportive.


1-2-3 Les épreuves de rattrapage 

Pour tous les types d’enseignement évalués en CCF (commun, de complément et facultatif), des épreuves de rattrapage doivent être prévues par l’établissement. Les candidats qui en bénéficient doivent attester de blessures ou de problèmes de santé temporaires, authentifiés par l’autorité médicale scolaire. Peuvent également en bénéficier les candidats assidus qui, en cas de force majeure, ne peuvent être présents à la date fixée pour les épreuves du CCF, sous réserve de l’obtention de l’accord du chef d’établissement, après consultation des équipes pédagogiques.

2 - Dispositions académiques.


Elles représentent les décisions que les arrêtés et notes de service placent sous la responsabilité du recteur. Elles concernent :

2-1- Le contrôle en cours de formation (CCF)

La liste des 4 épreuves académiques adjointes au référentiel national est constituée par les activités suivantes :
compétence propre n° 2 : kayak,
compétence propre n° 2 : voile
compétence propre n° 4 : tennis
compétence propre n° 5 : fitness

L’ensemble des référentiels et descriptifs associés sont disponibles sur le site académique  HYPERLINK "http://www.ac-martinique.fr/pedagogie/EPS" www.ac-martinique.fr/pedagogie/EPS.

2-2- Les enseignements facultatifs en cours de formation (CCF)

Uniquement ouverts aux élèves de la voie générale et technologique,
Pour l’enseignement facultatif, le contrôle en cours de formation est réalisé sur l’année de terminale à partir de deux APSA supports de deux épreuves physiques (16 points sur 20)
et d’un entretien (4 points sur 20).

Dispositions réglementairesMise en œuvre







Une carte académique des options agréées dans les établissements est arrêtée par le Recteur.




Lycée Bellevue - FDF
Voile- Badminton
Athlétisme-Musculation
Gymnastique-Musculation

Lycée Joseph GAILLARD - FDF
Plongée-Natation distance
Danse traditionnelle-Musculation

Lycée Acajou 1 - Lamentin
Aérobic-Fitness

Lycée Acajou 2 - Lamentin
Basket-ball-Musculation

Lycée La Jetée - François
Handball-Athlétisme

Lycée Nord Atlantique - Sainte-Marie
Tennis-Fitness

Lycée J. Zobel - Rivière Salée
Volley-ball-Musculation

Lycée Frantz Fanon - TRINITE
Kayak-Tennis de table

Séminaire Collège – F de F
Voile- Musculation

Lycée Centre sud - Ducos
Badminton-Musculation

Chaque établissement fournira la liste officielle des élèves inscrits en CCF en terminale lors de la réunion de la commission académique du jeudi 16 Octobre 2014
2-3- L’enseignement de complément en cours de formation (CCF)

Un seul établissement le propose dans l’académie : le Lycée Hôtelier Nord caraïbes de Bellefontaine
Pour l’enseignement de complément, le contrôle en cours de formation est réalisé sur l’année de terminale. En cohérence avec les thèmes d’étude retenus, il s’organise en deux parties :
- la première partie s’appuie sur la pratique de trois activités physiques sportives et artistiques (APSA) relevant de trois compétences propres (CP) distinctes dont deux au moins sont issues de la liste nationale. Cette partie représente 60% de la note finale, chaque APSA y contribuant pour un tiers.
- La seconde partie prend en compte l’engagement du candidat dans la réalisation d’une production individuelle et d’une production collective. Cette partie représente 40% de la note finale. Chaque production y contribue pour moitié.


2-4- Dispositions réglementaires spécifiques aux élèves en situation de handicap ou en inaptitude partielle
2-4-1 élèves en situation de handicap
« les adaptations sont proposées après concertation au sein de l’établissement des professeurs d’EPS et des services de santé scolaire, en tenant compte des PPS ou des PAI ».
Les candidats handicapés physiques et les inaptes partiels scolarisés peuvent bénéficier d'un contrôle en cours de formation adapté à leurs possibilités ou participer à une épreuve ponctuelle d'éducation physique et sportive adaptée.
Un handicap physique ou une inaptitude attestée par l’autorité médicale en début d'année peut empêcher une pratique assidue ou complète des enseignements en EPS, sans pour autant empêcher une pratique adaptée.
l’établissement peut offrir un ensemble certificatif trois épreuves, dont deux au maximum peuvent être adaptées et relever au moins de deux CP différentes..
l'établissement peut proposer un ensemble certificatif de deux épreuves adaptées relevant, autant que possible, de deux CP distinctes.
Pour des cas très particuliers, on pourra proposer une seule épreuve adaptée.
Il est possible de solliciter la commission académique «E.P.S adaptée et Handicap » de façon à répondre au mieux à la singularité et aux aptitudes des élèves.


2-4-2 Les inaptitudes temporaires en cours d’année
Au cours de l'année, alors que le candidat est inscrit en contrôle en cours de formation, une inaptitude momentanée, partielle ou totale, peut être prononcée par l'autorité médicale sur blessure ou maladie. Il revient à l’enseignant du groupe classe d’apprécier la situation pour :
soit renvoyer l’élève à l’épreuve de rattrapage,
soit permettre une certification sur deux épreuves, pour le candidat dont l’inaptitude en cours d’année est attestée et qui ne peut, de ce fait, présenter la troisième épreuve physique de son ensemble certificatif. Dans ce cas, le candidat est noté sur la moyenne des deux notes.
soit, le candidat est inscrit à l’examen ponctuel terminal sur une épreuve adaptée issue de la liste académique
soit ne pas formuler de note et porter la mention « dispensé d’éducation physique et sportive pour raisons médicales » si l’élève ne peut subir au moins deux épreuves.

* Les adaptations proposées par les établissements en début d’année scolaire, à la suite de l’avis médical, sont soumises à l’avis de l’IA IPR EPS et de la commission académique d’harmonisation puis arrêtées par le Recteur de l’Académie.
Pour toute demande d’inaptitude prononcée par le médecin, il convient de faire remplir le formulaire Education nationale (Modèle de certificat médical à usage scolaire en référence au décret du 11 octobre 1988 et à l’arrêté du 13 septembre 1989 pour une définition de l’incapacité fonctionnelle et pour que l’équipe pédagogique propose un enseignement adapté (tant en formation qu’en certification).


2-4-3 liste des épreuves adaptées au contrôle ponctuel obligatoire 2015 :

Si une inaptitude partielle ou un handicap physique attesté par l’autorité médicale scolaire ne permet pas l'évaluation de 2 des 3 épreuves obligatoires, il convient d’inscrire le candidat en examen ponctuel terminal sur 1 épreuve adaptée parmi la liste des épreuves suivantes :


CP1
Activités athlétiques: Course de demi-fond ; Disque ; Vortex ; Longueur ; Relais
Activités aquatiques: Natation de vitesse ; Natation de distance

CP2
Activités physiques de pleine nature: Parcours fauteuil de précision et de vitesse ;   Sarbacane ;  Voile ; Boccia

CP3
Activités physiques artistiques: Danse contemporaine ; Danse traditionnelle

CP4
Activités de coopération et d’opposition: Torrball;  Basket fauteuil ; football
Activités physiques de combat: Judo
Activités d’opposition duelle: Tennis de table

CP5
Préparation physique et entretien: Course en durée ; Musculation

2-4-4 liste des épreuves adaptées au contrôle facultatif session 2015:
Uniquement ouverts aux élèves de la voie générale et technologique,
Pour l’épreuve facultative, le contrôle est effectué de façon ponctuelle sur l’année de terminale à partir d’une APSA support d’une épreuve physique (16 points sur 20) et d’un entretien (4 points sur 20). Cette APSA doit être différente de l’ensemble certificatif de deux APSA supports en CCF ou de l’APSA support au contrôle ponctuel.

Si une inaptitude partielle ou un handicap physique est attesté par l’autorité médicale scolaire, il convient d’inscrire le candidat en examen ponctuel terminal facultatif sur 1 épreuve adaptée parmi la liste des épreuves suivantes :

CP1
Activités athlétiques: Course de demi-fond ; Disque ; Vortex ; Longueur ; Relais
Activités aquatiques: Natation de vitesse ; Natation de distance

CP2
Activités physiques de pleine nature: Parcours fauteuil de précision et de vitesse ;   Sarbacane ;  Voile ; Boccia

CP3
Activités physiques artistiques: Danse contemporaine ; Danse traditionnelle

CP4
Activités de coopération et d’opposition: Torrball ;  Basket fauteuil ; football
Activités physiques de combat: Judo
Activités d’opposition duelle: Tennis de table

CP5
Préparation physique et entretien: Course en durée ; Musculation
2-5- Le cas particulier des athlètes de haut niveau

Sur proposition du groupe de pilotage défini par la circulaire n° 2623 du 1-8-2006 et sous réserve de validation par le recteur, les candidats sportifs de haut niveau inscrits sur listes arrêtées par le ministère chargé des sports, les espoirs ou partenaires d’entraînement et les candidats des centres de formation des clubs professionnels peuvent bénéficier des modalités adaptées suivantes :

- pour l’enseignement commun : les sportifs de haut niveau dûment répertoriés sur la liste officielle choisissent entre deux possibilités :
– choisir un ensemble certificatif de 3 épreuves relevant de 3 CP dont l’une des APSA sera la spécialité sportive du candidat de haut niveau qu’elle soit ou non issue des listes nationales ou académiques. La note attribuée serait alors de 20/20 en pratique. La saisie de cette note sur l’application sera réalisée par l’enseignant de la classe sur la CP susceptible d’intégrer l’APSA concernée. Dans tous les cas de figure trois CP devront être représentées dans la certification.
- Choisir deux épreuves relevant de 2 CP, mais aucune des épreuves ne concerne l’activité de sa spécialité.

- pour l’enseignement facultatif : les candidats sont évalués sur deux parties comme dans le cadre d’une épreuve ponctuelle : une partie pratique physique et une partie entretien.
La part réservée à la pratique sportive est automatiquement validée à 16 points. La partie entretien est notée de 0 à 4 points et atteste des connaissances scientifiques, techniques, réglementaires et de la réflexion du candidat sur sa pratique.

Par ailleurs, la note de service 2014 – 071 du 30-04-2014, précise en son paragraphe 2( i et j) :

- qu’un étalement  sur plusieurs sessions du passage des épreuves pourra être mis en place par le Recteur, sur demande du candidat préalablement à son inscription à son examen. Pour les candidats scolarisés, cet étalement des épreuves devra être cohérent avec celui décidé pour les renseignements. Les candidats ayant une pratique sportive d’excellence ou d’accession au haut niveau, qui ne peuvent être présent à la session normale du diplôme national du brevet, du baccalauréat général, technologique ou professionnel pour des raisons d’ordre sportif attestées par le directeur technique de la fédération concernée, sont autorisés, à leur demande et sur décision du recteur, à se présenter à la session de remplacement

- les candidats sportifs ayant échoué à l’examen du baccalauréat général, technologique ou professionnel bénéficient du dispositif de conservation dans les conditions prévues par la règlementation.

2-6- La commission académique

Elle est identique pour les trois voies : générale, technologique et professionnelle.
Cette commission est précédée d’un travail en 8 sous commissions animées par un responsable et 3 membres désignés par l’IA IPR. Cette phase essentielle constitue le 2ème niveau d’harmonisation après celui effectué au sein des équipes EPS ;
Présidée par le Recteur, la commission académique comprend l’Inspecteur Pédagogique Régional d'EPS, 2 coordonnateurs d’examens (nommés par l’IA IPR), les 8 responsables de commissions (professeurs d’EPS des LEGT, LP et LPO publics et privés) et le chef de la Division des Examens et Concours (DEC) du Rectorat. Le fonctionnement de cette commission bénéficie de l'apport d'un logiciel EPSNET de saisies des notes (saisie effectuée en établissement, traitement des données au plan académique) et d’un enseignant d’EPS préposé à cette tâche.

IV - Le calendrier

Le calendrier général des tâches et des échéances est détaillé dans l’annexe 2. De façon synthétique, il faut retenir les points suivants :
Les épreuves facultatives (contrôle ponctuel terminal EPS) et les épreuves obligatoires (contrôle ponctuel obligatoire) seront organisées les 27, 28 , 30 avril et 4, 5, 7 mai (Sauf les mercredis qui sont réservés aux compétitions UNSS
La commission académique sera réunie :
 le jeudi 16 octobre 2014 pour la validation des protocoles, (retour des projets EPS le jour de la commission par les coordonnateurs ; double exemplaire, dont l’un restera pour statistiques au secrétariat de la commission, liste des élèves de chaque option en CCF, la saisie sur EPSNET sera effectuée après cette validation.
 le lundi 9 mars 2015 pour étudier les compatibilités d'épreuves des candidats (épreuve obligatoire/épreuve facultative) sur la base des inscriptions recueillies par la DEC ;
le mardi 23 juin 2015 pour arrêter les notes proposées au président de jury du baccalauréat. (Les commissions se réuniront le jeudi 18 juin 2015 et le vendredi 19 juin 2015)

L’attention des équipes EPS est attirée particulièrement sur :

la nécessité d’informer très précisément les élèves au moment de leur inscription aux diverses épreuves (novembre), notamment d’effectuer le bon choix de l’épreuve d’option facultative (différent du choix des épreuves obligatoires) et le bon choix sur le type de contrôle (CCF ou CPT). Il est nécessaire de leur rappeler que l’option facultative présente un niveau d’exigence qui implique une réelle et sérieuse préparation ; Toutes les informations sont portées sur le site académique  HYPERLINK "http://www.ac-martinique.fr/pedagogie/EPS" www.ac-martinique.fr/pedagogie/EPS
la vérification méticuleuse (janvier/février 2015) des listes d’inscriptions au baccalauréat (bilan effectué lors de la réunion du 09 mars 2015) pour écarter toute incompatibilité ;
le respect des délais (Lundi 8 juin 2015) de transmission des dossiers terminaux d’évaluation complets et explicites (dossiers classés en sous-chemises et les certificats médicaux) ;
la nécessité d'harmoniser les périodes des cycles et les créneaux d'évaluation.
l’impérative harmonisation en interne au sein de chaque établissement (entre les activités et les enseignants), afin que les régulations opérées en commission académique s’appliquent de façon équitable à tous les élèves du même établissement.






Catherine BERTHO-LAVENIR






Copies à :

Monsieur le chef de la DEC
Madame la chef de bureau DEC2
Madame la Chef de la DMVE
Monsieur le Directeur de Cabinet
Monsieur le Doyen des IA - IPR










Annexes : Liste des épreuves (1), Calendrier (2)

Il est nécessaire de rappeler que l'harmonisation des notes a pour objectif d'assurer un maximum d'équité alors que les conditions ne sont pas identiques pour tous. Elle se fait grâce à un dispositif à plusieurs niveaux :

Les référentiels applicables en tout établissement du territoire national sont issus d'une méthodologie de construction qui s'applique aux fiches de la liste nationale comme à celles de la liste académique. Ce référentiel général limite les interprétations et détermine un cadre rigoureux, identique dans toutes les académies de France.
Au niveau du groupe classe, l'évaluation des prestations des élèves est effectuée par un jury double (l'enseignant de la classe et un autre enseignant de l’établissement) disposition obligatoire pour le baccalauréat EGT, fortement recommandée pour la voie professionnelle, ce qui assure un premier niveau d'objectivité et de rigueur au sein de la classe.
Au sein de l'établissement, une régulation en fin d'année caractérise la cohérence de l'équipe pédagogique : par comparaison entre les divers cycles (activités) et divers intervenants (enseignants), les enseignants se concertent et harmonisent leurs notes sur la base de l'application stricte du référentiel. Si des difficultés d'application de cette harmonisation en interne étaient rencontrées, elles doivent être traitées en conseil d'enseignement présidé effectivement par le chef d'établissement. C'est le deuxième niveau d'objectivité et de rigueur.
Au plan académique, ces notes sont traitées, dans un premier temps par des sous-commissions, puis par la commission académique qui est placée sous la présidence du Recteur. Si sa composition ou son niveau d’application a évolué au fil des diverses réformes, son rôle d'harmonisation existe depuis 1983. (voir 2-1-3)
Chaque coordonnateur EPS apportera à la sous commission tous les éclairages nécessaires sur les conditions de passation des épreuves. Toutes les décisions sont étudiées et discutées collectivement, y compris toutes demandes de dérogation du fait des conditions matérielles ou cas individuels particuliers. La commission académique arrête les notes. C'est le troisième niveau d'objectivité et de rigueur.
La méthode de régulation est nationale : cette commission travaille sur les résultats traités par informatique qui donnent pour chaque établissement : la moyenne générale des filles, des garçons, de l'établissement, et les écarts-types (donnée mathématique qui situe la dispersion des notes de 0 à 20, qui montre le degré de sélectivité des évaluations de chaque doublette) La méthode, adoptée au plan national et analogue pour toutes les académies assure le quatrième niveau de rigueur et d'objectivité.










Annexe 1 : Liste des épreuves aux examens EPS - session 2015

Compétences relatives à la dimension culturelle
Les groupementsListe nationale des épreuves
Liste académique


CP1


Activités athlétiques 1 – Course de haies 2 – Course de demi-fond 3 – Relais vitesse 4 – Disque 5 – Javelot 6 – Pentabond
7- Saut en hauteurActivité aquatique 8 – Natation de vitesse
9- Natation de distance
CP2Activités physiques de pleine nature 10 - Course d’orientation 11- Escalade 12 - Sauvetage 32- Voile
33- Kayak
CP3Activités gymniques 13 – Acrosport 14 – Gymnastique aux agrès Activités physiques artistiques 15 – Arts du cirque 16 – Danse
17- Gymnastique rythmique
18 - Aérobic
CP4Activités de coopération et d’opposition : sports collectifs 19 - Basket-ball 20 - Handball 21 - Football 22- Rugby 23 - Volley-ball Activités physiques et sports de combat 24 - Judo 24 – Boxe française Activités d’opposition duelle ; sports de raquette 26 - Badminton 27 - Tennis de table 34- Tennis
CP5Préparation physique et entretien 28 - Musculation 29 - Course en durée
30- Step
31 – Natation en durée35- Fitness





















MINISTERE
DE L’EDUCATION NATIONALE,
DE L’ENSEIGNEMENT SUPERIEUR
ET DE LA RECHERCHE

Rectorat

INSPECTION
PEDAGOGIQUE
REGIONALE

EDUCATION
PHYSIQUE
ET SPORTIVE

Dossier suivi par
Benoît THIERY
Téléphone
05.96.52.27.28
Fax
05.96.52.27.29
Mel
ce.ipr
@ac-martinique.fr

Les Hauts de Terreville
97279 Schœlcher
cedex